Le Deal du moment : -43%
Casque sans fil Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
214.90 €

become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end
Karas
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 1511790985-karas-x-baby
FT : Mikoto Suoh // K.Project
Crédit : ©toralabeauté
Âge : 36 ans
Habitation : Shibuya
Présentation : s t r a y d o g s
Fiche de liens : u.c
Autres comptes : Crescendo et Coma
Messages : 107
Karas
C/1
KARAS
ft - suoh mikoto (k project)
FORCE  ●  ●  ●  ●  ●
DÉFENSE  ●  ●  ●  ○  ○
DEXTÉRITÉ  ●  ○  ○  ○  ○
INTELLIGENCE  ●  ●  ●  ●  ○
CHARISME  ●  ●  ●  ○  ○
SOCIAL  ●  ○  ○  ○  ○
ÂGE ; Les années ont passés, elles sont ancrées, bien dessinées sur ton faciès ravagé par la colère et l'amertume. Trente-six ballais, à ton âge, les bougies coûtent carrément plus cher que le fraisier ; et ça tombe bien, car t'aimes pas ce qui est sucré.

ORIENTATION SEXUELLE ; T'as beau dire c'que tu veux, le plaisir se partage forcément à deux, mais t'as plus personne à tes côtés, elle est partie sans se retourner, pour ne plus avoir à te supporter. Dorénavant, tu attrapes ce qui passe, tentant de réprimer tes sentiments dérisoires ; bisexuelle pour deux fois plus de choix ; ou deux fois plus d'emmerdes.

SITUATION MARITALE ; T'es divorcé d'puis peu et c'est étrange, mais t'arrives pas à t'en remettre ; histoire du passé qui revient au galop et qui te rappelle constamment combien tu as merdé. T'étais amoureux d'elle, mais t'as préféré succomber à ce qui te faisait vibrer ; la violence affamée.

SITUATION FINANCIÈRE ; L'argent a toujours coulé à flots, tu n'te souviens pas avoir été une fois dans la merde financièrement ; c'est tellement devenue une banalité que cela en devient lassant... L'argent domine le monde, c'est ce qu'on t'as appris plus jeune, alors autant continuer à s'remplir les poches, même si elles sont bien trop pleines.

RANG/RÔLE ; T'es passé par tous les stades chez Exodus, de simple membres t'as évolué en bras droit, pour finalement t'emparer du trône en un craquement de phalanges ; quinze années que tu domines ton monde, que tu le toises de ta taille, que tu surplombes Shibuya.

TAILLE ; T'es tellement imposant et grand que c'en est juste ridicule. Tu te baisses parfois pour passer le seuil de certaines portes ; dépasser le mètre quatre-vingt-dix, ça n'est pas rien.

CORPULENCE ; T'as été taillé dans du béton, y'a rien à retoucher chez toi, faut juste encaisser la masse de muscles que tu contractes à chaque moment de la journée tellement que t'es tendu et stressé.

SIGNES DISTINCTIFS ; Ta une crinière qui ne passe pas inaperçu, ça, c'est clair. Tu les teints en un rouge carmin depuis que t'es au lycée et c'est une habitude qui est ancrée dans tes racines et t'as pas envie d'en changer, pas aujourd'hui.

quand on tue un roi, on ne le poignarde pas dans le noir. on le tue là où toute la cour, peut le voir mourir.

C'est ainsi qu'il aimerait disparaître, à la vue de tous ; oui, que son cœur s'arrête. Constatez avec quelle aisance il s'efface en silence. Karas s'impose et comme il le dit si bien en prose ; "l'homme propose et dieu dispose." Et pourtant, l'homme ne croit plus en une forme de vie supérieur, non. Et à dire vrai, il n'y a jamais vraiment cru. Toute sa vie, il n'a fait que croire en lui, toujours en ses capacités, à se hisser au plus haut de la hiérarchie... S'imposer ou s'écraser, c'est ce qu'on lui a toujours appris ; alors c'est ce qu'il a fait, sans un bruit. Il est de ceux qui poignarde à la vue de tous, tout simplement parce qu'il n'est pas lâche et que son inconscience n'a d'égal que sa nonchalance. Karas est le roi de son monde, et même si celui-ci s'effondre, sa posture reste droite ; il est le pilier qui se dresse contre les âmes nauséabondes qui essaye de le destituer de son trône ((l'espoir fait vivre)). Tuer ou être tué, c'est la loi qu'il fait régner, sans vraiment la respecter ; car la vie est précieuse et c'est bien la seule chose qu'il ne fait pas payer.

J’ai observé un escargot qui rampait le long d’un rasoir... C’est mon rêve... C’est mon cauchemar... Ramper, glisser le long du fil de la lame d’un rasoir et survivre.

La vie est un long fleuve tranquille qui se jette dans la rivière et son torrent. Grondant comme le tonnerre, Karas n'est qu'un concentré de violence qui ne demande qu'à exploser ; et sa vie en est le parfait livre illustré. Frôler la mort, mais survivre ; frôler la mort ? Oui. Karas subsiste. Beaucoup trop impétueux, beaucoup trop impulsif, il fonce parfois tête baissée sans véritablement réfléchir ; juste pour tenter la chance, voir s'il est du bon côté de la balance. Il n'a peur de rien Karas, ni de personne ; car la terreur est un concept qui lui est toujours resté étranger ((accroc à l'adrénaline depuis qu'il sait marcher.)) Drogué en manque de nicotine, l'homme s'accroche à ses rêves, à ses idéaux éphémères qui le pousse à agir comme il le fait. Il est de ceux qui brise les lois de la bienséance, qui bafoue les règles sans états d'âme. Corrupteur, mais honnête ; il ne passe jamais par quatre-chemins pour obtenir ce qu'il veut.

Comment savoir si cette journée n’est pas la dernière ? On croit qu’on a le temps. Et puis tout d’un coup, ça y’est, on se noie, fin du temps réglementaire.
La mort est le seul rendez vous qui ne soit pas noté dans votre organizer.

La beauté invite à la mort et Karas est accroc à la douce tonalité de sa sirène, car elle rend amère la douceur et la douceur, amère. C'est ce qu'il est, amer, aigre, sans saveur, ni odeur. Terre fraîche qu'on retourne pour enterrer un corps sans vie, c'est ainsi qu'il est Karas, sans "vie" ; tout cela parce qu'elle est partie. Il n'y a pas pire dépression que la perte d'un être cher ; un divorce forcé qui fait cogiter sur les raisonnements du passé. Il est celui qui a tout niqué, tout détruit et c'est ce qu'il fait toujours, trop en proie à des violences interne ; à cette rage qu'il exècre, mais à laquelle il succombe de tout son être. Quelque chose en lui dicte sa conduite, une force contre laquelle l'homme ne peut rien, si ce n'est s'effacer et subir. Et il se sent beau à l'extérieur, mais minable à l'intérieur ; incapable de prévoir ce que le futur lui réserve. Vivre dans l'inconnu, dans l'incertitude, ce n'est pas une chose à laquelle il est habitué, car depuis le début de sa vie, tout semble être planifié ; oui, dans sa tête, tout est rangé ; ((son côté discipliné)).

Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.

Recouvrir le monde d'une fumée bien noire, faire tomber les gens dans le plus sombre des désespoirs ; c'est ainsi que Karas soigne ses déboires. Manipulateur endurci, il n'hésite pas à retourner le cerveau des âmes perdues, en quête d'un bonheur révolu. C'est un homme assez détestable finalement, guettant la moindres faille pour accéder à ce qui l'intéresse ; à ce qui lui servira. Karas agit avant tout dans son propre intérêt ; son enfer ? Les autres. Apprendre à compter sur soit même ; ne pas dépendre d'autrui ((encore une chose qu'on lui a apprit)). Il calcule tout, manipule à sa guise ; juste pour se sentir vivant ((illusion d'une fuite en avant)). Et il sait très bien, l'homme, qu'il déraisonne, que tout cela sonne faux, qu'il est plus doué avec les poings qu'avec les mots ; mais son intelligence le conforte dans son sens. Il sait qu'il n'est pas comme les autres, que son gang est voué à subir le courroux de sa violence, de ses envies les plus chiantes... Il sait où il va, mais il ne sait pas comment cela se finira.

Rappelle toi
Il ferme les yeux, allongé sur son lit de mort, les bras croisés derrière sa nuque tendue, une sucette à cancer suspendu à ses lèvres décharnées. Ses pensées virevoltent de la même manière que la fumée qu'il recrache ; fugaces et incertaines ; l'homme s'égare. Un retour en arrière, sur sa vie passé aussi fragile que du verre ; comme de l'eau de roche, il se fait clair. Lit d'hôpital, la douleur le dévore, lui fait connaître l'enfer sur terre. Soupir long baigné d'un nuage opaque, c'est en rouvrant les paupières que l'homme s'attarde sur d'anciens souvenirs lointain ; auxquels il ne pensera plus demain.

Le calvaire, celui qui vous brise l'arrière du crâne, qui rend votre vie encore plus minable qu'elle ne semble déjà l'être. Takeshi, c'est bien avec Lucifer qu'il a vécu ; enfance détruite par le diable enrobé de haine ardente prête à le bouffer, à le dévorer vivant. Il ne saurait dire pourquoi il a pris autant de coups dans les dents ; après tout, le jeune garçon n'a jamais eu le temps de poser la question. Rituel du soir, bonsoir, voilà les phalanges de papa, sous le regard effaré de maman qui préfère détourner les yeux plutôt que de le défendre contre la démence. Takeshi a subi, en silence, pendant longtemps, sans jamais rien dire, sans jamais pleurer ; les larmes ont un goût qui lui ont toujours donné la nausée. Et voilà qu'un beau jour, plus de trace de figure maternelle, seule la colère d'un père aigri et meurtri est son lot "d'amour quotidien". Plus de trace d'un câlin réconfortant, non, juste des étreintes sur sa gorge et des bleus sur son ventre. Gamin, mais déjà abîmé, marqué à vie par les déboires d'un homme alcoolique et brisé. Jamais je ne deviendrai comme lui.

C'est ce que Takeshi s'est toujours dit, entre deux reniflements et saignement de nez, que jamais il ne serait comme son père ; que ses poings resteraient vierges de toute cette haine. Si seulement. Si seulement, c'était vrai. C'est en rentrant de l'école et ramenant une convocation pour sa figure paternelle que les coups, de nouveau, le martèlent ; mais cette fois-ci, le coin pointu d'une table en bois l'empêche de ressentir quoi que ce soit, si ce n'est une étrange fraîcheur. Douce torpeur, réconfortante chaleur, Takeshi ne sait pas où il se trouve, mais la peur a quitté sa caboche cabossée. Et quand ses paupières se rouvrent après quelques semaines de coma, ce n'est pas un père qui se trouve à ses côtés, mais un parrain qu'il avait oublié. Impossible pour lui de parler, de lasser ses chaussures, d'esquiver le moindre mouvement compliqué. Des lésions cérébrales sont là et il ne pourra jamais véritablement les réparer... La réhabilitation est longue et intense ; mais pour la première fois depuis longtemps, Takeshi ne se sent plus seul... Et une larme vient tracer un sillage sur sa fossette nouvellement formée par un sourire bien dessiné.

L'amour et la haine
Un jeune frère, une nouvelle famille, de l'amour à revendre et surtout à donner ; nouveau cocon doré dans lequel il est cajolé. Takeshi n'a jamais connu ça ; ou plutôt ; il ne s'en souvient tout simplement pas. Et c'est magnifique de se sentir aussi vivant, grandissant, le voilà adolescent. Mais voilà, Takeshi fait parti de ses gens, qui comme Donnie Darko naissent avec la tragédie dans le sang ; le bonheur n'existe pas pour lui ; car tout ce qu'il touche, il le détruit. Un parrain si bienveillant, père de substitution, figure patriarcale honorable, plus que respectable, que la mort a frappé, sans crier garde. Des tremblements, une tristesse grondante et une rage sans précédent. Pour la première fois de sa vie, Takeshi ressent une impulsion de violence, elle tape dans ses veines avec véhémence. Les larmes roulent, tombent sur le sol et les lambeaux de son cœur brisé rejoignent ceux de son frère adoptif qui s'accroche à lui. Hiroki est désormais sa seule famille et il en est le pilier. La marraine l'élève comme elle le peut, à la force de ses bras, mais l'enfer l'a déjà happé ; dans la violence et la décadence, Takeshi est plongé.

Le lycée, endroit épouvantable, mais l'étape par laquelle il doit passer pour atteindre le haut du panier ; c'est une promesse que le jeune homme avait faite à son parrain et il la tiendrait, obtenir un diplôme et se hisser par la force de ses bras et de sa tête au sommet ((Hiroki à ses côtés)). Les mauvaises fréquentations arrivent et avec elles, la drogue, le sexe et l'alcool le font un peu plus sombrer ; mais il maintient son jeune frère éloigné de toute cette merde ((encore un brin de lucidité)). Jusqu'à ce que son regard croise le sien, silhouette élancée et regard azuré, il est subjugué par tant de prestance et de beauté. Le rythme de son cœur s'accélère et la salive semble avoir disparu de sa trachée. C'est étrange, déconcertant, mais néanmoins enivrant. Sans le savoir, l'homme est tombé sous le charme d'une expression, d'une gestuelle sans précédent et d'une voix douce et bienveillante.

Valeria, la femme de sa vie ; c'est ce que Takeshi s'est toujours dit. Le calmant qui calme sa rage, qui panse ses plaies, qui écoute ses complaintes sans mot dire. Elle est là, imperturbable, calme et fière, lui caressant le visage avec une douceur infinie qui lui rappelle à quel point il est aigri, à quel point il est détruit. Contre elle, Takeshi est un autre homme, avec elle, le monde est un peu moins noir, un peu moins aigre. "Veux-tu m'épouser ? Ce sont les mots qu'il a prononcés à genoux, à la sortie du lycée ; pas des masses pour l'idée du mariage, mais par amour pour elle, il était prêt à faire tous les sacrifices de la terre... Si seulement, c'était vrai. Si seulement, il n'avait pas rejoint l'enfer des gangs, si seulement il s'était contenté des combats clandestins pour se faire un peu d'argent... Mais non. Il a fallu qu'il tombe dans la spirale de la haine, dans le cercle de la violence, dans les tréfonds de la démence.

Recruteur pour Exodus, l'ascension corbac n'est pas rassasié ; il grappille comme un crève faim, saigne et assène en dehors des combats clandestins les gens qui ont eu le malheur de croiser son chemin. Et malgré son amour pour elle, Takeshi n'arrive plus à s'extraire de ce milieu qui semble lui tendre les bras ; chaleur d'une étreinte illusoire... Finalement, il devient comme son père. Takeshi n'est plus lui-même ; c'est "Karas" désormais. Valeria ne peut rien faire, elle l'accepte et reste à ses côtés, tentant tant bien que mal de garder son rôle de soutien, de calmant auquel il est à ce point dépendant... Mais la colère ascendante le place enfin au sommet du monde, vingt et un ans seulement et c'est le post de chef qu'il s'accapare en un coup de phalange. Il est enfin là où il devait être ((mais quelle est la suite maintenant ?))

Descente aux enfers
On croit souvent qu'on ne peut pas descendre plus bas que terre ; mais c'est faux. Il y a toujours moyen de plonger plus profond, encore et encore, jusqu'à ne plus voir la surface. Karas, il a connu ça... Quand Valeria lui a tendu les papiers pour le divorce, tout s'est enchaîné. Il a pris conscience de ses erreurs, mais c'était trop tard, tout était déjà signé ; il n'a pas eu le temps de calquer la merde qui s'était emmagasinée. Les rivalités avec Alcatraz prenaient de plus grosse proportions, le nouveau business de sa femme dans lequel il l'avait plongé, la faisant prendre part à ce monde obscur... Qu'est-ce qu'il fait ? Où est ce que l'homme a merdé ? Son reflet dans le miroir ne lui appartient pas, les rides sont ancrées, mais il ne se reconnaît pas. Déformation et dissolution, c'est bien le visage du paternel qui prend place sur ses traits ; et le miroir se brise, lui éclatant au visage en même temps que les éclaboussures de sang qui proviennent de sa main. Il n'a pas échappé à sa propre règle ; Karas brise tout ce qu'il touche, à commencer par lui.

Et les ennuis se succèdent, encore et encore, mais, c'est blasé de sa propre condition que l'homme les règles, le regard ayant perdu de sa superbe. Vivant, mais étrangement mort ; il manque quelque chose ; après le calme, vient normalement la tempête... Où est son ouragan bienfaiteur ? "Hideo Mishima est mort, les soupçons sont portés sur Takeshi Nishimura, alias Karas, le chef d'Exodus." Sourire carnassier prêt à tout déchiqueter, voilà les sentences qu'il attendait, voilà de quoi le faire bouger ; de quoi le remotiver à tout casser sous le poids de sa décadence enflammée.

Car s'il est bon pour une chose Karas
C'est bien pour tout ravager sur son passage
cheshireFTW
24 ans
kebabophile
ma vie est foutue
s'est faite soudoyer pour prendre karas
je suis faible
adieu
((et merci encore à absinthe pour le code))
(((jtm fort)))


Rinne
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 1503175769-2017-08-19-22h49-10
FT : Hanmi / Unstoppable Siblings
Crédit : Kayou & Sunsun & Absinthe (l) & Arashid e_e & Pureté infinie (l)
Âge : 24 ans
Habitation : 3 Chome-19-7 Nishiikebukuro Toshima-ku, Tōkyō-to 171-0021 Japon
Autres comptes : Lullaby
Messages : 532
Rinne
C/4
Le + bô est là.
ça me rends un peu triste ces extraits de K

Tu en feras une merveille
rebienvenue ma chewryyy

_________________
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 100x1011    become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 100x1012    become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 100x1010
Rinne a une identité multiple ; il faut au moins ça 
pour protéger son propre petit jardin secret s a c r é.
* rinne < civile >  ** riné < omega > 
*** rhyme < gérante du marché noir pour omega >
Kerberos
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 437365Cheshireicon15
FT : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!
Crédit : Myself ; Onyx ; Acétone ; Karma ♡ & icon by Cheshire ♡
Âge : 25 y.o
Présentation : Astronaut
Fiche de liens : Constellation
Messages : 88
Kerberos
D/5
KARAAAAAAAAS ♡♡♡

Qu'il est beau cet enfant
La fiche est belle; le tout est une merveille
J'ai tellement hâte de voir ce personnage à l'oeuvre
Et j'approuve les mots de Rinne, Mikoto quoi omg ;_;

Rebienvenue precious baby ♡♡♡
_________________
FC:
 
Absinthe
photoshopeur de la honte
FT : vincent phantomhive (kuroshitsuji) irl kim seyoon (ace)
Crédit : ataraxie ♥
Âge : trente-et-un.
Présentation : http://presentation
Fiche de liens : http://fiche_de_liens
Messages : 122
Absinthe
D/4
KARASSSSS (oups j'avais oublié de signer la fiche jpp)
JTM déjà
puis mikoto quoi je l'aime aussi
bis bis
_________________
Fyodor
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end J9ak
FT : Eaque-Lost canvas
Crédit : Ma pote & Absinthe & Pure
Âge : 25 ans
Habitation : principale: Shibuya secondaire: Shinjuku
Autres comptes : Bookman
Messages : 525
Fyodor
D/1
Re-bienvenue~❤️ (Crescendo)

become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 2348896429 Il nous faut un lien et un Rps des que tu est valider become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3345991201 Ok tu est d'accord !

Gros,gros bisou.

Hâte de lire la suite de ta fiche !!!
_________________
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 60631410


Fanclub :
 
avatar
Invité
Rebienvenue chou ♥️ Karas est tellement parfait oh mon dieu ** Je sais que ce sera une merveille entre tes mains et Cheshire ça me dit trop quelque chose ? O///O
Karas
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 1511790985-karas-x-baby
FT : Mikoto Suoh // K.Project
Crédit : ©toralabeauté
Âge : 36 ans
Habitation : Shibuya
Présentation : s t r a y d o g s
Fiche de liens : u.c
Autres comptes : Crescendo et Coma
Messages : 107
Karas
C/1
Rinne ; La puissance du bg dépressif colérique bonjour au revoir o/ Amour sur toi jolie demoiselle (et j'étais obligé d'faire des gifs de sa belle gueule stp ;; ) ♥️

Kerberos ; OUAIS. OUAIS KARAS OUAIS. ON EN PARLE DU POURQUOI J'AI CÉDÉE ? U___U Me fout pas la pression stp ça se trouve j'vais faire de la merde xDDD Mais vas y j'vais prier pour le salut de mon âme, des bisous je t'aime o/ ♥️

Absinthe ; Oui, tu avais oublié, alors je l'ai fait pour toi, parce que moi j'ai un cerveau become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3443293248 Mais bref je t'aime aussi et merci encore pour le code, ça fait plaisir (il fallait faire honneur à cette perle.) Amour sur toi ♥️

Fyodor ; Hey hey hey merci à toi bébé chat ♥️ Je note pour le lien et pour le rp become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 2386599915 NE ME MET PAS LA PRESSION IL NE FAUT PAS QUE TU AIS HÂTE MDR ♥️

Délico ; Thanks a lot et ouais Karas déboîte sa mère ! Et merci omg ça me touche de ouf ;; (et c'est normal que Cheshire te dise quelque chose, je l'avais mis dans la fiche de Crescendo /ZBAF/) (après euh, j'sais pas si tu m'as connus ailleurs ; maybe ?)mais tu t'en rends compte maintenant ? XDDD amour sur toi ♥️

_________________
avatar
Invité
ohlala
ohlala
ohlala
ohlala

become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 2628785882
Princesse
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 243213profil
FT : oc - tofuvi // park shin hye
Crédit : arashi
Âge : 21 ans
Habitation : roppongi
Présentation : www.prez
Fiche de liens : www.rs
Autres comptes : darren koga
Messages : 109
Princesse
D/2
pk t venu ça veut dire j'vais devoir avoir du travail, encore du travail become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 2213796370 mdr nn j'déconne moi j'bosse pas moi become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 1567525176

j'ai hâte de voir comment tu vas tourner karas en tout cas, bonne chance pour cette fiche ! (le code est très très jolie)
_________________
Lapin
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end Icon1010
FT : Killer Jungkook
Crédit : Ellipse, Absinthe, Revolver, Rinne et Floween ♥
Âge : ??
Habitation : ??
Messages : 59
Lapin
D/5
tu es fabuleuse et jtm

_________________
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 8827
avatar
Invité
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3210198453 become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 1222315966
c la boté.
Karas
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 1511790985-karas-x-baby
FT : Mikoto Suoh // K.Project
Crédit : ©toralabeauté
Âge : 36 ans
Habitation : Shibuya
Présentation : s t r a y d o g s
Fiche de liens : u.c
Autres comptes : Crescendo et Coma
Messages : 107
Karas
C/1
Nana ; Comme tu dis. "Ohlala" become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3443293248 (jtm)

Princesse ; GENRE JE PEUX REPARTIR S'TU VEUX MDR (non en vrai j'ai beaucoup trop avancé le personnage pour le lâcher donc déso, pas déso, tu vas travailler) become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 2386599915 (et je me répète, mais NO PRESSION ON MY SHOULDERS SVPEY MERCI XD)

Lapin ; C'toi qui est fabulous jpp de toi

Revolver ; La beauté c'toi stp, je ne suis que l'ombre de ta magnificence become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3210198453
_________________
Nótt
écoute le silence comme ça sent bon
FT : marcin (kyoux) // jseph (kard)
Crédit : elli + absinthe + oim
Âge : 24 yo
Habitation : ikebukuro
Présentation : no past_
Fiche de liens : no future_
Autres comptes : ophélia
Messages : 144
Nótt
D/2
bjr jsuis à la bourre (pour changer mdr)
j'ai l'impression de me répéter sur chacune de tes fiches depuis le temps mais
c'est tellement bien écrit
et ce choix des musiques
et cet avatar
va finir cette fiche je veux en savoir plus maintenant wsh ♥️

_________________
Shiki
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 1510523706-iconshiki1
FT : Shokudaikiri Mitsutada
Âge : 35 ans
Présentation : Respect
Fiche de liens : Honour
Autres comptes : Ellipse
Messages : 51
Shiki
C/1
t'es beau
viens on se marie
nouvelle alliance tmtc
avatar
Invité
du balai le shinsengumi become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3443293248 personne ne touche au patron become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3443293248
avatar
Invité
Karas
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 1511790985-karas-x-baby
FT : Mikoto Suoh // K.Project
Crédit : ©toralabeauté
Âge : 36 ans
Habitation : Shibuya
Présentation : s t r a y d o g s
Fiche de liens : u.c
Autres comptes : Crescendo et Coma
Messages : 107
Karas
C/1
Nott ; T'es un amour quand tu veux, sans déconner, j'suis pas habituée à c'que tu m'dises ce genre de chose, normalement tu serais plutôt du genre à m'dire "tu fais d'la merde wsh" ; du coup j'suis happy et j't'aime, voilà, merci ;_____; ♥️

Shiki ; T'as vraiment cru que j'allais t'épouser ? Stp mon coeur il est déjà prit, bisous, déso pas déso (mais tu le sais que je t'aime malgré tout uhuh ♥️)

Akashita ; Ouais, aller, montre leur c'qui le patron et le meilleur des gangs stp become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 2628785882 ♥️

Anaidéia ; become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3151287614 become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3151287614 become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3151287614 become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3151287614 become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 3151287614 ♥️

DU LOVE SUR VOUS SERIEUX JE VOUS AIMES
(et j'ai enfin fini cette fiche de merde)
((désolé pour le staff, ne pleurez pas trop svp))
become a s h e s in the wind, d u s t on the g r o u n d ◮ k a r a s {.end 2715238403
_________________
Fahrenheit
bonjour
FT : occultic nine // hashigami sarai
Âge : Inconnu
Habitation : Partout
Messages : 613
Fahrenheit
S/0
Bienvenue au roi
Alors comme ça ça y est, le chef de Exodus a été choisi ; déjà, merci beaucoup pour ça, et ensuite : bon sang, je dois dire qu'on ne regrette absolument pas ton choix.
C'est simple, ce personnage semble fait pour toi. Tu le maîtrises à la perfection. Sa rage nimbée de mélancolie, son flegme impulsif, sa violence toute en nuances - tout cela, tu l'as décrit avec une grande puissance, sans pour autant qu'on ait le sentiment de se retrouver face à une fiche dont l'effet se limiterait à celui d'une "simple" claque. Parce que oui, ça claque, ça c'est certain, mais une baffe normalement, ça fait mal un instant et puis la douleur part ; mais là, tu as juste l'air de nous enrober la beigne que tu nous mets dans un bon petit paquet de feels savamment ficelés. Et je dois dire que l'effet qui en découle est juste fantastique (plus que ma comparaison foireuse je te l'accorde).
Ça ne fait aucun doute, ta plume est d'une puissance (j'insiste sur ce mot) vraiment marquante. Le caractère brut de tes textes atteint directement au cœur - mais si il n'y avait que ça ; déjà, tu nous montres merveilleusement avec cette fiche que brutalité et poésie ne sont pas du tout antithétiques : j'ai le sentiment que tu allies comme personne fureur et poésie, avec ce vocabulaire familier que tu coules superbement dans de belles rimes poignantes. Il y a des trouvailles dans cette fiche que j'ai tout bonnement adoré, le coup de l'escargot sur le fil du rasoir, mais sérieux sd:bvjs;dbg aled la beauté ??? Et ce qui marque aussi, ça n'est pas seulement le côté imposant de ton expression, c'est aussi la façon dont tu mets en avant les émotions et les sentiments du personnage avec une justesse dénotant tout simplement d'une grande perspicacité et d'une excellente intuition qui s'affirment ici avec brio à travers le dévoilement très juste d'une psyché humaine totalement crédible. Ton Karas est véritablement humain ; c'est un personnage imprévisible, changeant, qui fait preuve de violence toute en la récusant, qui manipule sans état d'âme mais qui souffre du départ de sa femme, qui parle avec ses poings parce que souvent il préfère ne pas utiliser ces mots qu'il manipule si bien. Pour moi, c'est vraiment très difficile de réussir à incarner des personnages nuancés sans faire de grandes maladresses ; sauf que clairement ça te concerne absolument pas tout ça, parce que ta fiche montre tout simplement que tu as toutes les capacités requises et même bien plus, infiniment PLUS, pour jouer un personnage aussi instable que Karas ; cela montre encore une fois à mon avis que tu es dotée d'une très bonne compréhension de certains traits caractéristiques de l'être humain (pour autant que j'en sache) et je suis juste - ouais, totalement admiratif en fait.
Karas est un personnage très intéressant par ses contradictions et ses failles ; c'est un homme parfois agressif mais qui se montre assez touchant (le fait qu'il ne se remette toujours pas de son divorce) et j'avoue que ton écriture joue un grand rôle dans la compassion que l'on pourrait ressentir pour le predef - je ne vais pas revenir sur le talent que tu as pour décrire en mettre en relief les émotions des personnages mais voilà je le dis. L'histoire est un bel exemple de ce que j'avance : c'est fort et très très poignant (le passage sur le divorce avec le miroir, adieu quoi), à l'image de l'ensemble de cette fiche.
Donc voilà comment dire qu'on te fait absolument confiance pour jouer Karas ; déjà vu la qualité de ce qu'on a là je pense pas qu'on puisse être déçu par la suite. Clairement on a hâte de suivre la suite des aventures de ce personnage qui joue et jouera sans doute un grand rôle sur RIFT. Merci d'avoir travaillé avec autant d'attention sur cette fiche et sur la caractérisation de ce personnage que tu as éminemment réussi. On espère vraiment que Karas t'inspirera, parce que toi, really, tu nous inspires déjà nous <3
Et donc c'est déjà la deuxième fois qu'on se dit bienvenue ? Je suis ému *pleure* mais très heureux evidemment ! Passe toujours d'excellents moments sur RIFT mon beau et si tu as la moindre question (sur Karas ou autre !) n'hésite point à nous contacter ! Bisous ♥️

Avant d'aller arpenter les rues de Tokyo, n'oublie pas de recenser ton avatar. Tu peux aussi faire ta fiche de liens et poster une demande de RP ou répondre à une demande déjà faite.

Amuse toi bien parmi nous ♥️

Contenu sponsorisé
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum