-16%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta Turbo Silence Extrême VU2630F0
58.91 € 69.99 €
Voir le deal

Find moon × Saya
Kaya
Find moon × Saya 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Chinatsu Hiyama
Crédit : Raven / Panda / Saya / Dysto:blush:
Âge : 24 ans
Messages : 120
Kaya
D/1

Find moon
Déchirée.

Cassée.

La nuit est paisible mais ton corps est meurtri. Ton âme saigne et pour la centième fois, tu insultes ta capacité à tomber dans les pires pièges. Se faire violer c'est quelque chose, mais être forcée face à plusieurs hommes en est une autre. Tu frissonnes de dégoût et tu as mal. Rien que d'y repenser, ton corps lutte. Tes muscles se durcissent, l'adrénaline remonte en toi. Sauf que c'est fini. Tu n'as pas de larmes face à cette lune qui te juge. Tu lèves les yeux vers elle, posant ton regard sur sa face qui te toise. T'as même pas réussi à aller bien loin, tu ne veux même pas rentrer chez toi. Tu n'as pas envie de ramener ton corps salit dans l'intimité de ton chez toi. Alors tu as simplement atterrit en bas d'un immeuble, essayant comme tu peux de t'assoir sans trop te faire mal. Tu n'oses plus te regarder. Tu ne sais pas combien de bleus tu dois avoir sur toi, mais pas mal sûrement. En tout cas tu sens ta lèvre gonflée. Tu ne penses pas avoir quelque chose de cassé à part ces contusions et cette lèvre ensanglantée. Tu devrais te réjouir de ça. Sauf que tu te sens vide, trahie. On pourrait dire que tu as l'habitude, que tu ne devrais pas être dans cet état. Si tu n'avais pas essayé de t'en sortir, tu n'aurais pas eu toutes ces marques de coup. Sauf que d'habitude, tu décides de ce que tu vas faire. Tu décides de laisser le client coucher avec toi. Et non le contraire. Là, tu n'as rien décidé. Ils l'ont fait pour toi, et la colère n'a rien pu y faire. A part les traces sur ton corps.

Encore une fois la lune attire ton regard terne. Ton dos a pris appui sur un tas de déchets, d'ailleurs tu te sens comme tel. Tu te demandes si elle te voit comme une immondice rejetée après avoir atteint son nombre d'utilisation. Ou alors, aurait-elle pitié de toi ? De ta pauvre carcasse trouée, cabossée par les violences incessantes de ta pauvre vie ? T'aimerais bien lui demander. T'aimerais bien savoir ce qu'on pense de toi. Faut dire l'estime de sois est important pour les Hommes. La tienne est partie en même temps que ta dignité. Enterrée au fond d'un jardin, comme après un meurtre. Tu te revois encore après la guerre. Te rhabillant comme tu peux sous leur regard. Essayant de garder un visage neutre, vide d'expression pour ne pas leur laisser la victoire sur ton esprit. Tu penses même que ta voix est fêlée, épuisée d'avoir trop crié. Tu ne veux pas tester. Pas tout de suite. Tu veux juste fermer les yeux cinq petites minutes. Histoire de reprendre tes esprits. Tu pries pour que le reste de ton visage ne soit pas abîmé. Tu ne veux pas à avoir à répondre à des questions trop idiotes pour êtres entendues. Tu ne veux pas prendre quelques jours pour te soigner.

Tu aurais aimé ne pas vivre tout ça. Si tu fermes les yeux quelques minutes, peut-être que ce sera fini.

_________________
Saya Takahashi
Find moon × Saya LBWEoVQ
FT : Makise Kurisu (Stein;Gate)
Crédit : Karma; Kaya; Chaton & Ace.
Âge : 24 ans
Habitation : Shinjuku
Présentation : www.
Fiche de liens : www
Messages : 37
Saya Takahashi
D/5


Elle rentrait d'une intervention pour Exodus. Un braquage qui avait mal tourné d'après le peu d'information qu'elle avait réussi à glaner ici et là. Rien de bien grave au final, mais juste assez pour qu'on la fasse se déplacer, le plus compliqué avait été de les faire rester immobiles alors qu'elle devait faire des points de suture au niveau de la jambe de celui qui c'était ouvert sur un morceau de verre en essayant d'échapper aux flics. En soi, ils auraient tout aussi bien pu aller à l'hôpital, mais si elle pouvait se faire un peu d'argent, ça l'arrangeait toujours.

Le QG d'Exodus était particulièrement calme et vide ce soir-là et en regardant sa montre, elle avait compris que ce calme ne serait que de courte durée, ils allaient bientôt ouvrir. Une fois payée, elle était partie sans plus de cérémonie par la porte de derrière, le sac de sport sur l'épaule et son téléphone en main, elle parcourrait ses messages, constatant qu'il s'agissait de sa dernière intervention pour l'instant.

Saya n'était pas rentrée de suite, elle s'était arrêtée au FamilyMart le plus proche pour s'acheter de quoi grignoter devant la série qu'elle s'apprêtait à regarder une fois rentrer. Ne manquait plus qu'a retourner à la voiture. L'heure avancée n'avait pas eu raison de la foule de Shibuya, au contraire, il lui semblait croiser bien plus de monde qu'à l'allée et pour évité un bain de bousculade, elle avait choisi de passer par les petites rues.

Elle croise un chat sur un muret qui lui miaule à la figure avant de fuir en la voyant lever la main pour le faire fuir, sa voiture n'est plus qu'à quelques rues maintenant. Mais avant d'avoir pu atteindre le bout de l'allée, son regard s'accroche sur une tignasse rosée adossée à un tas d'ordures près de l'immeuble devant lequel elle passe. Elle allait continuer son chemin, ne pas s'arrêter. Mais ce visage lui disait quelque chose. Elle a le temps de légèrement la dépasser avant de s'arrêter et de se souvenir. Elle l'avait déjà croisée, ici à Shibuya, parfois près de chez elle à Shinjuku et encore un peu partout. Saya se souvenait de ses vêtements qui avaient toujours l'air minutieusement choisi et de son maquillage millimétré.

La jeune femme s'est retourné et a observé le visage de cette inconnue aux yeux fermés, des bleus ici et là, une lèvre enflée et des égratignures. Un amant trop entreprenant ? Le silence de la rue n'était troublé que par son sac plastique qui crissait légèrement au grès du vent.
« Je peux vous aider ? » Elle s'était approchée lentement pour s'accroupir devant le corps meurtri qui attendait comme déconnecté de l'esprit qui allait avec. « Vous voulez que je vous raccompagne quelque part ? »
Elle faisait peut-être une énorme erreur, mais elle avait toujours cette petite bombe lacrymogène dans sa poche non ? Comme pour le chat plus tôt, Saya à approché sa main afin de la poser sur l'épaule de la demoiselle sans même savoir si elle n'allait pas juste se prendre un coup de part de son interlocutrice.


(c) MEI pour APPLE SPRING
Kaya
Find moon × Saya 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Chinatsu Hiyama
Crédit : Raven / Panda / Saya / Dysto:blush:
Âge : 24 ans
Messages : 120
Kaya
D/1

Find moon
Les paupières closes, ton souffle semble enfin se calmer. Les battements de ton cœur semblent apaisés. Il se pourrait même que tu puisses dormir, oublier pendant quelques heures ce qu'il s'est passé. Mettre de côté l'horreur de cette soirée et peut-être rêver de nuages roses, de ta famille enfin réunie ... Ou c'est le cauchemar que tu vas revivre.

Trop concentrée sur ton malheur, tu n'as pas fait attention aux paroles près de toi. Tu n'entends pas la personne qui arrive et qui s'approche de toi. Alors, quand tu sens quelque chose sur ton épaule, tu sursautes violemment. Tu sors de ta léthargie en ouvrant de grands yeux. Tu te crispes un peu trop et tes muscles te font mal. Les douleurs à l'extérieur comme à l'intérieur de toi se réveillent et te font gémir de douleur. Tu observes la jeune femme et tu te rends compte que c'est à toi qu'elle parlait il y a quelques secondes. Elle n'a pas l'air de vouloir te faire du mal, et de toute façon tu ne te sens pas de repousser qui que ce soit.

« Me raccompagner ... ? »

Tu réfléchis à la question les yeux dans le vide. Qu'est ce que tu vas bien pouvoir faire chez toi de toute façon. Un bon bain chaud ? Pour bien apercevoir les traces sur ton corps. Hors de question, tu n'es pas encore prête à voir tout ça. Ce n'est pas la première fois que tu te fais frapper. Mais les circonstances font que tu te sens trahie, et de ce fait tu n'as pas la foi de te dire que ça s'est passé. Il faut croire que tu es encore en plein déni.

« Non. Non. Non. J'peux pas. »

J'ai peur.

Tu ne peux pas lui expliquer. Tu ne peux pas mettre des mots dessus et encore moins le confier à quelqu'un. Même si tu penses que ça pourrait être plus facile de le dire à une inconnue plutôt qu'à ton frère.

Ton corps se remet à trembler rien que d'y penser. Hideo serait capable de s'énerver contre toi encore. Te dire que tu es une moins que rien et que tu as dû le mériter. Tu serres les dents en te disant qu'il ne sera jamais au courant. Personne ne le saura de toute manière. Ce sera ton secret. Celui que tu ne pourras jamais oublier. Juste le mettre dans un coin de ta tête pour ne pas y penser à chaque étape de ta vie.

Sauf que tu ne peux pas oublier la vision de ton frère, son regard qui te juge, une trace de dégoût au fond de ses prunelles. Alors tu ne peux retenir tes larmes. Tu craques enfin, devant cette pauvre inconnue qui n'a rien demandé. Tu te recroquevilles un peu plus sur toi même, collant tes jambes contre ta poitrine. Peut-être qu'ainsi tu vas pouvoir te protéger. Peut-être que ça te fera moins mal. Tu espères et pourtant les sanglots ne s'arrêtent pas, ton cœur à mal, bien plus mal que ton corps. Et tu maudis cette vie qui te traine dans la boue, qui te fait croire que tu peux être heureuse pour ensuite t'écraser contre les rochers. Une vague qui te porte parfois, mais qui te fera toujours retourner contre les récifs.

_________________
Contenu sponsorisé
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum