-40%
Le deal à ne pas rater :
Vélo d’appartement FYTTER – statique et ultra-pliable
150 € 249 €
Voir le deal

Revanche ! {Tsun Tsun}
avatar
Invité


Revanche !



Vénère comme pas deux. Sérieux. Cette arrivée classieuse, le public en feu, Atlas qui se dandine, la meuf chauffée à blanc qui ne laisse pas place à la discussion … tout était là pour faire un bon show. Mais merde, il s'était passé quoi au juste ? Tout avait merdé quand il avait tenté de répliquer avec une droite, et puis plus rien. Une vague acrobatie merdique et il se retrouvait sur le bureau de ce connard de présentateur. Fin. Rideau. Nada. Gros spectacle hein ! Au final sa concurrente aussi avait du avoir la haine. Shinsen contre Exodus, ça envoyait du lourd. Au final tous deux auraient sûrement préféré voir ce combat repartir à zéro, rembobiné. Mais non, c'est le jeu et c'est ainsi.

Malgré tout le blondinet avait réussi à contacter la concurrente avant de se tirer foutre son honneur à la poubelle. Elle était d'accord pour refaire ça proprement, et en faisant couler de l'hémoglobine cette fois. Parfait ! Ils s'étaient donc donné rendez-vous dans un terrain neutre, devant un bar d'Akihabara. Le gagnant se paierait un whisky hors de prix avec la tune du perdant, et ce dernier se ferait chopper/tabasser/violer sur le bitume. Enfin ça finirait sûrement ainsi, ils n'étaient pas pote. Quoique sans trop de scrupules pour les extérieurs à son gang, Atlas ne laisserait pas la gonzesse de faire abuser. De toute façon fallait vraiment en avoir envie pour lui passer dessus.

Il était chaud Atlas ! Arrivé pile à l'heure, il attendait droit comme un "i" dans la ruelle. Le bar était blindé, comme chaque soir. Pas de patrouille à l'horizon. L'idée que ce puisse être un piège avait bien effleuré l'esprit du bras droit, mais la soif de violence qui scintillait dans les pupilles de son adversaire ne trompait pas. Elle voulait se le faire méchamment, et seule. Parfait donc. En revanche une attaque par derrière ne le surprendrait pas vu l'absence de préliminaire de la dernière fois. Rester attentif donc. Le temps de s'en griller une. Le zippo fit son oeuvre et la fumée s'éleva lentement. Si ça se trouve il finirait en piteux état. Mais cette fois ce serait mérité. Même s'il se retrouvait dans cet état à cause d'une gonzesse, flicaille qui plus est, ça lui minerait le moral. Mais ça ne pouvait pas être pire que l'état dans lequel l'avait mit sa défaite foireuse.

Ce soir, il voulait taper. Une silhouette arrivait à son niveau. Sorti de la ruelle adjacente ? Du bar ? Présente depuis un moment ? Atlas n'aurait su dire. Son champ de surveillance c'était limité à quelques mètres autour de lui.

" - Pas trop tôt. Prête ? "

Pas plus, pas moins. Elle avait bien fait comprendre à Atlas que bavarder n'était pas ce qu'elle recherchait, et ça lui allait parfaitement. Il balança son manteau sur une poubelle d'à côté, sans espoir de repartir avec. Ses manches remontèrent de façon à laisser une liberté de mouvement totale à ses poignets, dévoilant au passage quelques vieux tatouages. Position de combat, poings prêt à cogner, bras prêt à parer. L’adrénaline est au rendez-vous, le choc des titans peut avoir lieu !


feat Tsun Tsun

Tsun Tsun
Revanche ! {Tsun Tsun} 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Android-18
Âge : 26 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Messages : 26
Tsun Tsun
D/5
Revanche
Tsun Tsun & Atlas

Le temps avait passé depuis le déroulement du Fight Club, le résultat ? Tu t’en foutais, tu avais pu te défouler un peu, faisant descendre légèrement la violence qui régnait en toi, du moins pour le moment. Pourtant, on venait t’inviter à laisser encore une fois la violence en toi parler, à ce qu’elle sorte pour peut-être te laisser, un jour, dans un état d'apaisement. Cela est un énième mensonge que tu oses te faire à toi-même, tu ne viens pas frapper les bonnes choses ou personnes.

Tu ne sais pas comment il avait fait, mais le premier concurrent de ce fameux Fight Club avait réussi à prendre contact avec toi. Au final, il était simple d’avoir tes coordonnées ou tout autres choses, tu étais une personne publique et normal, aux yeux du reste du monde pour le moment. Il ne cherchait pas une vengeance ou une vendetta classique, une simple revanche. Il remontait dans ton estime, il avait les couilles de venir t'affronter à nouveau, malgré la honte qu’il avait subi par sa propre malchance.

Ton corps frémissait d’avance, bien sûr que tu allais accepter cela, tu n’avais pas eu un bon souvenir de ce combat, tu voulais vraiment sentir vos poings venir frapper vos muscles et vos os. L’adresse venait se graver dans ton esprit, un terrain plutôt propice pour ce combat, ni le Shinsen et les Exodus ne pourront intervenir sans provoquer les réactions des autres gangs, ainsi aucun de ses collègues ne pourraient venir foutre la merde où il ne pourra pas tendre de piège à la jeune femme.

La journée avait alors passé lentement, l’excitation semblant ralentir ta perception du temps. La fin de temps obligatoire entre les murs de cette unité, tu pouvais partir, te changeant dans le vestiaire pour porter ton jogging d’entraînement. C’était la meilleure tenue pour combattre au vu du temps et il serait plus simple d’en racheter que de garder ton uniforme. Tu te rendais sur le lieu en marchant, un bon moyen de venir échauffer tes muscles, il était hors de question de commencer à froid un tel combat.

Te voilà en avance sur le lieu de rendez-vous, autant rester caché le temps qu’il arrive en te mêlant à la foule, il pourrait quand même tenter un piège, mais dans ce cas-là, il viendrait directement descendre dans ton estime, à un niveau encore plus bas que le précédent. Le temps passe encore lentement, les aiguilles ne semblant pas avancer, les mecs devenant lourd autour de toi. Il fallait s’y attendre, une demoiselle dans un bar se fait tomber dessus, mais ce n’est pas plus mal, la colère et la tension venant montrer pour ton combat à venir.

Enfin une ombre qui pointe le bout de son nez, l’heure est arrivée, tu viens enfin sortir de ta cachette en quelque sorte. Tu le regardais de haut en bas, venant voir s’il avait décidé de reprendre cela à main nue ou d’une autre façon. Un sourire se dessine sur tes lèvres, il semble avoir de l’honneur aussi, une bonne chose, un bon combat en perspective, en espérant que son sens de l’équilibre ne vienne pas encore une fois lui porter préjudice.

Tu fais abstraction de ses propos à ton égard, tu viens seulement lui lancer un simple regard, le voyant se mettre dans une tenue plus adaptée. Tu fais alors de même, faisant voler la veste qui couvrait tes épaules pour monter un débardeur. Tu prends ta position, une garde assez ouverte pour une boxeuse, c’est une invitation gestuelle envers lui. Tu restes tout de même sur tes gardes, il s’agit d’un combat de rue, tout les coups peuvent arriver. Alors autant le laisser commencer et voir ce qu’il peut faire, tu avais déjà montré tes capacités lors de votre dernier match.

“On a peur de venir taper ? C’est vrai que si tu t’éclates dès le premier coup comme l’autre fois, je peux comprendre que tu restes tétaniser ainsi”

Tu avançais légèrement sans pour autant ouvrir l’offensive, tu venais simplement le stimuler pour le faire sortir de ses gonds et l’inviter à ouvrir le bal.
avatar
Invité


Revanche !



Elle attaquait méchamment la nana. Pas avec ses poings, mais avec les mots. Le respect s'en était allé pour un certain temps, Atlas n'avait pas fini d'entendre des brimades. Ce combat pourrait peut-être arranger les choses, un minimum. A condition de ne pas finir comme la dernière fois. Au moins ce coup-ci elle avait eu la décence de ne pas frapper la première. La galanterie aurait voulu que le blondinet lui laisse pourtant cet honneur, mais il n'en avait pas l'intention. De toute manière si elle n'avait pas souhaité qu'il attaque le premier, elle aurait probablement tenté sa chance plus tôt. Un sourire carnassié aux lèvres, il réfléchit.

Au final il ne savait que peu de choses sur son adversaire. Il s'était tiré juste après le combat, fou de rage de ce faux départ. Putain de lacets ! Là il les avait bien noué, après une après-midi à chercher des baskets à scratch, sans succès. Un double nœud sur un double nœud. Un coup d’œil rapide pour s'assurer de leur maintient, ouaip. Donc ils étaient à égalité. Elle ne savait pas de quoi il était capable, il n'en savait rien non plus. Une équité parfaite.

" - Si j'avais peur je ne t'aurai pas invité, y a pas de cerveau sous cette perruque blonde ? "

Une idée lui vint à l'esprit, un peu tard. Convier les ivrognes du coin aurait pu leur rapporter un beau paquet de blé grâce aux paris. Et Exodus avait bien besoin de se refaire. Ça aurait fait des témoins pour ce merveilleux combat aussi, des voix pour retranscrire la réussite fulgurante à venir. Il y croit, Atlas. Bref, assez pensé ! Toujours le sourire aux lèvres, déterminé, il balance à nouveau son poing gauche vers la jeune femme, en espérant que cette fois-ci il atteindrait sa cible : et de toute façon s'il se foirait, il ne pourrait pas être éjecté du ring. Quoi qu'il arrive, le perdant de ce soir ramperait par terre !


feat Tsun Tsun

Fahrenheit
bonjour
FT : occultic nine // hashigami sarai
Âge : Inconnu
Habitation : Partout
Messages : 613
Fahrenheit
S/0
Le membre 'Atlas' a effectué l'action suivante : Jvais te refaire le portrait


'Combat ' :
Revanche ! {Tsun Tsun} SngoRUb
Tsun Tsun
Revanche ! {Tsun Tsun} 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Android-18
Âge : 26 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Messages : 26
Tsun Tsun
D/5
Revanche
Tsun Tsun & Atlas

Il semblerait que tes propos ne viennent pas à bout de la volonté de l’homme, au contraire, elle semble la rendre encore plus tenace. Pourtant, cela ne vient pas te déranger, loin de là, tu as obtenu l’effet que tu désirais, il semblait vouloir prendre les devants avec toi. Il devait en profiter, c’est bien la seule fois de ta vie où tu laissais un homme mener la danse avec toi. Tes appuis viennent s’ancrer un peu plus, les mouvements de son visage venant t’alerter, il n’allait pas tarder à agir comme toi durant le Fight Club.

Ton corps venait se détendre un peu plus, tu avais sans doute mal lu ses gestes ou peut-être qu’il était tellement benêt qu’il avait pris cette expression par simple plaisir, sans aucune intention derrière. Tu venais à penser cela en le voyant regarder ses pieds et semblant plonger dans une certaine réflexion. Tu avais presque envie de ne plus l’inviter à te frapper, mais de prendre les devants.

F
inalement, tu n’avais pas le temps de te relâcher, il venait de te répondre, mais il était déjà trop tard, tu avais baissé ta garde, le temps de la remettre, tu ne pourrais sans doute pas parer le coup pleinement, tu avais fait une erreur de jugement, simplement te baser sur le combat précédent était idiot. Il ne devait pas avoir montré son plein potentiel et juste commis une gaffe.

C’est ton poignet qui prend le choc, mais ta tête qui reçoit l’écho, le reste d’énergie balancé par le force du gringalet. Heureusement pour toi, tu étais gauchère, c’est donc ta main droite qui prenait, tu ne perdrais pas en force de frappe. Cependant, tu ne pourrais pas frapper avec ta main droite, trop de chance de la blesser à cause de son coup, tu devras uniquement t’en servir pour la défense. Ton corps penche alors légèrement vers ta gauche, le choc t’ayant un peu secoué le cerveau.

Ta jambe se décale pour s’adapter au nouveau placement de ton centre de gravité, tu relèves les yeux, remplies non de colère, mais d’une envie, d’un plaisir fou de vouloir le frapper. Tu dois juste faire une remarque au jeune homme, il fait des mouvements trop ample, il perd en effet de surprise, il aurait tiré, tu n’aurais pas eu le temps de remettre ta garde et tu serais à terre. Il avait au moins le mérite de t’avoir handicapé de ta main droite.

“Tu frappes bien, mais soit plus directe, tu prends trop de détours.”

Tu n’allais pas lui cracher toutes les réponses à la gueule comme ça, il devait comprendre ta phrase comme il le désirait. Ton bras gauche collé au corps et plié pour garder la position de boxe, tu venais décrocher rapidement un jab en sa direction, laissant ton corps plus décontracté pour compter sur la vitesse. Tu visais sa tête ou au mieux son arcade, tu verrais bien sa réaction sur ton attaque.
Fahrenheit
bonjour
FT : occultic nine // hashigami sarai
Âge : Inconnu
Habitation : Partout
Messages : 613
Fahrenheit
S/0
Le membre 'Tsun Tsun' a effectué l'action suivante : Jvais te refaire le portrait


'Combat ' :
Revanche ! {Tsun Tsun} RAPrO9N
avatar
Invité


Revanche !



Bingo. Paré par la main droite, mais Atlas avait fais mouche. Toujours concentré mais ne pouvant contenir un sourire satisfait, il plonge son regard dans celui de son adversaire. Non. Il ne perdrait pas de façon aussi lamentable, pas comme la dernière fois. Et la seconde d'après, son visage se défit. Non mais sérieusement ? Elle se prenait pour qui elle ? Ferme ta gueule et cogne, t'es pas un coach de boxe ! Ce qu'elle fit presque aussitôt. Elle semblait calculer chacun de ses mouvements, alors que le corps d'Atlas se contentait de s'adapter un peu au feeling. Quand on apprend à se battre dans la rue, on se fout de savoir si en théorie on doit tenir telle ou telle posture. On réagit au coup qui arrive, on l'évite ou au pire on s'y prépare, et on renvoie la pareille. Une sorte de danse macabre en quelque sorte.

L'esprit d'Hiroki ne l'avait pas prévenu du coup en devenir, mais son corps semblait l'avoir anticipé. Son torse se décala sur la droite, perpendiculaire au bras que la jeune femme venait de lui balancer non sans une vitesse remarquable. Loupé. Instinctivement il saisit ce bras offert pour tenter de le bloquer.

" - Sérieusement ? En effet ta technique est remarquablement efficace. Garde tes conseils pour toi. "

C'était bon de retourner le couteau dans la plaie. Pourtant rien ne dit qu'il ne risquait pas de rire jaune l'instant suivant. Il balança tout son poids sur sa jambe droite et envoya valdinguer la gauche au niveau des hanches de son adversaire. Avant même que l'impact ait lieu (s'il aurait lieu), il regretta cette décision. Lui qui se battait toujours avec ses poings, miser sur ses jambes n'était pas la stratégie la plus malléable. Mais comme dit précédemment, le corps réagit bien souvent plus vite que l'esprit. Et puis qui sait, peut-être que pour une fois ses gambettes lui serviraient à autre chose qu'à rentrer ivre ? Atlas l'espérait de tout son cœur, car ce geste mal calculé risquait de lui coûter cher s'il n'atteignait pas sa cible. Ses bijoux de famille seraient exposés, et il avait vu ce qu'on en faisait au dernier Fight Club ...


feat Tsun Tsun

Fahrenheit
bonjour
FT : occultic nine // hashigami sarai
Âge : Inconnu
Habitation : Partout
Messages : 613
Fahrenheit
S/0
Le membre 'Atlas' a effectué l'action suivante : Jvais te refaire le portrait


'Combat ' :
Revanche ! {Tsun Tsun} Vcbhtu5
Tsun Tsun
Revanche ! {Tsun Tsun} 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Android-18
Âge : 26 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Messages : 26
Tsun Tsun
D/5
Revanche
Tsun Tsun & Atlas

Tu vins siffler tel un serpent prêt à cracher son venin, tu maudissais ta fierté et surtout ton excès de confiance face à la situation. Une vanité guerrière qui risquait de te coûter assez chère au final, ton coup avait frappé dans le vide, comme s’il s’agissait d’un simple entraînement des plus basique. Ton regard devait devenir un peu plus rageur, depuis le début, tu étais tourné en bourrique, est-ce que ce gringalet savait vraiment se battre et sa défaite n’était qu’un coup de la malchance ou de ta propre chance.

Tu étais tellement centrée sur une chose que tu vins de toi-même fermer ton champ de vision, concentrant toute ton attention sur ton poing raté et le visage victorieux de ce jeunot, ce qui venait irriter la Tsubaki en toi. Grossière erreur de ta part, tu ne compris qu’au moment de voir sa tête bouger que le reste de son corps venait en faire de même.

Pur réflexe de combattante, tu portais ton bras vers ton visage pour amortir le coup, mais pas de chance, le mouvement de son bassin et sa jambe ne portèrent pas aussi loin. Tu pus sentir le choc frapper là où il fallait, la force de balancier du jeune homme était une excellente idée. Tu mordais ta lèvre au sang, avant de basculer sur le côté, roulant pour amortir la chute. Tu faisais en sorte de ne point crier, pour ne pas lui donner trop de fierté de cette victoire écrasante.

Ta main se posa sur tes côtes, aucune de cassées, mais cela n’est pas passé loin. Il semblait te laisser le temps de te redresser, tu ne te fis alors point priée pour reprendre ton souffle, cette action ayant aussi détruit ton cycle de respiration. Tu allais lui rendre la pareille, tu avançais pas à pas, non parce que tu ne tenais plus debout, mais uniquement pour bien évaluer la distance.

Contrairement à lui, tu visais encore sa tête, mais cette fois-ci, c’était le menton, sinon tu viendrais t’occuper seulement de son nez osant dépasser et te narguer. Une position légèrement de côté, un bassin un peu incliné, de même pour les jambes, tu vins prendre appuie sur la jambe qui n’était pas reliée à la zone frappée précédemment. Ainsi, ta jambe vint se soulever, tu espérais faire mouche cette fois-ci.
avatar
Invité


Revanche !



Trop. La. Classe. Ça se serait passé pareil sur le ring sans ses putains de lacets sans déconner ! Atlas venait à en regretter d'avoir choisi un lieu si isolé et de ne pas avoir de public. Quoi qu'avec le raffut qu'ils étaient en train de créer les cohues risquaient de ne pas tarder. Et à tout les coups à partir de ce moment-là il se rétamerait comme une grosse merde. Le karma à ce qu'on dit hein. Mais là il savourait. Ah elle répondait plus la petite là hein ? Ne jamais donner des conseils. Déjà d'une parce que tu renforces ton adversaire, qui cachait peut-être déjà son jeu, et ensuite parce que si tu te viandes juste après tu passes pour un con. Et dans la catégorie "paye toi ma tête" le blond en avait déjà assez donné.

Et elle roule la galette. Pas comme une grosse baudruche, non, mais elle roule. Pour amortir la chute sans doute. Atlas reprend sa position de garde, parce que lui n'est pas du genre à vendre la peau de l'oursonne. Il faisait bien : contre toute attente cette dernière se redressait et revenait déjà vers lui. Une maso. Ou une vraie combattante. Ils en manquaient des comme ça chez Exodus. Des battantes dans leur tête, ça coulait à flot, mais des battantes physiques … Le seul vrai lutteur était bel et bien masculin. Dommage.

Et à trop penser, tu es distrait. Et bam. Un bon coup dans le nez. Le genre à te faire tourner de l’œil. Hiroki est à terre. Il sent ce liquide qui tâche couler le long de sa lèvre supérieure, et faire un petit détour sur sa joue. Putain ça fait mal ! Il ronchonne. D'un revers de main il évalue la situation : si le nez n'est pas pété, il n'en est pas loin. Il lui faudrait aller voir Utopie à coup sûr. Mais l’ego est une source d'énergie sans fin, et le revoilà qui se redresse sur ses deux jambes, prêt à bondir en cas d'un assaut imminent.

" - Juste pour être sûr : t'as bien vérifié de pas avoir une paire de couilles ? "

Atlas réalisa trop tard que ce qu'il faisait passer pour un compliment risquait de résonner comme une insulte. Et qu'il risquait de morfler. Le sang pulsait dans ses tempes, il en chiait. Mais rien à battre, pas question d'abandonner. Pas avant d'avoir tous les os du corps brisés. Il n'était plus question de gagner ou de perdre. Mais de voir la blondinette à terre, la gueule en sang ou les tripes à l'air. Ce qui aurait du foisonner au Fight Club d'ailleurs. Arrête de penser tocard où tu y resteras. Aussi vif qu'il le put, le bras droit envoya valdinguer sa jambe droite au niveau du visage de la jeune femme espérant provoquer la même réaction que précédemment : qu'elle baisse la tête. Et sans attendre, il se prépara à envoyer valser son poing dans la mâchoire qui se jetterait d'elle-même sur lui si le coup marchait. SI le coup marchait.


feat Tsun Tsun

Tsun Tsun
Revanche ! {Tsun Tsun} 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Android-18
Âge : 26 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Messages : 26
Tsun Tsun
D/5
Revanche
Tsun Tsun & Atlas

Un sourire satisfait venait se dessiner sur ton visage, enfin, un de tes coups marchaient sur le blondinet, tu n’avais pu le toucher aussi bien que tu le désirais, mais c’était une petite victoire, satisfaction pour ton ego. Tu le voyais chuter aussi, tu lui aurais bien lancé une réplique, mais cela serait mal vu et encore de la fierté mal placé. Voilà encore un élément venant satisfaire ta personne, le sang coulait enfin et ce n’était pas toi qui crachais cet élixir de vie.

Au moins, en plus d’avoir un certain savoir faire, il en avait dans le pantalon, une paire de couilles rare pour les mecs qui venaient surtout frimer. Pourtant, lui c’était différent, tu en venais à regretter que le match au Fight Club se soit ainsi finit, c’était purement et simplement de la malchance.

Tu haussais un sourcil sous ses propos, tu ne savais pas comment prendre sa phrase, puis tu t’en foutais un peu dans le fond. Ce n’était pas une joute verbale ici, mais un véritablement combat de rue, celui qui repousse les limites et qui peut finir par te tuer sous un mauvais coup du sort. Tu venais relâcher ta garde, laissant celle-ci devenir plus souple, tu n’étais pas sur un ring, tu l’avais presque oublié.

Et voilà, un autre coup de pied de sa part, mais c’était de l’autre côté cette fois-ci, tu avais retenu la leçon et tu laissais ton champ de vision assez ouvert pour ne pas te faire avoir d’une façon aussi stupide. Tu remarquais sa main, c’était donc un piège, mais tu avais le choix entre prendre un coup de pied ou une bonne droite, autant prendre sa jambe. Il était temps de sacrifier une partie de ton corps pour continuer l’affrontement.

Ton corps vint pivoter, faisant légèrement dos à ton adversaire, il ne pourrait te prendre en traître, sa jambe ne lui permettant pas au vu de la pose. Ton but ? Sacrifier ton bras droit déjà endommagé, autant aggravé la blessure plutôt que d’en récolter encore d’autres. Ton bras droit remontait pour te protéger, au vu de ta nouvelle position, c’était cette partie qui allait recevoir le coup. Pivoter n’était pas la seule raison, tu préparais encore une fois une frappe avec ta jambe.

Le bruit particulier du choc entre deux membres se faisait entendre, tu ressentais aussi la brûlante douleur d’un os qui vient de briser, tu pouvais donc dire adieu à ton poignet droit, mais le jeu en valait la chandelle. Tu mordais ta lèvre jusqu’au sang et en arracher un bout, il fallait tourner cette rage vers autre chose. Avec l’impact du coup, tu te faisais pivoter sur ta jambe, autant se servir de son coup pour lui rendre la pareille. Te voilà, à moitié stabilité, pourtant, tu ne perdais pas de temps, ta jambe venant droite venant alors se tendre pour partir frapper au niveau de son genou gauche. Si tu ne pouvais avoir la tête, alors autant lui briser les rotules à ce petit enculé.
avatar
Invité


Revanche !



Pour le coup, c'était surprenant. Son enchaînement avait apparemment été percé à jour vu la lueur de satisfaction dans le regard de la jeune femme. Et malgré tout, elle sacrifiait son bras. Atlas ne s'y attendait pas. Sa jambe s'entrechoqua durement avec le bras droit de son adversaire. Un bruit bien dégueulasse mais pas inconnu pour autant bourdonna à ses oreilles : un os endommagé. Il ne saurait dire à quel degré, mais il faudrait sûrement passer chez le toubib après ça. Hiroki stoppa net son bras, puisque la mâchoire tant attendue ne serait pas de la partie. Se pensant malin, il bloqua ses deux membres autour de sa tête, s'attendant à ce qu'elle frappe à nouveau à ce niveau-là. Loupé.

Sans qu'il n'ait le temps de réagir la jambe de "Miss Shinsen la peau de vache", surnom qu'il venait juste de trouver, se dirigeait à vive allure vers son dernier point d'appui. Pas de bol, même s'il avait joué à la corde à sauter toute son enfance jamais quelqu'un ne pourrait éviter une telle botte. Ses yeux roulèrent dans leurs orbites : il allait encore se casser la gueule. Décidément, son cul allait finir aussi bleu que l'océan à ce train là. Boh, il n'aurait qu'à faire une petite roulade en arrière comme les morveux, ou tenter de se relever à la Bruce Lee en mode "même pas mal". Quelle inconscience. Ce n'était pas la chute qu'il fallait craindre, mais l'impact.

Il y avait bien une raison pour qu'Atlas use aussi peu de ses jambes. Vous connaissez ces mecs qui musclent aussi bien le haut que le bas de leur corps, et qui pourtant on des jambes en allumettes ? Le blondinet était dans cette case là, bien malgré lui. Alors un coup avec une telle puissance, autant dire que c'était cramé d'avance. Il le sut au moment même où il sentit le point d'impact. Est-ce que ses os à lui aussi avaient craqué ? Probable. Mais la douleur du moment lui avait bloqué toute possibilité d'audition. Et effectivement il se retrouva le cul par terre. Un rictus de douleur sur la gueule. Il se fit violence pour tenter la fameuse roulade arrière pratiquée par toutes les ceintures arc en ciel de maternelle, mais le résultat était assez piteux. Il put s'éloigner un peu de la blondasse, mais il ne comptait plus sur sa guibolle, et il n'avait pas arrangé son cas en infligeant à son cerveau un backflip.

Elle ne l'attaqua pas aussitôt. Pourquoi, Atlas n'en savait rien. Son genoux valide à terre, l'autre jambe étalée aussi confortablement que possible, il réfléchissait. Il respirait aussi. Tenter d'évacuer la douleur, de réguler son sang, de calmer ses nerfs. C'était la clé de tout combat. Mais qu'est-ce qu'il en chiait. Il allait maintenant devoir composer avec un seul et unique point d'appui, s'autorisant trois retenues sur sa jambe douloureuse. L'Exodus ne voulait pas prendre le temps d'évaluer les dégâts, de quitter la démone des yeux. Y avait qu'à voir sa gueule pour deviner que si c'était elle qui gagnait, il repartirait avec un membre en moins : s'il aurait l'occasion de repartir.

"Miss Shinsen la peau de vache" avait clairement l'avantage de l'équilibre. Deux solutions s'offraient à lui : la secouer suffisamment pour qu'elle ait du retard, ou la priver d'une de ses jambes. La dernière solution semblait bien compliquée à main nue. Et malgré la difficulté de la situation, si triche il y avait ça ne viendrait pas de lui en priorité. Atlas se redressa avec peine, insistant de tout son poids sur la jambe restante. La "fidèle". Boitant comme pas deux, il s'approcha de la jeune femme, en garde. Il n'avait plus grand chose à perdre vu la situation de merde dans laquelle il s'était mis. Et sans crier gare, il se jetait de tout son poids sur son adversaire pour tenter de la mettre à terre, là où les niveaux se rééquilibreraient. Si ça fonctionnait, il lui assénerait un violent coup dans les côtes, sinon il atterrirait plus loin, hors d'atteinte. A moins qu'elle ne s'élance après lui pour le chopper.


feat Tsun Tsun

Tsun Tsun
Revanche ! {Tsun Tsun} 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Android-18
Âge : 26 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Messages : 26
Tsun Tsun
D/5
Revanche
Tsun Tsun & Atlas

Une nouvelle réussite pour toi, un air toujours aussi mesquin sur le visage pouvait se voir. Le doux bruit d’un être venant tomber à terre avec fracas, saupoudrer d’un petit os cassé, voilà une symphonie terriblement délicieuse pour toi. La karma semblait tourner pour aller en ta faveur, ce qui n’était pas pour te déplaire, tu avais certes perdu ton bras, mais c’était pour lui enlever une jambe.

Tu ne bougeais plus, un moment d’hésitation ? Non, tu lui laissais simplement le temps de se remettre, il avait fait de même lorsque tu avais roulé. Tu lui rendais simplement la monnaie de sa pièce, dans le bon sens pour une fois, qui plus est. Pendant ce court laps de temps, tu venais essayer de bouger sa main droite, aucune réponse, c’était belle et bien cassé.

Ce n’était pas grave, tu viendrais combattre de ton mieux ainsi, sur le plan physique, il avait l’avantage, mais si on regardait les états, tu étais celle venant remporter haut la main. C’était un bon moyen d’équilibrer les choses au final, un vrai combat, tu n’avais pas vécu cela depuis ton entrée au Shinsengumi, voilà une chose qui te manquait terriblement. Il fallait te ressaisir, tu n’avais pas de temps à perdre.

Il semblait de nouveau debout, la position de son corps montrait clairement sa faiblesse sur le moment, voilà une chose bien intéressante, il ne vint point essayer de le cacher. Tu tenais ta position du mieux que tu pouvais, mais tu faisais maintenant face au désespoir ou dernier espoir d’un homme se battant avec ses tripes. Tu préparais ton bras gauche, mais tu étais plus légère que lui et il lui restait la force de sa jambe gauche, tu te faisais entraîner dans cet étrange plaquage.

Tu réussissais à éviter que ta tête s’éclate au sol et vienne s’ouvrir, mais pour ton bras droit ce n’était pas la même chose. C’est ton coude qui prit et plus précisément le nerf, tu sentais ce dernier t’arracher une horrible douleur et surtout trembler, ne venant plus répondre, se bloquant ainsi. Il ne te restait que tes jambes pour le repousse, il allait sans doute pas tarder à frapper.

Tes jambes se plièrent pour remonter et surtout le dégager à côté de toi, dans la même position allongé, tu prenais appuie sur ce qui restait de valide de ton bras droit. Tu te redressais pour venir à ton tour dominer le jeune homme, sur son bassin pour bloquer ses mouvements de jambe ou plutôt de sa jambe encore en état. Un sourire presque sadique était sur son visage, tu tenais le rythme que grâce à l’adrénaline qui circulait dans ton corps sur le moment.

“Putain ! Tu as une sacrée paire de couilles toi et des tripes, ils auraient bien besoin de prendre exemple sur toi les mecs au Shinsengumi. Tu me plais bien, pour ça que je vais t’exploser ta petite gueule de beau gosse !”

Tu te montrais un peu plus bavarde, l’effet de l’excitation qui te rendait comme sous la consommation d’alcool, mais en beaucoup plus lucide. Tu voulais bouger ton bras gauche pour le frapper au visage, terminée ce que tu avais commencé, mais il ne bougeait toujours pas, il ne te restait qu’une chose, te servir de ta tête. Tu reculais alors celle-ci, venant commencer à donner un coup de boule à ce mec d’Exodus.
avatar
Invité


Revanche !



Si cette fiche avait été au goût d'Atlas, cette histoire aurait pu finir en culbute. Une haine profonde s'insinuait dans le cœur du blondinet. Une haine positive. Une haine qui tient en respect, bien plus fiable que l'"amitié". Celle qui te dit que même si vous êtes dans des camps diamétralement opposés, tu ne peux t'empêcher de te dire que tu lui laisserais ses chances. Alors que les coups de bâtard, c'était bien le truc d'Atlas. Mais elle avait accepté de lui laisser une chance de se refaire, de redorer son blason, de ressortir son honneur. Et pour le coup, il était en train de se dire qu'il devrait se méfier davantage du soit disant "sexe faible". D'une certaine façon il se sentait tiraillé entre le respect qu'elle lui inspirait et la haine que sa jambe ne cessait de lui faire revenir en mémoire.

Il tirait la gueule. Avoir une fille au-dessus de lui c'était pas son dada, sans mauvais jeu de mot. Un mouvement à gauche, un autre à droite qui lui arracha un cri de douleur. Non, ses jambes étaient bloquées, c'était foutu. Peut-être qu'il devrait se les arracher un jour pour y foutre des bordels bioniques qui lui serviraient à autre chose qu'à tenir debout ? Il ne relâcha cependant pas ses efforts, serrant les dents, grognant comme un bâtard face à un alpha qui a le dessus.

" - On est au moins d'accord là-dessus, tous des fiottes dans ton crew à chier ! Tous ensemble ils ne vaudraient pas l'un de mes types ! En revanche … "

Il la vit reculer sa tête, et la panique le gagna. Il se sentait enfermé, oppressé. Ne plus pouvoir bouger, c'était un truc qui l'avait toujours fait flipper. Alors comme un animal désespéré qui ronge sa patte pour se défaire de son piège, il pousse une dernière fois. Atlas profita de l'élan de la blonde pour basculer son bassin et tenter de l'envoyer valdinguer cul par dessus tête afin de se dégager. La tronche de la blonde vient lui exploser le crâne, ajoutant une douleur supplémentaire, mais il lui semblait qu'il s'était dégagé de son emprise. Pour quoi faire, on se le demande. Étourdit, aucun membre ne semblait répondre présent. Ou de très loin. Il était hors course, il le sentait.

" - Ma gueule de beau gosse, j'y tiens. "

C'était à peine un murmure qui sortait de ses lèvres. Plus une phrase préenregistrée qui attendait de s'échapper qu'une réaction à chaud. Les yeux fermés, il écoutait. Est-ce qu'elle était passée de l'autre côté, ou bien il ne sentait plus son poids ? Il lui restait juste assez d'énergie pour un baroud d'honneur. Il calcula la distance, et remplit de rage envoya valdinguer son point vers son adversaire.


feat Tsun Tsun

Tsun Tsun
Revanche ! {Tsun Tsun} 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Android-18
Âge : 26 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Messages : 26
Tsun Tsun
D/5
Revanche
Tsun Tsun & Atlas

Tu pouvais sentir le sang passer par tes tempes, elles pulsaient furieusement à tes oreilles, l’adrénaline ayant développé tes sens à leurs extrêmes pendant ce moment-là. Encore une fois, tu venais ignorer les propos de l’homme qui te faisait face, il n’était plus le temps à la discussion et surtout tu n’attendais point de réponse à tes propos, c’était purement et simplement des affirmations. Le reste de ton corps bascula en même temps que ton crâne, de quoi donner une bonne dynamique à cette frappe.

Encore une fois, tu devais faire face aux dernières forces du combattant, ton mouvement de tête venant doucement décoller ton bassin du sien, cela lui laissait une ouverture. Pourtant, tu n’aurais pas pensé qu’il aurait le temps de s’en servir. Tu pouvais sentir ton front lui rentrer dedans, mais perdant de sa force initiale, te sentant partir, faisant une drôle de roulage pour finir sur un plan, en parfaite symétrie par rapport à lui.

Ta tête te faisait mal et ton dos aussi, mauvaise réception et bien joué de sa part, il aurait attendu une seconde de plus et il aurait pu retourner la situation, tu soupirais de satisfaction. Il semblerait que seulement la force du désespoir eût réussi à lui faire produire cette contre-attaque. Ton bras gauche semblait enfin répondre à ton appel, mais ton dos te faisait souffrir, tu prenais un temps fou à te redresser, un tour à l’hosto ne serait pas de refus après ça.

Sa dernière tirade vint à tes oreilles, même dans cette situation, il essayait de jouer le mec cool, mais dommage pour lui, ce n’était pas un film, il n’était ni le héros, ni en état de quémander ça. Une fois, debout, tu vrillais un peu, ton sens de l’équilibre endommagé par l’impact sur ton crâne, cela reviendrait assez vite. Il ne fallait faire que quelques pas pour arriver à la hauteur de l’homme, mais cela prit du temps, comme si ton corps faisait deux à trois fois son poids habituel, tu étais presque une épave, mais pas autant que lui.

“Okay, je vais épargner ta gueule, mais je vais éclater le reste.”

Tu disais cela, mais tu n’étais même pas sûr de pouvoir faire mieux, la façon dont il semblait t’avoir fait tombé avait comme coupé l’adrénaline, il était temps de sentir la douleur circuler partout. Au moins, il te restait une vengeance à prendre, les côtes, il t’avait bousillé les tiennes, autant en faire de même. En prenant la force qui te restait dans les jambes, tu soulevais la droite pour venir éclater ses côtes gauches, une fois, puis une deuxième fois.

Dans ton esprit, tu comptais jusqu’à dix, faisant retentir un sublime K.O dans ton esprit, tu avais terminé, tu avais gagné cette fois-ci et pas grâce au destin, mais par ta propre force. Tu ne voulais pas l’envoyer à la morgue ni au Shinsen, cette bataille était trop stimulante pour que tu veuilles empêcher cette crapule de prendre sa revanche un jour ou l’autre.

“Et voilà, je t’ai battu, content de ta revanche ? Si, ce n’est pas le cas, tu sais où me trouver pour que l’on remette ça et entraîne toi encore gringalet.”

Tu lui tendais la main, c’était le plus grand signe de respect que tu pouvais faire, une rivalité venait de naître pour toi à son égard, il ne serait plus n’importe qui à tes yeux. Mais ce n’est pas une relation qui dégouline d’amour, plutôt un respect mutuel, se montrant dans le sang, la douleur et peut-être bientôt l’alcool.

“Bon, tu te bouges ? J’ai soif avec cet affrontement, tu vas me payer mes consommations ce soir. Putain, j’ai envie d’une clope aussi, tu en as sur toi ?”
avatar
Invité


Revanche !



Perdu. Honnêtement, mais perdu. La vie d'Atlas est une succession d'échec, c'est comme ça, c'est tout. Il se laissa exploser sans broncher. A quoi bon de toute manière, ça ne sert à rien de lutter contre le destin. Ils auraient pu en rester au Fight Club tout compte fait, ça n'aurait pas changé grand chose. Ce qui l'agaçait le plus, c'était de devoir subir la parlotte de la blondasse. Elle ne pouvait pas simplement l'achever et lui épargner ses commentaires ? Toutes les femmes sont ainsi, il faut qu'elles discutent. Et qui était-il pour lui contester ce droit acquis à la force de ses poings ? Le travail terminé, il se retourna péniblement sur le côté, et rampa de son mieux pour se redresser. Hors de question d'accepter une main tendue. Ce serait une seconde défaite.

" - J'ai pas de clope. "

Menteur. Un paquet niche toujours dans la veste trop grande, mais il n'allait pas la laisser le dépouiller de tout. Pas si elle ne le finissait pas. Malgré tout il lui devait son putain de verre. Et il lui faudrait passer un coup de fil. Clopinant sur une seule jambe, se tenant les côtes, il récupéra difficilement ses affaires et se dirigea vers le bar. Il avait de la tune ? Un peu. Au pire il ferait crédit, quitte à le menacer ou à lui envoyer Blacky si le merdeux lui pétait un peu trop les couilles. Le blondinet s'installa au bar, commanda un whisky et attendit la commande de la gagnante du soir. C'est bien tout ce qu'il lui accorderait. Bien qu'étrangement empli d'un profond respect pour son adversaire, là il en avait ras le cul. Entre le FC, l'explosion du QG, Karas qui se faisait chopper, et sa défaite toute fraîche, il se demandait si se foutre en l'air ne vaudrait pas mieux.

Atlas déposa quelques billets sur le comptoir et demanda un téléphone. Pas d'hosto, trop risqué. Se promener dans cet état, trop risqué aussi. Pas tant pour sa vie, mais pour Exodus : perdre deux chefs en si peu de temps serait le coup de grâce. Il composa un numéro. Une voix masculine lui répondit. Jamais endormi ce mec-là.

" - Une course. Récupère moi au bar Underground. Prends de la tune avec toi. "

Pas plus, il raccroche. Sans la regarder, bien trop misérable pour ça, il fait glisser le téléphone à l'incarnation du Shinsengumi : un monstre qui bousille tout sans questionnement. Un silence respectueux semblait s'être installé, et le blondinet ne prêta pas attention à l'appel qu'elle passerait.


feat Tsun Tsun

Tsun Tsun
Revanche ! {Tsun Tsun} 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Android-18
Âge : 26 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Messages : 26
Tsun Tsun
D/5
Revanche
Tsun Tsun & Atlas

Finalement, tu pouvais ranger ta main, il ne semblait pas en avoir besoin pour le moment, ce n’était pas pour te déplaire. Cela te permettait de ne pas gaspiller tes dernières forces et surtout, il semblait posséder une certaine fierté, cela te rappelle quelqu’un dans un état aussi mauvais que lui. Tandis que ce blondinet essayait de se relever sans aide humaine, tu partais chercher ta veste, cette dernière traînant dans le coin. Elle n’était pas en trop mauvais état.

Ainsi, tu l’enfilais difficilement, l’état de ton bras droit n’aidant pas du tout à cela, la situation fut rude, mais tu y parvenais sur la fin, retenant un petit cri de douleur au mouvement bizarre de ta main. Tu laissais ton bras pendre ainsi, mais il faudrait rapidement s’occuper de cela, tu rejoignais enfin le perdant. Tu suivais son rythme de vieillard en déambulateur, au moins, tu avais le temps de faire du tri dans tes idées et venir te pencher sur quelques réflexions ce qui n’était pas plus mal.

Ainsi, tu l’enfilais difficilement, l’état de ton bras droit n’aidant pas du tout à cela, la situation fut rude, mais tu y parvenais sur la fin, retenant un petit cri de douleur au mouvement bizarre de ta main. Sans vraiment faire attention, tu réclamais la même boisson que le perdant de la partie, il n’y avait que ça de bon avec la vodka pour faire oublier la douleur d’un combat. Ton regard se tournait vers l’homme sans prononcer aucune phrase, aucuns mots, ce n’était pas le moment.

Lorsque ton verre arriva, tu écoutais ses paroles au téléphone tout en laissant le liquide brun couler entre tes lèvres, il semblait que l’on vienne le chercher. Tu aurais fait de même, si tu avais des amis et tu te voyais mal lui demander de te ramener pas au vu de la situation, mais aussi du contexte, tu étais du Shinsen, une ennemie à ses yeux sans doute.

Le téléphone glissait vers toi, tu le prenais en main, tu pourrais peut-être appeler un hosto ? Non bien trop risqué, cela allait remonter vers tes chefs de service et te demander des explications. Plutôt trouver un médecin, mais pas sur que l’un deux accepte au vu de ton état, au moins tu devrais prendre des congés pour éviter de montrer cette sale gueule demain au boulot. Il te restait une solution, tu allais devoir briser ce fameux moment d’après-combat, ou juste avec un regard vous vous comprenez.

Cela c’était une connerie des films américains, on ne se comprend pas avec le regard et les poings, on se défoule simplement. Tu lançais le téléphone au barman et tu glissais lentement vers le blondinet, ton verre à la main lui poser une simple question.

“Atlas ? C’est bien cela ton nom de code non ? Au vu de ta position, tu n’aurais pas contact avec un ou deux médecins clandestin ? Je n'ai pas envie que le Shinsen sache que j’étais là pour te frapper dans un simple règlement de comptes.”
avatar
Invité


Revanche !



Ah. Il était bien ennuyé le blondinet. Balancer un toubib clandestin à une meuf qui bosse pour les flics des flics. Really ? Autant lui tirer une balle directement dans la tête non ? Il plissa les yeux sans même s'en rendre compte. C'était un peu cliché. Se resservant un verre, il tentait de deviner les pensées de son adversaire. Hors de question de lâcher le nom d'Utopie, déjà. Quelqu'un avait balancé Karas, c'était bien assez comme ça. Qu'ils aillent emmerder ces lopettes de Meiji et lui foutent la paix. Mais en y repensant la jeune femme aurait pu le chopper avec tous ses "gentils" copains au lieu de venir se battre. Elle aurait aussi pu le finir avec une arme. Alors pourquoi tenter de le piéger maintenant ? Ou bien c'était une simple diversion, une manipulation destinée uniquement à chopper d'autres noms ?

Entre la douleur, la fatigue et l'alcool, il n'y voyait plus suffisamment clair. Atlas se frottait les yeux tout en soupirant. Il était épuisé, et en sale état.

" - C'est ça. Je porte mon gang à bout de bras. "

Bizarrement ça sonnait davantage comme une question que comme une affirmation ces temps-ci. Il n'en était plus très sûr. Un petit coup de fouet ne lui ferait pas de mal. Il sortit finalement son paquet de sa poche, coinça une clope entre ses lèvres et en tendit une à son interlocutrice.

" - J'ai pas de nom exact, mais j'ai entendu dire qu'une étudiante bossait au black, quelque soit ton camp. Takahashi je crois, un truc du genre. J'ignore si c'est fiable, mais tu n'auras pas d'autre nom de ma part. "

Voila, une bonne échappatoire. Balancer un nom neutre. Atlas avait déjà eu des retours sur cette fille, vaguement, mais ne s'y était pas intéressé plus que ça, ayant déjà un toubib dans sa propre faction.

" - Je ne sais pas combien t'es payée pour faire ton job de clébard, ni si ça t'apporte beaucoup. Mais si tu cherches à te défouler tu devrais peut-être changer de camp. Au moins nous on te passera pas un savon si t'as ratatiné la gueule d'un mec qui le méritait. "

Car il s'agissait bien de ça, non ? Si elle non plus n'allait pas à l’hôpital, c'était bien qu'elle ne le pouvait pas ? Ou alors on retombe dans l'idée de machination. Atlas n'avait plus envie d'y penser pour ce soir. Son chauffeur était arrivé, signalant sa présence discrètement, dans l'encadrement de la porte. Un signe de tête bref mais respectueux. Un "merci" pour la soirée, et il déguerpissait, maussade d’enchaîner les échecs mais néanmoins étrangement revigoré par la rencontre.


feat Tsun Tsun

Tsun Tsun
Revanche ! {Tsun Tsun} 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Android-18
Âge : 26 ans
Présentation : [url=lien]www[/url]
Fiche de liens : [url=lien]www[/url]
Messages : 26
Tsun Tsun
D/5
Revanche
Tsun Tsun & Atlas

Tu penchais la tête en avant, la fatigue s’accumulait lentement, tu sentais que tu n’allais pas ouvrir l’œil du week-end à ce rythme-là. Tu gardais le peu de concentration qu’il te restait dirigé vers l’homme que tu avais éclaté, il y a quelques minutes. Tu essayais de comprendre sa phrase, puis tu te souviens alors de l’air satisfait des patrons d’avoir réussi à embarquer le chef de l’un des gangs, ça devait être le sien. Pourtant, tu n’en avais rien à foutre de son chef pour le moment.

Tout ce que tu désirais, c’était avoir un endroit où aller te faire soigner sans que l’on vienne t’emmerder. Tu concentrais encore plus ton regard vers lui, l’espèce de petit enfoiré, lui qui t’avait dit ne pas posséder de clope. Tu prenais celle-ci sans te plaindre, tu désirais tellement en fumer une depuis si longtemps, cela devait dater de quelques mois depuis la dernière, tu faisais une rechute semble-t-il.

Enfin, pas trop tôt, il venait balancer ses infos, c’était maigre, mais mieux que rien, puis tu n’aurais aucun mal à user de ton téléphone pour trouver les adresses de toutes les personnes portant le nom de Takahashi dans le coin. Tu gardais gravé le nom en mémoire, elle pourrait devenir ton infirmière attitrée, ainsi, il serait plus facile de s’éclater souvent, il ne fallait pas que le Shinsengumi en ait vent, tu jouerais donc le rôle de la tombe. Tu ne parlais déjà pas beaucoup, donc c’était un bon point pour toi.

Tu le voyais commencer à bouger, il allait sans doute partir, tu suivrais une fois ton verre terminé. Un de tes sourcils vint se hausser en voyant ou plutôt écoutant sa dernière tirade. C’était une proposition et pas du tout discrète, il était entrain d’essayer de corrompre les forces de l’ordre. Mais cela avait de grande chance de venir marcher avec toi, tu étais sur le fil du rasoir et cela pouvait être tentant. Tu avais rejoint les forces de l’ordre pensant pouvoir te défouler, mais les lois étaient trop contraignantes.

Alors qu’il partait, tu ne venais rien dire, tu réclamais un briquet au barman, faisant allumer ta clope et sortant du lieu en question. Ta clope aux lèvres, tu sortais ton téléphone pour faire tes recherches, il était temps de partie en quête de ce fameux médecin, tu savais que c’était une demoiselle, encore une bonne chose.
Contenu sponsorisé
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum