Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
Voir le deal
102 €

un problème de porte, oups. (ellipse)
Karma
fuck you
FT : iwaizumi hajime (haikyuu)
Crédit : fahr, délico, moi
Âge : 22 ans
Habitation : shinjuku.
Présentation : nos âmes éphémères.
Autres comptes : absinthe
Messages : 60
Karma
C/1
un problème de porte,
oups.
Il y avait des jours, comme ça, où tu avais ce besoin de le voir. C’était avec urgence, un désir qui rongeait tes sens car tu avais ce sentiment qu’il te manquait un peu, que vos instants volés pouvaient être retrouvés, quand bien même les réminiscences du passé te rappelait que vous n’étiez plus les mêmes. C’était étrange, de connaître ce garçon, après tout le destin ne jouait pas en la faveur d’une connaissance quelconque, c’était sûrement un simple coup de chance, qui fit naître une amitié - presque - interdite. Il fallait dire, qu’être ami avec le membre d’un autre gang, ce n’était pas la meilleure des idées, surtout quand celui-ci n’était en aucun cas un allier, pourtant les temps actuels vous permettez encore de vous côtoyer, fait étrange mais incroyablement plaisant dans ces instants. Quand on est enfant, on se fiche bien de savoir qui est quoi, c’était ainsi pour vous deux, alors même que tu savais que le destin allait, un jour comme l’autre, briser ce lien unique que vous avez encore aujourd’hui.

Karma, tu avais pris la peine de rejoindre Ueno, seul malgré un certain danger (après tout, tu étais un chef de gang, qui trainait sur un territoire ennemi), afin de rejoindre l’appartement d’Ellipse, ce garçon. C’était un lieu bien misérable, tu te demandais même comment un pouilleux avait pu faire ta rencontre, il fallait dire que tu avais une famille aisée, et lui, il vivait dans un taudis, une poubelle aux odeurs d’immondices. Tu savais qu’il ne quitterait pas Meiji, sinon tu lui aurais depuis longtemps une place au sein d’Alcatraz, qu’il puisse vivre dans un lieu moins misérable, franchement, tu ne serais pas étonné de retrouver des cadavres de souris ou d’humains ici.

Au pas de la porte, tu lâchais un soupir, bienheureux d’être enfin arrivé chez lui, avant de déposer un premier doigt sur la poignée de la porte, qui tremble, avant de s’écraser durement au sol. Merde. Alors, tu essayais de la pousser, très légèrement, mais ce que tu n’avais pas prévu, c’est qu’elle s’écrase elle aussi lamentablement, un nuage de poussière s’élevant dans les airs, un bruit de bois brisée et une porte sans poignée cassée en deux et au sol devant toi. Avec panique, tu essayais de prendre la porte, dont un pauvre morceau vint avec toi, dans ta main, mais bordel de merde, elle était en train de se dissoudre cette porte de pauvre ? Tu ne comprenais pas comment tu pouvais avoir un vieux morceau de bois dans ta dextre.

« C’est quoi cette connerie de porte, bordel. »

Ton sang bouillait en toi, tu donnais un coup dans cette chose, avant que dans un autre bruit de craquelure, elle ne cède encore une fois : se brisant sous tes yeux ronds. Mais, c’était quoi cette merde, sérieux, tu entrais, avant de soulever, ce que tu pouvais de la porte, afin de la remettre en place, mais étrangement, elle allait rester par terre car cette terrible erreur était détruite, au sol, par un simple doigt posé sur une poignée.

« Quelle merde. »

Tu soupirais, agacé par cette connerie de porte, avant de te tourner vers le salon (pouilleux).
hrp : tu me diras si ça te va !


Ellipse
un problème de porte, oups. (ellipse) BTS-DNA-Icons-bts-40713096-100-100
FT : Oikawa Tooru ; Haikyuu + Kim Taehyung
Crédit : ma propre race & la non race de Ab(do)s
Âge : 20
Présentation : DASH
Fiche de liens : RUN
Messages : 244
Ellipse
D/2

Something
Sometimes
C’était une journée où ta sœur avait décidé de sortir aux aurores avec ses amies histoire de profiter de l’ouverture de tu ne sais quel café encore étrange. Si tu avais su qu’aujourd’hui était aussi le jour qui signerait son arrêt de mort : jamais tu ne l’aurais laissé prendre son envol. Tu ne te doutais pas que ce matin-là ce sourire qu’elle te faisait en quittant l’appartement serait le dernier abordant son doux visage.

Tu dormais paisiblement, pensant pouvoir profiter d’un peu de repos. Innocemment. Inconsciemment. Tu te dorlotais dans tes draps tandis que les rayons du soleil traversaient la fenêtre pour venir casser ton visage de sa tendre chaleur. Tu bossais beaucoup trop ces derniers jours pour combler les dépenses de ta sœur cadette. Alors tu profitais de ces heures de sommeil qui t’étaient précieuses.

Évidemment, tu n’as jamais été très chanceux et dès que quelque chose prend de l’importance : on finit par te le voler, mais à cette époque, en cet instant ; tu ne t’en rendais pas encore réellement compte. Voilà qu’un bruit sourd t’extirpe de ton sommeil. Tu sursautes de ton lit et traverses l’océan affaires appartenant à ta cadette pour rejoindre l’entrée en courant.

Tu t’attendais à bien des choses, mais certainement pas celle-ci : Karma venant te rendre visite. Voilà que le chef d’Alcatraz venait de mettre les pieds dans l’appartement du pauvre type que tu étais. Si ça ce n’était pas quelque chose d’incongru.

Tu t’avances en sa direction. Tu ne sais pas si cette situation te met à l’aise ou non. Que dirait-on si on apprenait que depuis bien des années, tu connaissais ledit Karma. Celui qui désormais règne sur l’un des plus grand gangs de Tokyo. L’ironie du sort ? Quelle blague.

« Putain. T’as niqué ma porte. »

Pas de salutations. Du moins, pas entre vous, pas dans cette situation. Tu souffles avant de le pousser histoire de soulever ce qu’il reste de ta pauvre porte et la positionner de façon à couvrir un minimum l’entrée.

« C’est la première fois que tu viens, depuis le temps. Je ne pensais pas te revoir un jour, Yamato. Je peux savoir ce qui t’amène ? Surtout au beau milieu du territoire des meiji ? »

T’as presque envie de lui dire de faire demi-tour, avant qu’il ne réalise que tu lui a toujours menti à propos de ta famille.


HRP_ ellipse encore plus en retard que la sncf pour rp ; sinon il se peut qu'on vire au drama jme suis dit que PK PAS TUER LA SOEUR DANS CE RP code by nutty

_________________



   
« We saw the mirage in the desert but we couldn’t grasp it »
In the end, we reached the mirage and it became our reality; The scary desert became the ocean with our blood, sweat and tears.
   


   

FC:
 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum