-28%
Le deal à ne pas rater :
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes Lékué – Quick Pasta
17.99 € 24.99 €
Voir le deal

Une journée comme les autres. - Ft Atlas.
Prime
Une journée comme les autres. - Ft Atlas. Prime_11
FT : Vanitas (Kingdom Hearts)
Âge : 24 y.o
Présentation : Need for Speed
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Messages : 21
Prime
D/5

 « Faster, faster,

until the thrill of speed overcomes the fear of death »

Ft Atlas & Prime



C'était une journée comme les autres. Ouais, ça avait des airs de journées comme les autres, et tant mieux ! Bordel, c'est qu'avec ce qu'il se passait en ce moment, la tension entre gangs était quasi-palpable (ou bien palpable, quand elle se cristallisait sous la forme d'un poing dans la face...), et Prime ne savait pas trop quoi en penser. En fait, il était surpris de se sentir aussi... Amer. Au fond de lui, il avait la rage. Bien sûr, son objectif personnel restait inchangé, mais il sentait bien que Tokyo allait au-devant de bouleversements majeurs, et ça le travaillait. Il n'était pas aveugle, son esprit mathématique comprenait qu'il y avait vraiment un truc pas net dans toute cette histoire. À son sens, 'fallait se dépêcher de bouger, et prendre les autres de vitesse, avant de se faire écraser encore.

Au rythme des accords de guitare nerveux qui envahissaient son petit garage, le brun tapotait sur le capot d'une voiture d'allure assez luxueuse : c'était bon pour lui, les petit politiciens étaient toujours prêts à raquer plus contre la simple assurance qu'ils pourraient faire quelques dérapages en ville comme des idiots sans que leurs roues partent en vrille. Alors Prime traficotait un peu leurs caisses, mais pas autant qu'il l'aurait fait pour d'autres. Si ceux qui venaient le voir n'savaient pas conduire, alors il jugeait qu'ils ne méritaient pas d'avoir le top du top, ces espèces de dangers publics ! Puis, un petit 30km/h de plus au compteur, c'était déjà pas mal du tout. Pas le maximum, mais pas mal du tout. Ça pouvait aussi clairement amener direct au cimetière en cas d'accident, mais ça, c'étaient pas ses affaires. Quand on venait le voir pour une voiture plus rapide, on savait aussi ce qu'on risquait ensuite en cas de coup de volant mal maîtrisé.

D'après ce qu'il avait listé, le mécano en avait presque terminé, restait plus qu'à changer les bougies d'allumage ; un travail de débutant certes, mais un travail minutieux. Il baissa un peu le son de sa radio et souleva le capot de la voiture pour s'atteler à la tâche, qu'il exécuta d'une main experte. En quelques minutes, la question était réglée, et la bagnole prête à faire des merveilles. Bon, il détestait cette espèce couleur jaune sali pour la carrosserie, mais ça, il ne devait pas y toucher, alors tant pis. Des goûts et des couleurs, comme on dit. La voiture fut refermée ; il lui ferait le plein après pour s'assurer que tout était réglo. Ensuite.. mmh, il lui restait encore deux autres voitures à prendre en charge, et après, il fermerait sûrement pour aller un peu en ville et se faire une bouffe. Bon, ce s'rait sans doute solo, mais il y était habitué et vivait très bien son célibat ponctué d'aventures d'un soir. Pas de nana à inviter au resto, pas de gars à rassurer sur son niveau de testostérone. Chic vie. Seulement lui et son chien, en tête-à-tête avec l'un des meilleurs cheeseburgers de la ville, et sa soirée serait complète. Peut-être ajouter un petit bang par-dessus ça, histoire de faire de jolis rêves.

Mais pour l'instant, le boulot l'attendait, et avec lui son lot de problème, comme cette espèce d'épave qu'on lui avait ramené plus tôt dans la journée en espérant qu'il puisse, manifestement, faire un miracle. La pauvre carcasse de métal était si ravagée qu'il se demandait dans quelle merde son proprio avait pu se fourrer pour en arriver là. Enfin peu importe.

Place au miracle.

avatar
Invité


Une journée comme les
autres



Atlas ça rime avec "Classe", "Surpasse", "Audace", "Coriace", "Efficace", "Menace", ... et pas "Trépasse", "Inefficace, ou "Grimace". Alors pourquoi sa vie était-elle si merdique ces temps-ci ? D'abord, le QG qui se retrouve en cendre. Ensuite Karma qui se fait chopper. Puis ce putain de Fight Club où il se rétame tout seul. Et enfin cette grognasse du Shinsen qui le défonce dans un combat singulier. Sérieux, vie de chien ! Alors comme d'habitude après un coup dur, il filait foutre les mains dans le cambouis, littéralement. Et puis aujourd'hui, c'était LE jour. Régulièrement il faisait des courses de bagnole avec un mec d'Exodus, "Prime", un mécano qui roule comme un salaud. D'ailleurs … ah bah là aussi Atlas enchaînait les défaites. Il accusa le coup, cette fois totalement grisé. Il passa sous une échelle tant qu'à faire, histoire de voir si ça conjure le sort, et se laissa tomber comme une merde dans sa bagnole. Pas une foudre de guerre, même pas une japonaise : une américaine.

Une vieille Mustang 1966 fastback, dénichée il y a longtemps dans un jardin en campagne. La vieille l'avait établie comme poulailler, sans connaître sa valeur. Atlas l'avait racheté une misère, et avait beaucoup investi financièrement et physiquement pour pouvoir enfin se pavaner dedans. Une caisse ancienne, dont les pièces sont difficiles à acheminer jusqu'au Japon, mais le petit bijoux du blondinet. Sa valeur sentimentale n'avait pas d'égal et il n'en changerait pour rien au monde. Ce n'était pas une foudre de guerre, et pourtant en un simple regard sur ses courbes noires elle vous envoûte. L'odeur du cuir le réveillait, le reboostait, et il fila vers le garage.

" - Prêt pour la revanche ? "

Pas bonjour, pas merde. L'autre n'avait pas fini sa besogne apparemment. Et le mot était faible : un espèce de tas de ferrailles bien dégueulasse. Où alors il devait récupérer des pièces avant d'envoyer ça à la poubelle ? En tout cas son interlocuteur semblait surpris de le voir. Un simple oubli ou bien il était devenu si inintéressant que même ses propres collègues l'ignoraient ? Il se minait le moral, seul, comme toujours.

" - Tu veux rouler là-dedans ? Te donne pas la peine de t'installer, on est pas des fusées mais Mustang et moi on vous pulvérise pour le coup, c'est certain. "

Ah ah ah. Trop drôle Atlas. T'es pathétique aujourd'hui. D'abord rouler, ensuite parler. Car malgré les évènements il avait pris le temps de réfléchir. Et Prime faisait parti des petits soldats qu'il voulait mettre en avant. Il allait sûrement encore prendre une raclée, alors il lui demanderait de regarder sous le capot (sans mauvais jeu de mot) et il en profiterait pour lui faire des propositions (toujours aucune allusions). Un mécano dans la poche, mais qui ne met pas son talent au service de son crew, c'est un manque à gagner. Il fallait l'impliquer davantage, et Hiroki s'était convaincu de trouver les bons mots pour y parvenir.


feat Prime

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum