Volatile // Flashback 6 mois
avatar
FT : Uta - Tokyo Ghoul
Crédit : Gypso - Saya l Merci ♥
Âge : 26
Fiche de liens : Friends.
Autres comptes : Yun
Messages : 123
D/2

ft. Saya Takahashi

Volatile.



https://www.youtube.com/watch?v=xmVzeriU5m0

Raven marchait dans la rue sans but précis. Comme à son habitude, il mit ses écouteurs dans ses oreilles, observant avec intérêt les passants l'analysant avec nonchalance d'un regard en biais. S'accommoder du regard des autres était une habitude qu'il avait appris à avoir, mais malgré cela, l'oppression de la foule s'estompais peu à peu lorsque la nuit tombait dans les rues de Tokyo. Seuls les plus téméraires (Ou les plus fous ?) se risquaient à se promener dans les petits coins sombres des ruelles désertes de vie. C'était là que Raven était le plus lui-même, la solitude était une amie qu'il côtoyait depuis plusieurs années déjà. Peu importe l'endroit où il était ou ce qu'il faisait, le rappel de cette vieille connaissance se faisait terriblement ressentir par moments. La nuit était particulièrement sombre ce soir-là, Raven continua sa route traînant des pieds, s'arrêtant par moment pour contempler les derniers passants rentrant chez eux. Il nota une différence majeure dans le regard des autres entre le jour et la nuit. La journée, Raven avait tendance à être sujet de regards intriguant ou moqueur, la nuit était tout autre. Quelques-uns lançaient des regards inquiet ou quelque peu stresser pendant que d'autres, marchais plus vite en le voyant. Est-il si différent des autres humains ? N'est-il pas simplement le seul à être ce qu'il souhaite ? Peut-être que les regards ambiants n'étaient en réalité qu'une simple jalousie maladive des barrières sociales que chacun s'administrais afin de garder une vie rangée et carrée, studieuse ?

Studieuse hein ? Saya était studieuse. En un instant, Raven fut épris d'un sentiment qui lui rappelait de lointains souvenirs, comme si son petit soi lui demandais d'aller la voir. Il lui fallait être proche d'elle maintenant. Ne pas se laisser sombrer dans ce que tu ne souhaites jamais être était un ordre qu'il s'était lui-même donné. Il sortit de sa poche un paquet de tabac, des feuilles et des filtres. Il fit lentement rouler le produit de ses doigts fins et lécha d'un coup propre et totalement calculé sa feuille qu'il vint coller contre l'autre partie. Il sortit un briquet et l'alluma. Raven mit sa tête en arrière et souffla sa première bouchée de tabac en direction de la lune, tournant les talons, se dirigeant d'un pas décidé vers un lieu qui finit par devenir plus familier qu'il ne devrait être.

Après une marche de plusieurs minutes, Raven se tenait présentement devant un building qu'il connaissait à la perfection, néanmoins, il ne prit pas l'entrée principale, mais les escaliers de secours longeant le mur, donnant accès sur les fenêtres qu'il évita avec agilité. Une fois arrivé au dernier étage, il se plaça sur le rebord de la fenêtre et vint taper de son doigt recourbé le verre trois fois assez silencieusement pour que les autres n'entendent pas, mais assez fort pour que la propriétaire entende ce bruit qui ne lui était pas étranger. Raven arborait un sourire en coin, il s'attendait déjà à une remarque sur sa manière de faire, mais il s'en fichait.

Confiant, il attendit.

avatar
FT : Makise Kurisu (Stein;Gate)
Crédit : Karma; Kaya; Chaton & Ace.
Âge : 24 ans
Habitation : Shinjuku
Présentation : www.
Fiche de liens : www
Messages : 37
D/5


L'eau chaude ruisselait sur son corps depuis plusieurs longues minutes alors que, les yeux fermés, elle se remémorait les évènements de la journée. La nuit était tombée depuis un moment maintenant, mais comme à son habitude, le sommeil se faisait désirer et Saya n'était même pas sûre qu'elle allait pouvoir dormir cette nuit au final. Elle ferma l'arrivée d'eau avant d'attraper la serviette accrochée près d'elle, ses pieds rencontrèrent le tapis de bain et elle ne tarda pas plus avant d'aller dans sa chambre. Elle avait attrapé des vêtements au hasard dans l'armoire ouverte, un shorty confortable et un simple débardeur, qu'elle enfila rapidement.

Après avoir augmenté le chauffage, elle s'était installé dans son canapé, prête pour une nuit de veille accompagnée de jeux vidéo et de séries, mais dans quel ordre, s'était encore à décider. Elle hésitait encore lorsqu'elle avait entendu les trois petits coups secs provenant de la fenêtre de sa cuisine. Elle n'avait pas vraiment besoin de se poser la question pour savoir de qui il s'agissait. Il venait de plus en plus souvent et toujours de la même façon, en fait, plus elle y pensait, plus elle se disait que son frère ressemblait quand même beaucoup à un chat. Toujours à débarquer à l'improviste, par des endroits improbables et surtout quand on a pas spécialement l'envie de les voir. Et les chats n'aiment pas l'eau. Enfin la plupart. 

Avec un léger sourire en coin, elle avait éteint la télévision avant de se diriger vers l'origine du bruit. À travers la fenêtre, elle pouvait apercevoir la silhouette posée sur le rebord et patientant sagement qu'un lui ouvre la porte. Elle ne doutait pas que si elle le laissait patienter trop longtemps, il n'hésiterait pas à essayer de forcer l'ouverture. Saya prit quand même le temps de remplir le fond d'un verre d'eau avant de s'approcher de la fenêtre et d'ouvrir le loquet. Elle n'avait pas attendu qu'il puisse en placer une avant de lui lancer le contenu du verre d'eau à la figure et ne lui avait pas plus laisser le temps de se rendre compte de se qui lui arrivait avant de prendre la parole.
« Je t'ai déjà dis d'utiliser cette putain de porte, Kin. » elle avait détaché chaque syllabes afin de le message se grave dans l'esprit de son frère une bonne fois pour toute. « Au moins tu as appris à frapper et a attendre qu'on t'ouvre, c'est déjà ça je suppose. »
Elle s'était décalée de l'ouverture pour le laisser entrer, tout en lui lançant la serviette qu'elle avait gardé autour du cou en sortant de la douche, hors de question qu'il dégouline partout dans l'appartement. La jeune femme a sorti ce qu'il fallait à Kin pour faire son thé habituel et s'est occupée de son propre café avant de s'adosser au mur de la cuisine. Elle reprit la parole tout en le regardant préparer sa boisson.
« Alors, qu'est-ce qui t'emmène cette fois ? » Saya prit une gorgé de café avant de reprendre. « Je te préviens de suite, si c'est un canapé que tu cherches, c'est hors de question, c'est ta punition pour l'avoir trempé la dernière fois. »
Finalement, le sommeil allait peut être finir par se faire sentir si elle passait une partie de la nuit à discuter avec lui.


(c) MEI pour APPLE SPRING
avatar
FT : Uta - Tokyo Ghoul
Crédit : Gypso - Saya l Merci ♥
Âge : 26
Fiche de liens : Friends.
Autres comptes : Yun
Messages : 123
D/2

ft. Saya Takahashi

Volatile.




À peine eue-t'il le temps de se rendre compte qu'on lui avait ouvert que sa très cher sœur lui avait lancer à la figure un verre d'eau, puis une serviette. Saya était bien la seule pouvant se permettre ce genre de choses, en réalité, Raven ne pouvait laisser passer ce genre d'affront venant d'une autre personne qu'elle. Il prit son mal en patience comme à son habitude, ne relevant que légèrement le caractère toujours aussi insupportable de sa tendre et cher sœur. Il arborait, pour l'une des rares fois, un sourire plus ou moins satisfait de son entré, même si l'on se doute bien qu'en réalité, ce genre d'accueil n'est pas celui escompté. Une fois la tête sèche il regarda Saya d'un air relativement amusé lorsqu'elle prépara partiellement son thé.

" Ça te fait toujours autant plaisir de me voir passer chez toi à ce que je vois. Je ne veux pas passer par la porte, je ne prends pas de risque inutile, que cela soit pour toi ou pour moi, je n'ai pas spécialement envie d'apprendre que ma sœur, c'est faite exécuter par un idiot d'un gang ennemi. "

Il marqua une pause, le temps de réfléchir à la seconde réponse.

" Je ne suis pas là par intérêt, sœurette. Pour dire vrai, j'avais simplement envie de te rendre visite. Il y a parfois des choses qui ne sont pas nécessaires d'expliquer et la raison de ma venue en fait partit. "


Raven se déplaça lentement jusqu'à une chaise où il prit place. Il fouilla dans une de ses poches une enveloppe qu'il déposa sur la table.

" De quoi te rembourser ton canapé. "

Il prit ensuite l'eau chaude, du sucre et la boîte à thé afin de ce concocté son breuvage habituel. Il s'étira, puis, après un long silence parsemé de bruits de souffle de Saya sur son café chaud, il décida de prendre la parole.

" Comment tu te sens en ce moment ? Ça fait bien une semaine qu'on ne s'était pas vue toi et moi. Qu'as-tu de beau à me raconter ? "

Raven faisait tournoyer son liquide à l'aide d'une cuillère et en bu une gorgée, attendant la réponse de sa petite sœur.

avatar
FT : Makise Kurisu (Stein;Gate)
Crédit : Karma; Kaya; Chaton & Ace.
Âge : 24 ans
Habitation : Shinjuku
Présentation : www.
Fiche de liens : www
Messages : 37
D/5


Il lui avait du nouveau sorti le même refrain, soutenant encore et toujours que s'il évitait la porte d'entrée, c'était uniquement pour leur sécurité à tout les deux. Elle avait levé les yeux au ciel, comme toujours, lorsqu'il lui donnait cette excuse, parce que s'il était suivi, le fait qu'il passe par les escaliers de secours ou les principaux ne changeait rien du tout. Pour autant, elle ne releva pas, se contentant de fixer le liquide noir qui tournoyait légèrement dans sa tasse.

Toujours adossée au mur de la cuisine, Saya avait lancé un regard à son frère alors qu'il reprenait la parole pour lui répondre une nouvelle fois. Son canapé ne l'intéressait pas. Elle a esquissé un sourire qui s'est transformé en moue interrogatrice lorsqu'il avait sorti une enveloppe de sa poche. Elle était froissée, peut être même un peu déchirée, mais c'était le contenu qui importait, Saya avait relevé les yeux vers Kin lorsqu'il lui avait plus ou moins décrit le contenu de la dite enveloppe. Elle hésita un petit temps. Techniquement, son canapé allait bien, elle avait réussi à rattraper le tout et il était comme neuf, mais un peu plus d'argent ne fait pas de mal n'est-ce pas ? Et puis s'il le lui proposait, c'est qu'il avait les moyens en ce moment. 

La jeune femme l'observait encore lorsqu'il commença à préparer sa boisson et elle tira la grimasse. Le thé n'était vraiment pas son truc, la boite était dans ses placards en grande partie pour lui dans la mesure où ces visites ce faisaient de plus en plus fréquentes et qu'il ne buvait pas du tout de café. Mais jamais elle n'admettrait que la boite était là pour lui en priorité. 

Le silence commençait à se faire long et, comme pour se donner une contenance, Saya avait commencé à doucement souffler sur son café. Elle n'arrivait toujours pas à savoir comment se comporter avec lui, elle ne savait pas et n'y arrivait pas non plus. Pour elle, il oscillait entre l'inconnu et l'ami que l'on croise de temps en temps, parce qu'elle ne pouvait pas le pardonner et ne le pourrait très certainement jamais vraiment. Il avait disparu trop longtemps et était réapparu sans prévenir, alors qu'elle avait enfin tourné la page, comme s'il ne voulait pas qu'elle puisse vivre sa vie normalement.

Son temps de réflexion fut interrompu par une nouvelle intervention de Kin. Des questions banales pour une conversation tout aussi banale, au final, il venait de plus en plus rarement par intérêt et Saya ne savait pas vraiment comment réagir à cela au final. 
« Je vais bien merci, je vois que tu te portes bien également, j'en conclu que tu as évité les activités dangereuses cette semaine ? »
Elle avait marqué une pause. Se demandant ce que l'homme assis à la table de sa cuisine pouvait bien attendre comme nouvelles, lui donner le nombre de balles qu'elle avait retiré cette dernière semaine ne semblait pas vraiment être l'information qu'il attendait et elle-même n'était pas vraiment sûre de vouloir lui en parler.
« Je vais adopter un chien. Je dois aller le chercher dans deux jours. » Elle s'était rapprochée de la table pour saisir l'enveloppe avant de reprendre. « Merci pour ça d'ailleurs. On va continuer cette conversation dans le salon si tu veux bien, histoire d'être au moins assis confortablement. »
Et sans vraiment attendre de réponse, elle était passée dans la pièce d'à côté afin de ranger l'enveloppe dans un tiroir avant de s'installer plus confortablement sur son canapé, et comme prévu par la demoiselle, son frère n'avait pas mit longtemps à la suivre pour s'asseoir avec elle. Saya avait croisé les jambes en regardant distraitement Kin avant de continuer leur conversation.
« J'hésite pour le prénom à lui donner d'ailleurs. C'est un Malinois, tu pourrais peut-être m'aider ? » Elle prit une autre petite gorgée de café. « J'avais pensé à Arès, il sera dressé pour la garde et l'attaque. Mais je dois avouer que Hati ou Skôl me plaisent bien aussi. »
Des noms tous sortis de la mythologie. Un dieu et deux loups, elle hésitait depuis quelques jours maintenant et n'avait toujours pas réussi à se décider. Peut-être de Kin aurait un avis éclairé sur la question qui l'aiderait à faire son choix.
« Et de ton côté sinon, quoi de nouveau ? Tu as l'air de bien te porter, c'est calme du côté d'Omega en ce moment ? »
Saya n'en avait pas eu à sa porte depuis un petit moment maintenant, peut-être le gang s'était-il un peu assagit ? Elle avait laissé s'échapper un léger sourire moqueur à cette pensée, mais l'avait bien vite dissimulé afin d'éviter toute interrogation de Kin. 



(c) MEI pour APPLE SPRING
avatar
FT : Uta - Tokyo Ghoul
Crédit : Gypso - Saya l Merci ♥
Âge : 26
Fiche de liens : Friends.
Autres comptes : Yun
Messages : 123
D/2

Volatile

ft.Saya. ( J'espère que le RP te plaira, des bisous ).



Raven n'était pas spécialement riche même si la revente d'organe était son activité la plus rentable, néanmoins, c'était une zone que Raven voulu gardé secrète encore un bout de temps. Il ne désirait pas que ça chère sœur se doute de ce qu'il faisait en réalité, et lorsque le sujet était parfois relaté, il esquivé avec une finesse les interrogations de celle-ci en espérant évité que ce genre de questions surviennent encore. Il savait tout de même qu'un jour, il serait bien obligé de lui avouer cela, mais il préférait la conserver encore un peu. Lorsque l'enveloppe fut déposée sur la table, Saya ne laissait que peu d'expressions apparaître sur son visage. Elle était souvent comme ça avec lui, une amère piqûre de rappel lui laissant parfois remontés des souvenirs qu'il aurait préfère égarer au milieu de sa boîte crânienne. Néanmoins, il savait ce qu'il avait fait et surtout, avait compris la souffrance qu'avait pu endurer sa sœur.

Elle prit la parole, expliquant à Raven qu'elle allait bien, et qu'elle remarqua qu'il avait évité les problèmes. Il ne pouvait pas lui parler de tout, garant un peu ce mystère pour qu'elle continue de le considérer comme un être vivant et non comme le monstre qu'il était. Le silence reprit de plus bel. Il n'était pas particulièrement gênant quoique particulièrement désagréable. Elle vint briser celui-ci avec un sujet un peu plus agréable qu'une conversation sur les gangs ou sur ses études. Non pas que cela ne l'intéressait pas, mais simplement que ce genre de sujets était plutôt à évité lorsque Raven était là. Bien que dans l'ensemble, revoir sa sœur le rendait plus ou moins heureux, il ne cessait de se rappeler pourquoi est-ce qu'il était parti à un moment. C'était elle la préférée.

Comme d'habitude, elle resta sur un ton plus ou moins dur avec lui, ce qui était plutôt compréhensible. Elle récupéra l'enveloppe et " proposa " à Raven d'aller sur le canapé. C'étais plus un ordre qu'une réelle proposition, mais Saya était ainsi, autoritaire. Ca ne le déplaisait pas, simplement, il aimerait parfois retrouver le sourire d'innocence et de pureté qu'elle avait à l'époque où ils étaient plus que frère et sœur. Lorsqu'ils passèrent dans la pièce d'à côté, il remarqua quelques nouveaux bibelots installés, sa sœur avait de bon goûts en matière de décorations et ça, c'était indéniable.

Ils continuèrent leur conversation sur le prochain compagnon canin que Saya pensait ramener ici, l'idée d'un chien ne plaisait pas particulièrement à Raven, entre nous, les chats et les chiens n'ont jamais vraiment fait bon ménage. Elle lui donna une liste de trois prénoms pour son animal. L'un attira plus particulièrement Raven qui prit la parole afin de lui répondre. Néanmoins, il marqua un arrêt et réfléchis amusé. Il se demandait si sa réponse allait vraiment influer sur le choix du prénom ou si elle avait déjà totalement choisi. Il prit la parole à son tour :

" Hati et Arès. Mh, j'aime beaucoup. Je t'avoue qu'Arès m'intrigue plus que les autres. "

Arès était un dieu. Un dieu grec, le Dieu de la guerre et de la destruction, c'était plutôt amusant pour un chien. Dressé pour l'attaque, c'est une bonne chose, non pas parce que Raven doutait de la capacité de Saya à se défendre, mais plus que c'est quelque chose de relativement rassurant de la savoir avec un protecteur. D'ailleurs, cela lui laissera plus de temps libre. C'est encore une chose qu'il n'avait jamais avouée à sa sœur, mais en réalité, il venait bien plus souvent qu'elle ne le pensait, à regarder si tout se passait bien, si Saya n'avait pas de problème. Les soirs où il avait du mal à se libérer pour aller tout vérifier, il y envoyait des personnes de confiance qu'il payait. Néanmoins, ça n'est pas le sujet de notre conversation. Raven secoua la tête un peu amusée afin de ne pas repenser à cela, et écouta la dernière interrogation de sa sœur à son sujet.

" Eh bien Saya, on ne peut pas dire que faire partit d'Omega soit de tout repos, mais actuellement, il est vrai que nos actions ne sont pas grandes. Il y a quelques difficultés, mais tout semble se porter assez bien. J'ai discuté avec quelques types là-bas. Je ne me suis pas fait de nouveaux amis, mais certains sont plutôt intéressant. "

Il prit une gorgée de son thé afin de se donner une contenance et reprit.

" Et toi tes études ? Tu réussis assez bien ? Tu penses réussir ton année ? Je te le souhaite en tout cas ".

Il savait pertinemment que tout se passait très bien pour elle, mais il préfère en être-sur, comme pour lui montrer un peu de détachement qu'il savait pourtant sans effets sur elle. Néanmoins, il apprécierait cela à une autre discussion sur lui et ses affaires.
avatar
FT : Makise Kurisu (Stein;Gate)
Crédit : Karma; Kaya; Chaton & Ace.
Âge : 24 ans
Habitation : Shinjuku
Présentation : www.
Fiche de liens : www
Messages : 37
D/5


Arès. Elle hoche la tête en écoutant l'avis de son frère. C'est vrai que le nom du Dieu de la guerre chez les grecs, pour un chien dressé, imposait peut être un peu plus de respect que les noms des loups dévorants les astres. Sans compter que c'était aussi sûrement plus connu. Elle écoute les réponses de Kin sans le couper, il lui parle d'Omega mais reste toujours très vague, pour la protéger comme il l'aime si bien le dire, il ne se rend pas compte qu'elle est fourrée dans ces histoires de gangs bien plus qu'il ne veut l'imaginer.

Un jour, elle lui expliquerait que cette double vie lui plait, rajoute du piment à son quotidien bien rangé et lui offre sa dose d'adrénaline. Mais pas maintenant. Parce que Saya ne sait pas parler à Kin comme on doit parler à un grand frère. Elle n'y arrive pas. Ne le veut tout simplement pas.

Le retour des questions bateaux. Les études, le travail. Des sujets impersonnels. Ils ne parlent pas, ils échangent des nouvelles, toujours les mêmes, parce que c'est la seule chose qu'ils sont capable de faire. Echanger des banalités qu'ils connaissent déjà, autours  d'un thé et d'un café, sur un canapé neuf, dans un appartement rutilant. S'étaient-ils déjà rencontrés ailleurs qu'entre ces murs depuis leurs retrouvailles ? Non. Parce qu'ils n'avaient rien à faire ensemble. Ils sont trop différents, trop éloignés par un gouffre invisible qu'ils ont creusés à deux, les liens de sangs peuvent autant être un cadeau qu'un fardeau, nul besoin de réfléchir pour savoir que pour Kin et Saya, s'était un poids dont ils se seraient bien passés.  
« Tout se passe bien, je devrais passer mon année sans soucis. »
Elle garde le comme d'habitude qui lui brule les lèvres pour elle et se contente de laisser le silence peser de nouveau. Les voila au point de départ. Rien à se dire, encore. Dans un geste pour prendre la dernière gorgée de son café, une légère faiblesse dans le poignet lui fait lâcher la tasse et le liquide noir se repends sur le bas de son débardeur. Elle s'est relevé de suite en lâchant un « merde », avait posé la tasse sur la table basse et avait décollé le tissu de sa peau afin d'éviter une brulure à cause du liquide chaud.
« Je vais me changer, tu peux m'attraper le produit nettoyant pour le canapé ? » Elle se dirige vers sa chambre pour y trouver des vêtements est avant d'entrer, lance un dernière regard à Kin. « Tu le trouvera dans le tiroir de droite du meuble télé, c'est une bombonne bleu marine, je reviens de suite. Merci ! »
Sans attendre plus longtemps, elle s'était engouffrée dans la pièce et avait retirer ses vêtements tachés avant de vérifier les marques rouges sur sa peau un peu trop blanche. Fort heureusement, la brulure était minime et elle n'aurait plus rien demain matin, dans un soupir, elle ouvre son armoire avant d'attraper de quoi se changer, un sort taille haute couleur jean et un t-shirt blanc cassé qu'elle enfile rapidement. Avant de ressortir, elle attrape ses fringues sales avant de les balancer dans le bac de la sale de bain et d'apparaitre de nouveaux dans le salon.  
« Tu as trouvé Kin ? J'aimerais évité que le canapé garde la tache. »



(c) MEI pour APPLE SPRING
avatar
FT : Uta - Tokyo Ghoul
Crédit : Gypso - Saya l Merci ♥
Âge : 26
Fiche de liens : Friends.
Autres comptes : Yun
Messages : 123
D/2

Volatile

ft.Saya. ( J'espère que le RP te plaira, des bisous ).



Il est vrai que la sœur du corbeau était particulière non pas de manière physique, mais avait hérité d'un caractère bien lointain de celui de son frère, cette crevasse que beaucoup connaissent qui peu à peu ne cesse de les séparer, pourtant autre fois, ça n'était pas ainsi, rien n'était comme ça, tout était si calme entre eux. Aucune tempête, aucune tension et toujours des histoires délirantes à partager dans ce monde qui ne cessait de s'accroître, mais la blessure n'en fut que plus grande lorsque vint les séparations. Un parcours brillant pour elle, une descente dans un enfer quotidien pour l'autre et ainsi, séparant les deux âmes dans une ultime destruction. C'était la fin de la fraternité, la fin de cette relation sans histoire qui pourtant ne pouvait être anéantie.

Aujourd'hui, il n'existe plus rien qui pourrait la rabibocher, histoires anciennes gravées au fond d'un cœur de pierre. Parfois, lorsque l'oiseau se tenait dans son nid, il songa à cette époque qui'il espère redeviendra comme avant, même si ce qui est perdu ne se retrouve jamais. Alors, il aime passer à l'improviste chez elle histoire de voir comment tout se passe, comment sa vie se déroulait sans lui et à chaque fois, lorsqu'il part, c'est avec un pincement au cœur qu'il admire le fait qu'elle soit capable d'exister et finalement, de pouvoir vivre sans lui. Cette histoire, digne d'un conte mélancolique était réelle et le corbeau ne cesserait de s'en vouloir. Il lui a fait du mal et le prix à payer est de devoir avancer seul, sans aucun pilier, sans personne à qui raconter ses histoires délirantes qui parsèment encore et toujours sa vie.

Saya n'avait ni l'envie ni la capacité à reconstruire ce petit monde qu'ils avaient forgé jadis, mais si tout avait volé en éclats, ça n'était pas pour rien. Tout se passait bien pour lui et elle allait sûrement passer son année sans soucis aucun, comme d'habitude, comme toujours. Tout ce qu'entreprenait cette femme était réalisé avec aisance et c'est ce que l'oiseau haïssait toujours un peu au fond de lui. Absolument toutes les choses de se monde étaient réussies par l'incroyable talent de la jeune femme, il l'enviait et se détester à ressentir cette part de jalousie qui peu à peu remontait dans son estomac. Même si elle faisait des efforts pour ne pas lui balancer sa réussite à la figure, il se doutait que sa vie fût incroyablement parfaite, sans soucis ni problème. Aurait-il été le même si la réussite lui avait souri comme à elle ? Cette question restera encore et toujours un mystère pour l'homme.

De nouveau, le silence se mit au-dessus d'eux et stagnait, seuls les bruits feutrés des cuillères tapants contre les proies des récipients permettait aux protagonistes de savoir que l'autre était présent, mais lorsque Saya porta sa tasse à ses lèvres, elle renversa son contenant sur elle. Une injure lui fut retirée de sa bouche et elle posa sa tasse sur la table avant de décoller le tissu de sa peau afin d'éviter une brûlure. Elle lui annonça qu'elle allait se changer et qu'il devait trouver le nettoyant pour le canapé. Un dernier regard vers lui avant de lui indiquer l'endroit où se trouvait le produit. Elle disparut. Doucement, le corbeau se releva et déposa à son tour sa tasse vide. Il se dirigea vers le meuble de la télévision et ouvrit par mégarde le mauvais tiroir.

Un amas d'argent y était installé, beaucoup de billets débordant d'enveloppes entassés les unes sur les autres. Son sang ne fit qu'un tour et doucement, la chaleur commença à monter en lui, ses affaires ne le regardait certes pas, mais autant d'argent en cash coincé entre des enveloppes ne voulait signifier qu'une chose, elle était d'une quelconque façon introduit dans l'univers de son frère. Il se releva, récupérant les enveloppes et les déposa sur la table basse avant de se relever. Elle demanda s'il avait trouvé le produit. Il prit la parole, d'une voix sèche.

" Viens là. "

La jeune femme pointa le bout de son nez, interloquée par la situation, et même si elle avait parlé en lui répondant que ce n'était pas son chien, il ne releva pas. Raven posa son regard dans le sien, enfonçant avec une rage intérieur ses yeux dans ses iris et pointa de son doigt frêle l'argent.

" T'as intérêt et m'expliquer ça et tout de suite. Si t'es dans une quelconque affaire concernant les gangs, je veux être au courant immédiatement Saya. "

Aucune gentillesse dans sa voix, seul un regard agresseur sur la femme. Il était à deux doigts de devenir fou, lui qui n'espérait que protéger sa chair, son sang de ce monde d'horrible allait ce soir, tombé des nues. Finalement, dans la crevasse les séparant, un pont se forma laissant des similitudes apparaître. Si elle ne souhaitait pas avoir de l'aide de la part du corbeau, c'était simplement parce qu'elle était aussi impliquée que lui. Il attendait des réponses.
Contenu sponsorisé
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum