Forum RPG | Tokyo | City & Gangs | NC-16
 

tonight — to late ? { CHIHARU }

avatar

FT : Hanmi / Unbreakable Siblings
Âge : 24 ans
Fiche de liens : http://fiche_de_liens
Messages : 87
En ligne
D/3

Courir après des cons ; incidence
play me.

Il est 23h quand tu descends les marches de béton (de crasse)
tes talons sont silence sur le sol vibratoire
signe d’une soirée qui s’annonce
au fil des néons qui filent sur ta peau
des motifs kaléidoscopiques

Vendredi. Rinne est sortie ; elle ne devrait pas. Elle devrait être au kombini, prendre son service en laissant son collègue filer vers les affres de la nuit — ou simplement rentrer chez lui. Mais quelque chose a tiqué sur son écran bien éclairé. Une soirée, dans les profondeurs de Shinjuku (- pas loin des Yakuzas et des malotrus -). Un DJ, beaucoup de cam, et quelques arrières salles (pour faire des choses sales). En fait, ce lieu est l’excellence en matière de plateforme tournante de la drogue. Perdu dans le fatras habituel de ces rues de traverses, à cheval entre les réseaux de prostitutions chaperonnés par Alcatraz et quelques magouilles d’Omega dans l'esprit de leur collaboration. 



Rinne ne s’est jamais trop dévoilée au cœur de son gang ; auquel elle appartient par défaut, ou plus encore, par obligation — pour réparer ses erreurs, comme dirait une voix familière contre le lobe de son oreille. Sa tâche est simple (d'apparence), et elle l'exécute avec un détachement adéquat (ou ressemblance) : elle ne mêle pas d'opinion politique au business. La récente coalition Alcatraz - Omega ; elle n’en pense rien. Elle se contente de regarder ces fourmilières à salauds, avec l’envie démangeante d’y foutre un coup de pied. Mais Rinne tiens ; Rinne a été élevée aux seaux d’eau et coups de poings : elle ferme sa gueule et gagne la paix de son lendemain.

De ce que son calculateur informatique lui a appris ; quelque chose va se passer ici ce soir, à couvert des BPMs. Quelque chose qui semble court-circuiter l’emploi du temps des semaines passées. Les chiffres ne sont pas les bons ; l’horaire et la nature des biens mis en vente interloquants, le lieu alertant. En fait, pour ainsi dire, il n’est pas dans leur habitude de vendre des organes au cœur des boites de nuit ; d'autant plus quand il ne s'agit pas de leur propre territoire. Or, à deux heures et demi du matin, c’est un cœur et deux poumons qui seront acheminés par la porte de service, avec à la clé une dizaine de millions de yens, prétendument à l'encontre d'Omega. Mais ça, Rinne ne le sait pas parce que les données correspondantes lui ont été transmises comme le protocole l’exige. Rinne le sait parce qu'un de ses mouchards secondaires, un algorithme de traçage et d’analyse textuelle et oral développé au prix de nombreuses heures de sommeil, l’a avertit d'un manque dans ses tableaux soigneusement tenus à jour ; après avoir identifié un utilisateur enregistré comme membre du gang dans la base de donnée. Or, l'irrégularité lorsqu'elle dialogue avec les mathématiques, hérissent son poil au plus au point. Et au delà de ça ; il ne vaudrait mieux pas que filtre l'idée qu'Omega grapille sans vergogne le territoire de ses nouveaux copains. En fait, plus Rinne y pense, plus l'histoire lui semble bourrée d'incohérence.

C'est vêtue d'un débardeur noir, d'une veste en cuir et d'une jupe moulante en velour que la gérante s'engouffre dans la boite. Sur sa tête, une casquette et une perruque d'un roux délavé masquent son front habituellement découvert d'une frange inclinée. Ses yeux sont sertis de lentilles d'un brun plus clair qu'à l'accoutumé. Compte tenu de sa position au sein d'Omega, bien que ses apparitions soient rares -récolter par le web, c'est très bien, quand on sait s'y prendre avec les protocoles de sécurité -, inutile de prendre le risque d'être reconnue. Quelqu'un doit bien avoir quelque chose à se reprocher dans toute cette histoire ? Elle range précautionneusement son smartphone dans la poche intérieur de son veston. L'identité de l'user identifié pose problème : il existe bien, mais aucune information ultérieure à la semaine passée n'apparaissent, impossible donc de se renseigner sur son faciès.

Inutile pour le moment de faire état de tout ce fratras. La foule est assez oppressante et gluante pour ne pas être assumée sobre. Rinne se dirige vers le bar après avoir inspiré longuement. Quêter un mojito sur quelques airs d'electro.


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum