1 résultat trouvé pour Accalmie

AuteurMessage
Tag accalmie sur R I F T OVvGIPUSujet: May I have some sugar ? || ft. dems
Dems

Réponses: 2
Vues: 199

Rechercher dans: Harajuku   Tag accalmie sur R I F T EmptySujet: May I have some sugar ? || ft. dems    Tag accalmie sur R I F T EmptyVen 23 Mar - 15:45





- « Putain…. »

Une fois que la porte du local s’referma derrière moi, j’pestai. J’savais pas si les gens avaient entendu ou non mon juron, mais j’en avais vraiment rien à foutre, sérieux. J’détestais tout c’qui était en rapport avec le froid. La flotte en f’sait largement partie, du moins quand j’étais pas dehors entrain de souffrir. J’kiffais un tel temps sous une couette bien chaude, mais ça s’arrêtait là. En repliant mon parapluie, j’pestai encore une fois avant d’m’avancer vers le comptoir où s’trouvait l’proprio des lieux que j’connaissais bien et que j’appréciais pas mal. Ouais. Y’avait des gens comme ça qu’avaient ma sympathie et qui pouvaient même s’permettre d’me remettre à ma place quand j’dérapais sévère.

Ce type en faisait partie.

Après quelques salutations et une conversation de deux trois minutes pour lui raconter ma journée d’merde, j’quittai l’comptoir pour m’chercher une table pépère d’où j’pourrais m’poser un peu avant d’daigner rentrer chez moi. La journée avait été chargé, mais avec cette satanée averse, l’détour dans c’petit coin d’paradis en valait l’détour avant que j’rentre. Vu que j’avais également d’autres choses à faire une fois chez moi, j’avais commandé un café pour changer un peu d’la binouze que j’m’enfilais à longueur d’temps. En plus d’me faire du bien –et j’entendais par-là m’réchauffer agréablement-, l’breuvage m’tiendrait éveillé jusqu’à pas d’heure. Tout benef comme qui dirait l’autre.

Mais alors que j’continuai d’chercher un coin libre, j’vis une bouille. Que j’avais pas vu d’puis un bail d’ailleurs.

- « Ça fait une paie Louise ! »

Et sans même lui demander permission, j’posai mon sac au pied d’sa table, avant d’retirer mon manteau pour poser mon cul sur la chaise qui lui faisait face. Sans gêne, ouais. J’me mis à me fouiller pendant quelques petites secondes jusqu’à dégoter un paquet de clopes et l’briquet qui allait avec. Sauf que pour une fois, pas d’bol : J’avais plus aucune cigarette. J’poussai alors un long soupir avant d’reporter mes mirettes bleutées vers la « jeune » femme qui s’trouvait face à moi. « Toujours aussi belle, hé. » J’écrasai dans mes mains l’paquet d’clopes vide que je jetai habilement sur l’plateau qu’une serveuse qui passait par là tenait, avant d’me mettre à jouer avec mon briquet en attendant mon café.

- « Alors ? On est v’nu chercher son p’tit chéri ? »

Rater une occasion d’l’asticoter ? Jamais.


Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: