g o l d | ft. mikhal
avatar
FT : malek solh | eerie crests
Crédit : raven
Âge : 21
Présentation : -{
Fiche de liens : }-
Messages : 38
D/5
gold
il n'y a jamais que le silence qui t'aies entendu chanter.
et ça restera comme ça tant qu'tu pourras t'en assurer
c'est pas parce que t'en es égoïste
plutôt personne devrait t'entendre, pas qu'tu le mérites pas
mais tu juges que personne veut l'savoir
qu'personne veut t'entendre
et puis tu sais pas d'où ça vient et tu veux pas vraiment l'savoir
de toute façon tu sais qu'ça t'viens pas d'ton père et c'est bien assez
alors tu chantes que quand tu sais que t'es seul
parfois quand tu fais le ménage, quand tu sais, t'es certain qu'on t'dérangera pas
quand tu sais qu't'as quelques heures de solitude
quand t'es dans une maison assez grande que t'es certain qu'les voisins entendront pas
comme ici, comme maintenant
alors t'es seul
t'es dans le silence
donc tu chantes.
« you say you're sorry honey, but you never really show »
t'as une voix claire mais puissante, pas qu'cette chanson en fasse totalement usage
mais l'genre de voix qui t'propulserais dans une école de musique
l'genre de voix que les médias passent leur temps à louer
l'genre de voix que tu vas garder pour toi
parce qu'elle est à personne d'autre
et parce que personne veut t'entendre
p't'être qu'ils pensent qu'ils veulent t'entendre, mais ils savent pas
ils savent rien
t'es le fantôme tu fais pas d'bruit
tu t'fermes la gueule tu serres les dents
sauf maintenant.

_________________
avatar
FT : Momo Yaoyorozu
Crédit : uc
Âge : 25 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Autres comptes : utopie
Messages : 38
D/5


   

   

I took a walk on a Saturday night,fog in the air, just to make my mind seem clear where do I go from here? I see my breath pushing steam through the air, shaking hands run through my hair, my fears, where do I go from here?

   

Les cloches de l'église venaient sonner la fin de journée. Un fin sourire sur les lèvres, la secrétaire glissa doucement ses doigts sur le clavier de son bureau, avant d'éteindre son matériel informatique. La journée avait été particulièrement longue et éprouvante. Entres les crimes qui ne cessent de croitre, les gémissements de certains prisonniers qui agonisent, et d'autres qui veulent tout simplement faire profiter les autres de leur profonde stupidité. Mikhal y été habituée depuis le temps, mais comme tout humain normalement constitué, il y a des jours où la patience est plus fragile que d'autres. Elle essayait dans ces moments-là de ne pas y penser, et la plupart du temps Mikhal s'en remettait à Dieu. Dans un sens, au plus profond de sa poitrine, elle priait secrètement pour leurs âmes. Qu'il puisse leur accorder grâce. Pardonner leurs nombreux pêchés et les mener vers un chemin remplie d'amour et surtout de paix. C'était ce qu'elle espérait et ce pourquoi elle ne passait pas une seule journée sans prier, ni même fouler le plancher usé d'une église. Mikhal avait eu la bonne idée de s'y rendre dès l'aube pour commencer la journée dans les meilleures conditions possibles. Cela avait un effet calmant sur la jeune femme.

C'est épuisée qu'elle quitta le poste du Shinshengumi pour se diriger vers les quartiers d'Ikebukuro, rejoindre son humble demeure et sa mère par la même occasion. Elle n'avait pas eu le temps de s'occuper d'elle aujourd'hui. Le pas rapide et les ses long cheveux ébène au vent, Mikhal fut stopper dans sa route par une douce mélodie. Si pure. Si délicate. La jeune femme laissa son oreille trainer au coin d'une ruelle, et se laissa bercer par des notes si douce que même Apollon en serait jaloux. Mikhal préféra ralentir sa route pour faire un léger détour vers la source du chant. « You say you're sorry honey, but you never really show. » Laissant seulement le haut de son crâne dépasser de la fenêtre, elle essaya tant bien que mal de poser ses yeux sur l'auteur de cette douce chanson. Elle resta là, cachée durant de longues minutes à se délecter de sa voix. De chacune des notes que l'homme face à elle pouvait produire. Bercée. Enchantée.

Presque jalouse, la chrétienne songea un instant à voix haute. « Pitié ne m'en voulais pas. » Mikhal ouvrit dans ses yeux, bloquée. Le chant s'arrêta net, et la voilà en train d'espionner aux fenêtres des gens. Que diable lui était-il arrivé. Par quelle mouche avait-elle été piqué ? Personne ne le savait. Mikhal se redressa et se pencha en avant, ses mains liées entres-elles. D'un air désolée, elle ouvrit à peine ses lèvres. « Veuillez m'excuser... » Jamais ô grand jamais elle n'aurait jamais fait ça. Regarder à travers la fenêtre de son voisin. Écouter aux portes d’autrui. « Mais votre voix Monsieur ... vaux bien quelques pêchés.. » La jeune femme se redressa, la tête haute et essaya tant bien que mal de sourire à son interlocuteur. Mikhal ne pouvait que s'excuser. Même si une partie d'elle, bien qu'elle ait fait quelque chose de mal, semblait apaiser et ravie d'avoir enfreins une règle et découvert un si bel organe.

(c) SIAL ; icons sial


   
avatar
FT : malek solh | eerie crests
Crédit : raven
Âge : 21
Présentation : -{
Fiche de liens : }-
Messages : 38
D/5
gold
quelqu'un s'est invité dans ton silence.
tu t'arrêtes et tes dents claquent les unes contres les autres un coup
tu fais volte face pour trouver la source d'la voix
et tu trouves une femme devant la fenêtre
t'avais pas remarqué qu'elle était ouverte
tu pinces tes lèvres et tu la fixes comme un cerf piégé par les phares
avec ses yeux de lumières
et ses oreilles qui illuminent et découvrent ton secret
tes joues et tes oreilles s'enflamment tu sais pas où t'mettre
tu veux juste t'enfuir en courant mais
t'as les jambes comme de la roche
p't'être que si tu bouges pas elle te verra plus
elle oubliera qu't'es là
comme une statue avec une veste de camouflage
« uh »
qu'est-ce que tu fais maintenant
comment t'en es arrivé ici
t'aurais dû vérifier qu'personne pouvait t'entendre
t'aurais dû vérifier la fenêtre
t'aurais dû t'assurer qu't'étais seul
qu'y'avait aucune chance qu'on t'découvre
tu traînes tes pieds sur le tapis tes épaules s'écroulent
tu fourres tes mains dans tes poches parce que tu peux pas fumer ici
« je uh »
tu cafouilles
tu lèves la main pour te frotter l'arrière d'la nuque
dans quoi est-ce que tu t'es fourré encore
« merci? mais je uh, c'est pas »
tu veux t'glisser sous les planches du plancher
« j'crois pas qu'ça vaille tant qu'ça »
ça vaut surtout pas qu'on s'arrête dans son chemin pour toi
qu'elle continue jusqu'à sa destination
elle a pas besoin d'te voir ni d't'entendre
pourquoi elle est ici

_________________
avatar
FT : Momo Yaoyorozu
Crédit : uc
Âge : 25 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Autres comptes : utopie
Messages : 38
D/5


   

   

I took a walk on a Saturday night,fog in the air, just to make my mind seem clear where do I go from here? I see my breath pushing steam through the air, shaking hands run through my hair, my fears, where do I go from here?

   

Mikhal n'avait jamais entendu une voix aussi douce. Une voix telle que l'espace d'un instant, le temps c'était arrêté de passer. Elle avait toujours apprécié les belles choses, celles qui vous vont transporte, celle qui vous font voyagar en une note. Et le jeune homme face à elle, gêné à première vue, avait réussi à le faire sans même s'en rendre compte. « uh » Mikhal avait remarqué son anxiété soudaine. Ce léger malaise qui c'était installé entre eux, sans qu'il n'y ait de raison apparente. Il avait chanté merveilleusement bien. Elle avait écouté et apprécié cet instant. Là étaient les faits. « je uh » La jeune femme cligna des yeux, le regardant se frotter la nuque nerveusement. « merci? mais je uh, c'est pas » Elle ne pu s'empêcher d'esquisser un léger sourire en coin, nouant ses mains entres-elles, telle une enfant.  « j'crois pas qu'ça vaille tant qu'ça »Mikhal secoua la tête et instinctivement fit un, puis deux pas en sa direction sa main face à elle. Il avait tord. Sa voix était belle, douce, légère, presque ennivrante. « Il ne faut pas être imbus de sa personne. Mais il ne faut pas non plus se dénigrer. » Son sourire vit egayer son visage, et d'un geste lent, Mikhal remis quelques mèches de cheveux derrière ses oreilles. Ne lâchant pas le regard de son interlocteur, Mikhal s'abaissa légèrement. « J'en oublie mes bonnes manières. Mikhal, enchantée ! » Cette dernière se redressa de plus belle, offrant sa main au chanteur.

On pu entendre à l'extérieur les cloches de l'église retentirent, attirant l'attention de la catholique. En retard, elle était fichtrement en retard. Ce n'était clairement pas dans ses habitudes, mais elle pouvait bien faire une exception aujourd'hui. La jeune femme déplaça son regard dans l'ensemble de la pièce, puis rapidement à travers la fenêtre. « Je suis désolée de vous avoir espionnée. Mais vous avez une jolie voix, ça m'intriguait de savoir à qui cette dernière appartenait. »  Son doux sourire ne la quittait pas. Comme s'il avait réussi à la mettre en joie, rien qu'en poussant la chansonette.  

(c) SIAL ; icons sial


   
Contenu sponsorisé
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum