Le Deal du moment : -33%
Remise de 1000 € sur le ...
Voir le deal
1999 €

c'est qu'une histoire de sac mal tournée || ft hope
Princesse
c'est qu'une histoire de sac mal tournée || ft hope 243213profil
FT : oc - tofuvi // park shin hye
Crédit : arashi
Âge : 21 ans
Habitation : roppongi
Présentation : www.prez
Fiche de liens : www.rs
Autres comptes : darren koga
Messages : 109
Princesse
D/2


c'est qu'une histoire de sac mal tournée




La patience avait ses limites. Limites qui avaient déjà était dépassées depuis bien longtemps, pour ainsi dire depuis le moment où elle avait dû se rendre en ces lieux. C’était bien trop sale, bien trop énervant. Bruyant et par-dessus tout une puanteur des plus inqualifiable. Ecœurant. Mais en vérité c’était surtout inacceptable qu’une personne de ton envergure se retrouve dans un tel bâtiment.  

Pourtant, ce n’était pas grand-chose. Juste un petit accident comme il en arrivait de temps en temps, comme ça. Par hasard. On n’y pouvait rien. Mais qu’importe les explications lors de l’accident, tu t’étais retrouvée là. Les jambes croisées sur ce banc à attendre ton tour. Le talon qui claque encore et encore sans même vouloir s’arrêter qu’importe les remarques désagréables que l’on pouvait te lancer. Tu ne voyais d’ailleurs pas pourquoi tu devrais arrêter ce bruit des plus tiraillant, si tu avais pour obligation de rester là. C’était donnant-donnant. Ils ne voulaient pas te lâcher, te laisser rentrer chez toi pour une petite séance de film autour d’un pot de glace, alors ils devraient te supporter dans ton intégralité.

Au fond, ils avaient tout de même beaucoup de chance. Après tout, même si tu étais bruyante tu étais là. Devant eux. Une beauté sans pareil. Alors tu leur enjolivais leur vie si monotone. Et ça, ça c’était un cadeau qu’ils ne pourraient jamais nier et surtout refuser. Ta main qui passe dans tes cheveux pour les remettre dans cette position si parfaite.

Tu finis par en avoir marre d’attendre.

Un soupire bruyant, qui pourrait t’en faire éjecter tes poumons de ton corps. Tu te lèves de ton banc – alors qu’on t’avait pourtant, mainte et mainte fois, demandé de ne pas en partir jusqu’à ce que l’on vienne te chercher – pour te rendre devant le bureau le plus proche. Un homme bien grand à la chevelure brune, il ne semblait pas très dégourdi mais la seule chose que tu voulais maintenant, c’était de pouvoir partir le plus vite possible. Alors tu n’en avais que faire de la personne à qui tu t’adressais.

« Ça fait bien une éternité que j’attends ici. J’aimerais rentrer chez moi, donc prenez ma déposition ou je-ne-sais-quoi pour que je puisse aller dans un endroit plus intéressant. »

Les bras croisés sous ta poitrine, tu n’accepterais aucun refus de sa part.

Princesse et sa patience. Incapable de rester assise à attendre plus de trente minutes.

xx
ft. Hope - 401 words

_________________
Hope
c'est qu'une histoire de sac mal tournée || ft hope 6glr
FT : Makoto Tachibana - Free! | Lee Donghae
Crédit : Raven ♥ (bb d'amour lol keur) & Kaya
Âge : 26 ans
Habitation : Asakusa, loue une chambre chez Mme Sato.
Présentation : Holde On Pain Ends
Autres comptes : Sunny
Messages : 88
Hope
D/1
c'est qu'une histoire de sac mal tournée
Princesse

Le bruit des téléphones, les papiers qui se froissent et les voix qui s'élèvent. Depuis quelques jours, déjà, le commissariat était pris d'assaut par les plaintes et les arrestations. Comme si toute la ville avait décidé de se réveiller en même temps, nous noyant progressivement sous les dépositions et la mauvaise humeur des victimes. Le manque d'effectif se faisait sentir, parce que beaucoup étaient partis patrouiller dans la ville suite aux attentats et à tout ce qui se passait en ce moment un peu partout. Ne restait plus que les pauvres volontaires comme moi. Ceux dont les nerfs ne risquaient pas de lâcher, ceux qui avaient assez de patience pour gérer l'enfer. Ce qui pouvait sourire aux remarques, aux insultes et à l'empressement constant de tous ces gens.
Mais mon sourire se crispait de minutes en minutes.

Quasi, à bout, j’enchaînais les plaintes. Allant du vol de téléphone aux disputes de voisins, passant par les personnes âgées persuadé d'avoir vu mille et un voyou rôder dans leurs jardins. C'était difficile de se dire que c'est aussi pour ça que j'avais signé. Pour régler les petits soucis, me faire crier dessus par des inconnus en essayant de refréner cette envie de les envoyer se calmer en cellules. Un calme olympien que je m'étonnais d'encore avoir après tout ce temps.
Mais on approchait lentement de ma limite.

Douze dossiers. C'était l'heure de la pause. Un café, du calme et des collègues pour jaser sur la tonne de travail qu'on osait nous laisser. Peut être que j'aurais dû insister pour partir sur le terrain cette fois.. Est ce que ça pouvait l'être ? Après une troisième tasse de café, il était temps de retourner dans l'enfer. Affronter ce qu'il y avait de plus agaçant au monde.. Les gens impatients, poirotant depuis trop longtemps dans les couloirs d'un commissariat.
À peine trois pas qu'on me sautait déjà dessus.

Une jeune fille. À en juger par l'expression contrariée de son visage et ses bras croisé, elle devait être ici depuis un petit moment. Sans gêne, elle s'était planté devant avec son regard accusateur et ses ordres. J'avoue que j'en étais resté un brin surpris, essayant toujours de plaquer un sourire sur mes lèvres alors que son agacement finissait par attiser le mien. Je ne savais pas vraiment quelle place elle occupait dans la rangé de personnes qui attendaient encore leurs tours, mais personne n'avait l'air d'avoir envie de contester sa demande ou de se plaindre de ses manières..
J'imagine que je pouvais donc lui accorder mon attention..

« .. Bien sûr.. Suivez moi... »

Je crois que tout le monde était soulagé de la voir quitter les lieus, ce qui n'annonçait rien de bon pour moi. Qui était en possession de ce dossier ? Est ce qu'au moins quelqu'un l'avait pris en charge. Quelques coups d’œil à mes collègues n'y changeaient rien et vus l'anarchie des lieux, j'allais de toute façon devoir me débrouiller. Je la conduisis jusqu'à mon bureau submergé par la paperasse et l'invitai à y prendre place avant de m’asseoir à mon tour, avalant un soupir qui manqua cruellement de m'échapper. Je fis l'effort d'un sourire, essayant d'être le plus sympathique possible même si quelque chose dans son attitude et ses gestes ne m'encourageait pas à l'être.

« Je vous écoute.. Votre nom pour commencer ? Désolé, c'est un peu la pagaille... »

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________

Princesse
c'est qu'une histoire de sac mal tournée || ft hope 243213profil
FT : oc - tofuvi // park shin hye
Crédit : arashi
Âge : 21 ans
Habitation : roppongi
Présentation : www.prez
Fiche de liens : www.rs
Autres comptes : darren koga
Messages : 109
Princesse
D/2


c'est qu'une histoire de sac mal tournée




Tu le toise du regard sans même te cacher. Ce regard qui se rend de plus en plus appuyant, n’acceptant juste aucun refus. Aucune réponse négative à ton encontre n’était autorisée dans ce monde bien trop pauvre et sans le moindre d’intérêt. Ce regard qui pèse bien plus avec son train d’eyeliner pourtant léger, qui ne fait qu’intensifier ton visage si parfait. Tes yeux qui se ferment une fois, deux fois, trois fois, plusieurs fois répétés et avec rapidité. Tu attendais sa réponse, qu’il s’occupe de ton cas, cette histoire qui n’avait pas la moindre raison de te condamner dans ces lieux, mais pourtant cette fois-ci tu n’avais pas pu t’y dérober.

Alors tu attends, ton talon qui se remet machinalement à frapper le sol du commissariat jusqu’à ce que ton auditeur te demande de lui suivre. Ton regard qui face à lui, le regard de haut en bas comme un jugement discret qui ne l’était aucunement. Tu n’avais strictement aucune honte à juger les gens d’un simple regard parce que c’était ça qui faisait le monde, c’était comme ça que l’on définissait les gens qui étaient digne d’être souvenu.  

Et tu le suis, même si l’idée ne te plaît pas. Toi qui aurais préféré régler cette affaire dans la partie ouverte des bureaux, simplement, juste exposer tes faits et rentrer chez toi comme si de rien était. Ne pas rester plus longtemps inutilement avec des gens bien trop pouilleux pour avoir le droit d’être éblouit pas ta sublime personne. Mais pourtant, malgré tout tu ne fais pas de scène. Tu te tais pour une fois, observant du regard tout ce qui se trouvait autour de toi sur le chemin.

Face à ce bureau, le policier qui s’y assit Le regard qui coule, tombe à nue devant cette pile de dossier. Le soupir qui s’échappe de tes lèvres finement rosées. Une vague inquiétude qui s’immerge dans ton esprit, celle du policier incompétent qui risque de ne faire traîner que plus longtemps cette histoire de vol de sac qui avait rapidement fini par des coups qui venaient de tes poings.

« Cette pagaille comme vous dites, ne risque pas de rallonger inutilement mon témoignage ? »

Le visage qui se crispe sans même le cacher. Un regard autour d’eux, pour observer le reste des policiers mais bien personne n’est disponible. C’était sans doute pour cela que tu avais attendu ces quelques trentaines de minutes, car personne n’avait du temps. Sauf qu’ils ignoraient juste qu’ils étaient tous, chacun qu’ils étaient, dans l’obligation de trouver du temps pour te recevoir. Mais pourtant, ce ne sont pas des paroles d’orgueilleux qui sorte de ta bouche mais bien un seconde soupir avant que tu ne daigne t’asseoir en face du policier qui t’avais accepté. Ce nez qui laisse échapper une expiration des plus snobs lorsque tu révèles enfin ta digne appellation.

« Mikitani Yūki. »

Rien de plus simple que ce patronyme qui sonne comme un véritable délice. Le nom de l’argent et de la logique du pouvoir.

« On m’a volé mon sac. »

L’histoire résumé, en passant les détails sans doute les plus importants. Celle de sa véritable raison ici, ce qui explique pourquoi sa déposition de vol n’avait pas été prise en compte sur les lieux du crime.

Princesse, n’oublie pas que tu t’es juste retrouvée à tabasser ton voleur par amour pour l’argent.
xx
ft. Hope - 568 words

_________________
Hope
c'est qu'une histoire de sac mal tournée || ft hope 6glr
FT : Makoto Tachibana - Free! | Lee Donghae
Crédit : Raven ♥ (bb d'amour lol keur) & Kaya
Âge : 26 ans
Habitation : Asakusa, loue une chambre chez Mme Sato.
Présentation : Holde On Pain Ends
Autres comptes : Sunny
Messages : 88
Hope
D/1
c'est qu'une histoire de sac mal tournée
Princesse

Quelques fois, je maudissais ma bonne volonté.
Comme maintenant. Là. Assis derrière mon bureau à m'occuper de cette jeune fille qui n'avait visiblement aucune envie d'être ici. Personne n'a envie d'être ici. Perdu dans les dédales d'un commissariat bondé à attendre son tour comme dans un super marché un peu trop pris d'assaut pendant les promos. Mais cette fille était différente. Elle montait l'agacement d'un cran par ses regards blasés et le dédain qu'elle ne cherchait même pas à cacher. J'aurais peut être dû la laisser à sa place et attendre que quelqu'un s'en charge.. mais j'étais un peu trop bon pour ça, et puis plus vite son affaire serait entendu, plus vite elle sortira d'ici, et arrêtera d'irriter les autres avec son propre agacement.
Un sourire de plus pour ne pas craquer.
Voilà qu'elle s'inquiétait de savoir si j'allais me dépêcher.. Jetant des regards partout comme si elle s'attendait à ce que quelqu'un vienne faire disparaître les dossiers ou daigne s'occuper d'elle plus rapidement. Elle avait clairement des airs de petites princesses, comme beaucoup de jeunes filles de cette ville d'ailleurs. Je commençais lentement à m'y faire. Les crises de larmes aux téléphones volés, la colère d'avoir vu sa voiture payée par un riche marie ou un père généreux se faire embarquer pour mauvais stationnement, ce genre de chose. Cette fois, c'était un sac à main.. Même si elle restait plutôt calme au vu de la situation, ses soupirs à répétitions n'étaient pas plus agréable à subir.

J'avais son identité. Mikitani Yūki. Étrangement, j'avais la sensation d'avoir déjà entendu ce nom quelque part sans réellement réussir à me rappeler ou. Peut être que c'était une habituée, qu'elle avait déjà été victime de vol ou de pire. J'en venais presque à culpabiliser d'avoir eu si peu de sympathie avec elle. Je lui adressais donc un nouveau sourire, entrant son nom dans l'ordinateur avant de prendre sa déposition.
Donc.. On avait volé son sac.

« Expliquez-moi comment ça s'est passé.»

Mes doigts pianotaient sur le clavier pour prendre sa déposition jusqu'à ce que mon attention ne soit détourné par un détail. Un détail étrange qui me fit froncer les sourcils. Son nom apparaissait bien sur le rapport d'une intervention, mais ce n'était clairement pas pour un vol de sac à main. Ce n'était ni plus ni moins pour une agression. Mais le plus surprenant restait qu'elle n'en était pas la victime, mais bien l'auteur.
Quel est l’incompétent qu'a rempli ce truc ?

« Pardon.. mais je vois qu'on a entré votre nom.. Suite à un rapport d'agression.. Il doit y'avoir une erreur. »

Je lui glissais un sourire confus, presque désolé de l'erreur alors que je n'étais même pas en cause. Il fallait que je retrouver celui qui avait rempli ça a son entrée. Parce qu'il y avait clairement une erreur quelque part et que ce genre de bourdes administratives faisait perdre du temps à tout le monde.

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________

Contenu sponsorisé
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum