Le Deal du moment : -33%
Remise de 1000 € sur le ...
Voir le deal
1999 €

Le casse du siècle ! {Sunny & Onyx}
avatar
Invité

Le casse du siècle !


Feat Sunny & Onyx



Il faisait nuit. Les rues étaient calmes. Le silence. C'était le premier vrai coup de Ledger, et il n'était pas serein. Mais il était temps qu'il fasse ses preuves … et accessoirement que de l'argent rentre dans les caisses. Ce plan, possiblement foireux, c'était son idée, son initiative. Et il voulait pouvoir en être fier. Entièrement fringué en noir, et à sa taille pour une fois, il attendait. Capuche sur la tête, tissus jusque sous le nez, sac léger sur l'épaule contenant du matos. Tout était prêt, ils avaient répété, préparé tous les scénarios possibles. Cette fois, fallait y aller. Il n'était pas forcément discret, dans ces ruelles chiques, mais moins repérable que d'ordinaire. Pas de papier en origami pour une fois, histoire de ne pas laisser de preuves sur les lieux du futurs crimes.

L'idée avait traversé l'esprit du façonneur en se promenant dans l'avenue d'Omotesando avec Sunny. Comme toujours ses pensées avaient précédé la réflexion, et il s'était exclamé qu'avec une seule caisse d'une de ses enseignes ils pourraient se payer une sacrée fiesta. Mais Sunny l'avait prit au sérieux, et son regard avait convaincu Ledger que c'était forcément le bon plan. Ils avaient mijoté leur coup, visité la bijouterie plusieurs fois en variant les styles et les heures … et maintenant Kosei attendait ses comparses dans la ruelle de derrière, surveillant le faisceau de lumière de la lampe du vigile. Oui, "ses". Ledger ferait péter le coffre, Sunny se chargeait du garde et des imprévus. Et il fallait quelqu'un pour entrer. Onyx, tuyautée par Sunny. Ils s'étaient rencontré tous trois l'espace de quelques minutes pour peaufiner le plan déjà préparé, mais il n'en savait pas plus sur elle.

Une heure quinze. Ils allaient être à la bourre dans dix minutes. Ledger s'énervait. Ils n'avaient pas de soutien arrière au cas où quelque chose se passerait mal. Délico était introuvable, et ils n'avaient pas eu envie de se faire chaparder l'idée par d'autres "collègues". Normalement l'un de ses deux compères devaient venir avec une voiture discrète, pour prendre la poudre d'escampette. Si quelque chose tournait mal, chacun partirait dans une direction différente, et le conducteur prendrait le magot pendant que les deux autres attireraient l'attention. TOUT était prévu, Ledger en était certain.

Une silhouette se dessinait à l'horizon. Kosei restait sur ses gardes. Un de ses coéquipiers ou une présence nuisible ? Heureusement, ce fut une mine familière qui se détacha de l'obscurité.
Sunny
Le casse du siècle ! {Sunny & Onyx} 838658profilicon
FT : Takao Kazunari - KnB / Chen - EXO
Crédit : Raven ♥ (bb d'amour lol keur) & Snow & Cres & Gypsy & Ara & Chaton & Ledger
Âge : 22
Autres comptes : Hope
Messages : 182
Sunny
D/0
Le casse du siecle
Ledger & Onyx

Ce soir c'est sérieux.
Parce qu'il en faut bien un peu. De temps en temps, rappeler aux gens qu'on est pas qu'un nom balancé aux infos entre trois autres. Que tout ça c'est plus grand que ce qu'on croit, c'est là sous leurs yeux alors qu'ils s’obstinent à tourner le regard. Alors ce soir on va leur faire voir. Pour la gloire, pour le fun, mais surtout pou le fric. Parce que les caisses ça se remplissait pas tout seul non plus, parce que les geek sur une chaise roulante ça allait bien deux minutes aussi. Un peu paumé par les événements et l’anarchie sous-jacente qui régnait en maître depuis un certain temps, peut être que c'était le moment de monter d'un cran, et si au passage on pouvait s'en mettre plein les poches y'avait même pas besoin d'hésiter. Parce que nous on avait pas grand chose, on était pas comme ces mecs plein aux as qui se la jouaient caïds. Nan. L'argent fallait le prendre, et on le prenait là ou on pouvait. Dans les poches des autres.

L'idée était venue comme ça, sorti de nul part pour s'imposer à notre esprit. Parce qu’après tout pourquoi pas ? Pourquoi est ce qu'on pouvait pas braquer quelque chose d'un peu plus ambitieux qu'une vulgaire épicerie ? Droit ou non, on le prenait sans se soucier du reste. Même si j'avais lancé ça comme ça, la motivation légendaire de Ledger à me suivre dans les plans pourri m'avait convaincu. Parce qu'il en avait dans la cervelle lui, parce qu'il avait un plan. Ouais. Ledger c'est le genre de mec qu'a un plan.. tout le contraire de moi et c'est bien pour ça que c’était lui qu'avait tout mis en place. Moi je suivais bien docilement, parce que j'étais casseur dans l'âme pas stratège de génie ou une connerie du genre. Des ordres simples, courts, efficace, y'a que ça de vrai.
On avait presque l'air pro j'en aurai chialé.
Mais c'était pas le moment d'être sentimental.
L'heure tournait et on avait pas passé notre temps à aller et venir dans cette bijouterie jusqu'à en connaître les recoins et les habitudes pour que ce plan merde avant même d'avoir commencé. Ledger a été super précis sur ce coup là. Il fallait pas venir en retard. Le problème c'est que moi et la ponctualité on s'était jamais vraiment croisé jusqu’ici, à croire qu'on s'aimait pas ou un truc comme ça. J’oubliais l'heure une fois sur trois peut être un peu top alcoolisé pour m'en soucier ou pour la lire correctement.
Mais pas ce soir.

Non ce soir c'est sérieux. Ce soir nos vie sont en jeu. Et j'exagérais à peine.. parce que si on se faisait choper par les flics, c'est la fin de la partie. Directe à la case prison sans toucher que dalle. On faisait mieux comme plan de carrière, de toute façon j'avais pas l'intention de me laisser prendre. Un peu trop de trucs à faire, trois fois plus à vivre, un million à regretter. Alors fallait pas jouer au con et faire comme Le plan le disait. Arriver à l'heure, presque en retard, mais pour quelqu'un comme moi qu'on attendait jamais, je dois avouer que c'était un sacré effort.
Ledger était là. Avec son angoisse et son foulard. Je sentais la tension d'ici avant même d'avoir entendu le son de sa voix. Tout chez lui transpirait le stress, et c'était clairement pas bon pour ce qu'on allait faire. Mais c'était son premier. On pouvait pas lui en vouloir. Ce fils à papa. Il en avait dans le froc et c'est ce qui comptait. Ça et ses doigts de fées qui faisaient tout péter. Après le coup du Konbini, fallait bien que je me rachète. Capuche sur la tête, le visage encagoulé d'un foulard noir, j’approchais de lui, tirant sur le tissu pour dévoiler un sourire.

« Pile à l'heure.. Avoue t'es épaté. »

Un salut digne de nous. A coup de tape dans la main et accolades viriles. C'était le moment de se préparer mentalement en attendant notre dernier élément. Onyx elle même. Je crois que la perspective des bijoux gratos l'avait séduite, et puis les filles sont trop rare chez nous, normal qu'elles aient envie de montrer qu'elle en avaient aussi sous la dentelle de leurs petites culottes. C'est tout à son honneur, et c'était même sacrément badant.
Une clope proposée à l'Artificier , je m'en grillais une dernière avant de faire le grand saut.
Se détendre, c'était la clef.

« Alors.. Nerveux ? »


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________

With your middle fingers up, like the cops drove by. No motherfucker here is drunker than I and if we get crunked enough, we can set it on fire like fuck it, I don't wanna come down I wanna get fucked up right about now gonna tear shit up, I don't wanna fight it, who the fuck here wants to start a riot?
Fuck that shit, let's start a riot!
 

Le casse du siècle ! {Sunny & Onyx} YOy2vyU
avatar
Invité

Le casse du siècle !


Feat Sunny & Onyx



Épaté ? Non totalement pétrifié de peur. Sérieux, Sunny à l'heure ça pue l'embrouille. Ça allait leur filer la poisse cette embrouille. Une clope ? Non. Si. Ledger n'avait jamais fumé, mais là, il était aussi tendu que possible. Il attrapa le baguette de nicotine, la faisant tourner entre ses doigts. La texture du papier aussi fin soit-il avait toujours détendu le façonneur. Il en profitait pour regarder comment son pote s'y prenait. Tenir la clope entre deux doigts, la porter à ses lèvres, allumer, aspirer, retenir, cracher. Vomir. Il toussa. Non vraiment, c'était pas une bonne idée. Il fronçait les sourcils, n'osant pas cracher par terre de peur de laisser de l'ADN. De même, il conserva la cigarette dans une poche, laisser une scène bien propre.

" - Infâme ta merde. Merci, tu viens de me convaincre de faire des économies en évitant les bureaux de tabac ! "


Il regarda son téléphone. Pas de message d'Onyx. L'heure était largement passée. Un coup d’œil à gauche, un coup d’œil à droite.

" - J'étais nerveux, ouais. Mais maintenant je suis carrément flippé putain ! Ta meuf nous a foutu un lapin, si elle ne nous a pas carrément balancé ! "


Concrètement, il n'étais pas énervé après Sunny. Ce dernier avait fait l'effort d'être là quand on le lui avait demandé, il s'était impliqué à fond. A priori … un doute subsistait dans l'esprit de Ledger. Sans crier gare, il maintint le menton du casseur et écarta ses paupières suffisamment grand pour observer correctement ses pupilles. Non, à priori, pas sous l'influence d'alcool. La vache, une première, vraiment ! Il relâcha son camarade avec un signe d'approbation. Bon. Ils ne pouvaient pas rester là toute la nuit, comme des cons. Surtout que des mecs au visage à demi planqué, dans un quartier chic, ça puait comme un pied dans la bouse d'éléphant. Il renfila son foulard et tendit un sac en plastique à Sunny.

" - Bon tant pis pour elle, on lui expliquera la vie plus tard. Je pense pouvoir ouvrir avec un petit truc discret. Prépare-toi au cas où le grand méchant loup se planquerait à l'intérieur. Mets ta clope là-dedans, … éteins-la avant hein, faut laisser 0 trace. On fait ça proprement, on est des winners ce soir bro ! "


Aussitôt dit, aussitôt fait. Ledger fit couler son sac sur son bras et en sortit un petit mécanisme fin et long, ainsi qu'une seringue. L'aiguille assez épaisse lui permit de glisser un produit caoutchouteux dans la serrure et sur le contour de la porte. Une fois appliqué correctement, il rangea son arme d'infirmier dans son sac. Toujours traîner dans l'aile des étudiants en médecine, on trouve des trucs vachement pratiques. Puis il enchaîna en faisant la liaison entre la serrure et le bord de la porte en fer. Le dispositif était fixé telle une ventouse entre les deux, relié avec des câbles électriques. Pas de minuteur pour le coup. Le façonneur appuya sur le petit bouton du haut et une friction à peine audible déclencha l'ensemble. Le produit s'enflamma brièvement, fondant tout ce avec quoi il était en contact. Propre, méthodique, efficace. Il pourrait classer celui-là dans les "réussites". Ledger récupéra son matériel, rehaussa son sac, recula et laissa l'honneur à son gros bras de pote. La première étape était franchie malgré l'imprévu.
Sunny
Le casse du siècle ! {Sunny & Onyx} 838658profilicon
FT : Takao Kazunari - KnB / Chen - EXO
Crédit : Raven ♥ (bb d'amour lol keur) & Snow & Cres & Gypsy & Ara & Chaton & Ledger
Âge : 22
Autres comptes : Hope
Messages : 182
Sunny
D/0
Le casse du siecle
Ledger & Onyx

Nerveux, c'était faible.
Je crois que c'est la première fois que je le voyais aussi tendu en fait. A croire qu'on allait dévaliser la banque nationale où j'sais pas quoi. C'est jamais qu'une bijouterie.. mais Ledger était pas vraiment un mec qu'on voyait sur « le terrain ». Lui son kiff c'était de bidouiller des câbles de la poudre et du plastique pour faire des petits joujoux qui font boum. Casser des trucs, niquer des vitrines et ravager des commerces, c'était plus un boulot pour les casseurs. Autant dire que j'en avais fracassé des façades, si bien que ça me faisait plus rien maintenant et que je pouvais me pointer comme une fleure les mains dans les poches.
Mais qu'il arrête de flipper sinon j'allais me mettre à psychoter moi aussi !
Il accepta la clope et s'étouffa presque avec, planquant bien le mégot comme s'il flippait de laisser la moindre trace sur les lieux du crime. Sérieux ça me faisait marrer, il se croyait dans les séries de flics ou quoi ? Je crois que personne ici sera assez motiver pour aller gratter le sol à la recherche de restes de cigarettes dans l'espoir de trouver un truc.. mais c'était amusant de le voir comme ça. Sérieux et motivé. Parce que ça manquait quand même vachement mine de rien...
Onyx en était la preuve.
Pas de trace d'elle et ses fabuleux cheveux. Peut être qu'elle s'était dégonflé ou qu'elle avait simplement oublié. Parce que c'est des choses qui arrivent souvent mine de rien, mais Ledger, lui, imaginait toujours le pire. J'en roulais des yeux dans un demi sourire, imaginant difficilement la jeune fille aller tout balancer comme ça au keuf.
C'est vrais qu'il fallait se méfier des gens et tout, qu'on pouvait compter les vrais frères sur les doigts de la main.. mais quand même y'avait des limite... et j'avais du mal à me dire que moi et Ledger étions assez important pour que la cavalerie rapplique. Alors fallait se détendre.
Tirant une dernière fois sur la clope, j'eus le droit à une inspection rigoureuse de sa part. J'avais pas tout de suite compris son délire en le sentant attraper mon menton pour venir s'approcher de mon visage. J'ai même pensé qu'il allait me rouler une pelle avant de réaliser qu'il s'assurait simplement que je sois pas raid mort défoncé avant de commencer. C'est presque vexant putain. Je lui fis comprendre en lui lançant un regard faussement indigné avant de reporter mon attention sur notre affaire
Puisque je suis définitivement sobre autant faire les choses bien histoire que je me sois pas privé d'alcool pour rien quoi.

« Sérieux détend toi t'aurais du tirer un coup avant de venir ça t'aurais détendu mec... »

Je finissais ma clope rapidement pour la faire disparaître comme il me le demandait. Je crois qu'il allait faire une attaque si je me contentais de jeter le mégot au sol pour l'écraser.. Puis bon il avait un peu raison sur les bords.. ce serait con de se faire attraper pour si peu.
Une fois fini je pris soin de remonter le foulard jusque sur mon nez et d'enfoncer ma capuche sur ma tête histoire de pas être reconnaissable. La suite c'était lui.
J'avais aucune compétence pour ouvrir des portes fermé sauf en jetant des trucs dedans.. Autant dire que c'était loin d'être discret comme truc alors autant laisser le pro faire. Parce qu'il se démerdait plutôt bien ce con. J'entravais que dalle à ce qu'il était en train de faire, jetant un regard septique et curieux à l'opération comme s'il était en train de faire un tour de magie ou une connerie dans le genre. C'était peut être un peu le cas vus que ça marchait carrément bien.
Je crois que je ne pouvais qu'être admiratif.. c'était définitivement moins bruyant que tout faire exploser. Souriant sous mon foulard, je lui fis grâce d'un tapotement de dos en guise de félicitation avant de forcer sur la porte et sa serrure fondue.

« T'es un putain de génie. »


Ça s'ouvrait presque tout seul. Un bon coup d'épaule et on en parlait plus. Sérieux si tout était aussi simple on devrait carrément faire ça plus souvent ! Maintenant qu'on était dedans, fallait juste trouver le garde et le mettre hors d'état de nuire. C'était plus facile de faire ça avec une batte, mais c'était pas le truc le plus discret au monde.. en plus c'était assez encombrant et Ledger semblait un point pointilleux sur le fait de pas trop laisser de trace. Fallait faire ça à l'ancienne. Un poing, américain bien placer ça allai le sonner pour les prochaines heures.
Je fis signe à mon bro de la boucler, de rester discret. Normalement le Vigile n'allait pas tarder à revenir faire un tour ici. Il bougeait son cul toutes les vingt minutes environ. On y était.
Planqué derrière un mur, j'attendais qu'il approche, retenant ma respiration alors que l'adrénaline bouillonnait déjà dans mes veines. Un seconde. Un pas. Il était à proximité. La lumière de sa torche éclaira le sol à ma gauche.
La suite fut plus rapide qu’espérer. J'avais bondi de mon coin de mur pour lui sauter dessus, armant mon poing avec force pour lui fracasser sur le nez. Pas le temps de le laisser réagir qu'il s'en prenait un autre. On avait de la chance, les vigiles sont souvent de vieux flic gras du bide proche de la retraite. Plus là pour les assurances que pour la sécurité des lieux. Facile à mettre au sol. Le pauvre mec s'était écroulé comme une masse dans un gémissement plaintif. KO au sol en même pas dix secondes.
Bras en l'air comme un boxeur fêtant sa victoire, je m'étais tourné vers la porte pour parader sous le nez de Ledger comme un coq fier de son combat.

« L'a rien vu v'nir. »

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________

With your middle fingers up, like the cops drove by. No motherfucker here is drunker than I and if we get crunked enough, we can set it on fire like fuck it, I don't wanna come down I wanna get fucked up right about now gonna tear shit up, I don't wanna fight it, who the fuck here wants to start a riot?
Fuck that shit, let's start a riot!
 

Le casse du siècle ! {Sunny & Onyx} YOy2vyU
avatar
Invité

Le casse du siècle !


Feat Sunny & Onyx



"Tirer un coup". Ledger était resté songeur.

" - Je sais pas tirer, j'attends que Shi m'apprenne. Puis je vois pas l'intérêt de tirer sans raison. "


Il avait ensuite fait sa petite manip avec la porte, avant de tilter. On dit que le temps que le cerveau capte est proportionnel à la distance de ce dernier avec le sol. Ledger devait être debout quand Sunny lui avait balancé sa petite remarque.

" - Ah. J'ai compris. "


Pas plus pas moins, évitons de se noyer dans la débilité. Au fond le façonneur était jaloux. Sunny, il avait l'air relax, tranquille. Comme s'ils s'apprêtaient à voler l'aimant bleu de l'école maternelle. Il avait beau essayer de paraître plus "cool", Kosei n'en restait pas moins tendu. Déjà parce que l'image du flic et de son regard suspicieux le hantait, ensuite parce que c'était son premier vrai coup et que le reste de sa réputation reposait dessus. Contrairement au casseur. Son petit cœur s'était emballé avant de s'arrêter : une tape dans le dos, relax. Non on était pas en train de le chopper, son pote le félicitait simplement pour son improvisation. Et clairement, rien qu'avec ça, Ledger se sentait roi du monde. L'avis de Sunny avait compté à partir du moment où ils s'étaient connu. Recevoir la reconnaissance d'un habitué de ce genre de situation, ça vous remonte un homme !

Un geste de tête en guise de remerciement, et il se mettait à couvert à l'intérieur, refermant doucement la porte derrière eux. Sunny devait se charger de l'armoire à glace. Pas lui. A croupis dans un coin contre un meuble, il attendait patiemment que son collègue ait fait sa part du taf. Et c'était clairement pas la partie qui angoissait le plus Ledger. Entrer. Se remplir les poches. Se barrer. Ça, ça lui faisait peur. La première étape était passée. Les deux autres restaient à venir. Avec un imprévu. Quoi que deux personnes c'est quand même plus simple en terme de discrétion que trois. Non vraiment, l'étape "Sunny défonce ce gros con de vigile" c'était du gâteau. S'il n'était pas dans la réalité avec une épée de Damoclès au dessus de la tête, Kosei en aurait sorti une console le temps que le malchanceux se retrouve à terre.

" - Comment il aurait pu ? J'vais t’appeler Flash McQueen, "Rapide comme l'éclair, puissant comme la foudre !" ! "


Ledger s'était relevé, sourire aux lèvres. On l'avait dit non : du gâteau. Il s'approcha de son bro et cogna son bras contre le sien en guise de check. Pourquoi il avait flippé ? Avec un duo pareil tout ne pouvait que bien se passer.

" - J'vais aller m'occuper du coffre mais je suis pas tranquille … un seul mec pour une bijouterie et pas d'alarme ça me semble suspect. On devrait faire une ronde pour être sûr. Si tu vois un dispositif suspect, colle ça dessus, appuies sur le bouton et recule. "


Il lui tendit deux petites sphères. Une pression sur le bouton et quatre pattes mécaniques sortaient pour s’agripper au mur. Une autre pression et une décharge électromagnétique neutralisait tout ce qui pouvait être informatisé. Simple, propre, et efficace. Ledger se retourna et se dirigea calmement vers le coffre. Il fouillerait sur son chemin, et Sunny se chargerait sûrement du reste du bâtiment. Se séparer, était-ce réellement une bonne idée ?
Contenu sponsorisé
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum