And go to heaven {Feat Sunny
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
FT : Konpaku Youmu & Cho Ah
Crédit : Snow, Pure, Rinne, Kaya, Arashi, Gypso
Âge : 19 ans
Habitation : Son foyer familial à Asakusa, son appartement à Shibuya
Présentation : www
Fiche de liens : www
Autres comptes : Poussin
Messages : 191
D/5

















And go to heaven
Sunny ▼ Snow



Silence. Ce n'est pas bon signe. Peut-être qu'il la trouve vraiment opportuniste, qu'il essaye juste d'enterrer cela, de ne pas relancer la discussion car c'est inutile. Elle se mordille les lèvres, elle mâche discrètement, cherchant encore à se faire oublier en glissant un morceau de viande dans sa bouche. Ah, c'est plutôt bon. Elle avale, toussote doucement après avoir mangé aussi rapidement et elle ose relever ses yeux vers les siens plus sombres pour tenter de savoir si tout va bien.

Un regard, un instant évadé. Il n'y a pas besoin de réfléchir, elle comprend  instinctivement. Son visage s'hoche doucement, délicatement comme un accord muet mais pourtant bien réel. Elle veut savoir pourquoi elle désire ressentir une fois encore cela, savoir pourquoi son coeur s'est autant emballé, qu'elle a aimé. Le consolider, l'affirmer ensuite si elle trouve le courage de le dire à voix orale. Mais c'est tellement compliqué qu'elle préfère ne pas y penser, se concentrer seulement sur sa demande inaudible.

Maintenant ? Tout de suite...? Vraiment...? Ses joues redeviennent écarlates quand il s'approche. Elle pensait qu'il ne réagirait pas aussi vite, qu'il attendrait le "après". Une heure ou un peu plus, le temps de s'assurer qu'il ne faisait pas une erreur à cause de ses caprices. Il s'approche, elle recule légèrement le dos, relevant son visage alors qu'elle se pince doucement les lèvres. Juste le temps d'un regard, d'un fin sourire. Sincère.

C'est la deuxième fois. C'est toujours aussi plaisant, plus tendre. Et pourtant, elle panique un peu, se retenant de ne pas fuir pour se cacher quelque part. Elle y songe mais ne le fait pas, elle ne bouge pas, elle laisse simplement ses paupières se fermer, espérant rendre cela moins gênant. Son coeur cogne encore, toujours plus vite, toujours plus fort au creux de sa poitrine. Par pudeur, elle subit mais pas que. Elle essaye d'y participer, de presser un peu plus ses lèvres, de traduire mieux ses émotions, ses sentiments.

Néanmoins, la maladresse se lie dans chacun de ses gestes, dans chacune de ses attitudes. Surtout quand elle essaye de remonter ses bras, que ses mains effleurent son corps, le frôlent pour se joindre derrière sa nuque, craintives. Elle n'a pas envie qu'il s'éloigne, qu'il parte car elle ne saura quels mots lui adresser après cela. Alors, elle se laisse emporter, facilement, dans ce baiser où son amour s'enflamme. Sans rien contrôler, elle se laisse couler, dans ce baiser si parfait.




HRP
avatar
FT : Takao Kazunari - KnB / Chen - EXO
Crédit : Raven ♥ (bb d'amour lol keur) & Snow & Cres & Gypsy & Ara & Chaton & Ledger
Âge : 22
Autres comptes : Hope
Messages : 182
D/0
And go to heaven
Snow

Je la sentais trembler sous mes lèvres. Un instant d'hésitation, une seconde de retenue. Peut être qu'elle allait fuir, peut être qu'elle allait me repousser. Chasser l'audace que j'imposais une nouvelle fois. Par envie, le sien ou le mien c'était plus vraiment important. Ça arrivait, c'est tout. Quelques secondes loin du reste bien à l’abri dans un cocon égoïste qu'on tissait comme un rempart au monde. Pendant ces quelques secondes rien n'avait d’importance si ce n'est cet instant. La chaleur de son corps et le goût de ses lèvres. Ils marquaient mon esprit, embrasaient mes sens et se gravaient dans mon âme, imprégnant tout mon être de ce sentiment nouveau pour être certain de ne plus jamais perdre le souvenir de cette flamme qui brûlait au fond de mon cœur.

Je crois que c'est la première fois que je me sentais vibrer à un simple baiser, comme si quelque chose s’éveillait un peu plus au creux de mon ventre, grandissant de secondes en secondes jusqu'à faire exploser mon cœur qui ne cessait de s'emballer. Pourtant j'étais clean. J'étais même plus certain d'être encore alcoolisé. Rien n'expliquait ce sentiment, rien si ce n'est elle. Cette fille et ses beaux yeux. Cette fille et ses sourires. A se demander pourquoi elle ? Parce qu'elle n'avait rien en commun avec les autres. Parce qu'elle était timide, elle était innocence et elle était certainement trop bien pour moi.
Pourtant c'était bien là. Ces sentiments au fond de moi qui rendaient tout ça plus beau. Comme si donner des sentiments à ce genre de choses les rendaient beaucoup plus agréables. Des sentiments. J'en avais jamais eu besoin jusqu'ici. J'en avais jamais voulu d'ailleurs. Parce que l'amour et toutes ces conneries je le laissais au autre. Pourtant, ce soir, entre ses bras, je crois que je me laisserais bien tenter par tout ça.
Puisqu'elle ne fuyait pas.

Je sentais ses mains frôler mon corps dans un mélange de timidité et de maladresse qui manquait cruellement à ma vie par moment. La délicatesse d'un baiser porté par quelque chose de plus grand qu'un besoin passager. S'en était enivrant, bien plus que tout ce que j'avais jamais connu jusqu'ici. Peut être plus dangereux aussi, le genre de truc qui passe pas comme on fait passer une gueule de bois le lendemain matin. Peut être que j'allais en crevé, en être malade jusqu’à plus savoir vivre sans. Mais à cet instant je crois que je me fichais un peu de tout ça.

Ses mains jointe juste derrière ma nuque m'emprisonnent à m'en décrocher des frissons, laissant une des mienne glisser à son tour contre sa joue, sentir sa peau et se contacte frémissant qui faisait tambouriner mon cœur si violemment qu'il allait probablement s'échapper de ma poitrine à tout instant. J'aurais aimé la serrer dans mes bras, oublier tout le reste et faire en sorte qu'elle m’appartienne un peu plus. C'est peut être ce que j'aurais fait si ça n'avait pas été elle. Poussé par un besoin et non un sentiment. Mais la sentir si frêle sous ma peau éveilla autre chose qu'une tentation charnelle. Elle était là prêt de moi, je l'embrassais encore, plus tendrement, comme une caresse qui prenait fin dans un souffle. Je sentais le sien contre mes lèvres, fermant les yeux pour venir la capturer dans une étreinte, sentir enfin son corps contre le mien. Sans trop que je comprenne pourquoi, ça avait quelque chose de rassurant. Parce qu'elle était là, parce que tout ça était bien vrais et parce que son cœur battait peut être comme le mien.

Rester comme ça, le visage blotti dans le creux de son cou, je crois que c'était simplement la meilleure sensation au monde, comme un cocon aussi doux que son regard et que sa peau. Peut être que je pouvais rester comme ça des heures. Fermer les yeux pour ne plus les ouvrir. Mourir sans plus rien regretter... Tant que c'est dans ses bras.

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________

With your middle fingers up, like the cops drove by. No motherfucker here is drunker than I and if we get crunked enough, we can set it on fire like fuck it, I don't wanna come down I wanna get fucked up right about now gonna tear shit up, I don't wanna fight it, who the fuck here wants to start a riot?
Fuck that shit, let's start a riot!
 


avatar
FT : Konpaku Youmu & Cho Ah
Crédit : Snow, Pure, Rinne, Kaya, Arashi, Gypso
Âge : 19 ans
Habitation : Son foyer familial à Asakusa, son appartement à Shibuya
Présentation : www
Fiche de liens : www
Autres comptes : Poussin
Messages : 191
D/5














And go to heaven
Sunny ▼ Snow


Et que sommes-nous maintenant ? Des amis, c'était avant. Lorsqu'elle l'écoutait, qu'il la faisait rire. C'était avant cette soirée, avant qu'elle ne l'invite à franchir le seuil de la porte. Avant qu'il ne découvre une autre partie de son monde, plus personnel. Avant qu'elle n'apprenne la vérité à son sujet, qu'elle l'intègre et l'accepte.

Maintenant, tout avait changé. Mais, qu'est-ce-qu'ils étaient au fond ? Elle ne parvenait pas à mettre de mots dessus, elle n'osait pas les placer. Parce qu'elle ne le méritait sûrement pas. Qu'elle n'était pas très intéressante. Qu'elle n'était pas exceptionnelle. Qu'elle n'avait pas confiance en ce qu'elle était ; une fille banale ayant eu une vie pour le moins ordinaire sans rien connaître de la douleur ou de la tristesse.

Les pensées fusent quand les mots ne peuvent sortir. Parce qu'elle préférait simplement sentir ses lèvres qui l'enivraient. Elle aurait voulu ne pas y mettre un terme, ne pas se retrouver de nouveau plongée dans le silence et la gêne. Car ce dernier contact avait ranimé son coeur tandis qu'un frisson l'avait parcouru. Son visage rouge, elle expira vivement pour reprendre une contenance qu'elle ne trouvait pas. Cette fois, c'était consentant, c'était plus intense. Son coeur ne manquait pas de le lui rappeler, s'agitant dans un rythme effréné.

Elle ne pouvait pas fuir, prise dans cette étreinte qu'elle ne repoussait pas. C'était elle la première qui l'avait emprisonné, sans crainte. Elle détacha ses mains pour délicatement en glisser une dans ses cheveux et les caresser. Comme si elle essayait de consoler un enfant car elle ne savait pas que faire d'autre. Elle n'osait pas faire plus. Même cette audace légère ne lui ressemblait pas. Pourtant, elle se sentait plus à l'aise qu'il ne la regarde pas, qu'il ne la voit pas aussi rouge, presque désireuse, pleine de curiosité.

Tiraillée entre cette envie de savoir la raison du pourquoi il avait accepté et de simplement feindre qu'il n'y avait rien eu. Parce qu'il avait juste obéi à son caprice. Son désir égoïste. Ni plus ni moins. Cette pensée passa dans sa tête, un peu trop brutalement qu'elle en baissa son visage. C'était impossible qu'il ne puisse voir un quelconque avenir dans cet instant si rapide. Pourtant, sa voix s'échappa, hésitante et légère, presque effacée dans l'atmosphère.

Fubuki ∞ « Sunny..... Tu... m'apprécies...? »


Apprécier. Pas aimer. Non, elle ne peut pas le prononcer. Cela l'effrayait beaucoup trop de savoir la réponse alors elle préférait ne pas l'entendre, pas tout de suite. De toute façon, une partie d'elle-même se doutait bien que ce n'était pas aussi sérieux que son coeur semblait le penser. Ils gravitaient dans deux mondes bien différents. Trop lointains. C'était juste un moment d'égarement.

Cependant, elle garda ce sentiment éphémère dans son coeur. Cette sensation de chaleur, de douceur. Cet amour léger, encore fragile mais bien existant qu'elle n'avait pas envie de jeter si rapidement. L'espoir émanait encore, brillant dans son regard si inquiet. Douce contradiction qui la perdait, elle ferma ses paupières, espérant y voir plus clair.

Anxiété. Plus elle y pensait, plus elle ne savait comment définir leur relation, leur lien. Etre si proche actuellement avait quelque chose d'irréel. Est-ce qu'ils pourraient de nouveau passer un moment comme cela ? Après la nuit, est-ce qu'il repartirait dans la rue, se blessant pour un honneur ou pour le plaisir quitte à saigner ? Son coeur se serre. Elle ne veut pas le lâcher pour ce résultat. Elle craint.

Bonheur. Rapidité du coeur qui s'emballe sans cesse. De cette proximité qui la ferait presque trembler, qui la rend fébrile. De ce contact qu'il est le seul à pouvoir lui procurer. Elle entrouvre de nouveau ses yeux, son regard ne fixe que le loin, sans but, perdu. C'est étrange, être plongée dans ce sentiment sans savoir où cela les mènera. Pourtant.... Ce serait

Fubuki ∞ « Ce serait bien que tu puisses m'aimer... »


... Ses yeux s'écarquillent. Elle n'a pas pu le dire si soudainement. Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle ne s'en est pas rendue compte. Son corps tremble, ses mains se sont plaquées contre ses lèvres, trop tard. Pas comme ça. Pas maintenant. C'est trop tôt. Ce n'est pas ce qu'elle voulait...! Alors, elle se braque, elle veut fuir, mouvement incontrôlé de recul. S'échapper de cette douceur, de son étreinte, de peur de ne plus jamais pouvoir l'avoir à cause de ses mots qui lui ont échappé. Elle a peur. Sa vue se brouille et elle n'a pas envie d'entendre que c'était une erreur, qu'il ne veut rien de plus. Car son courage s'est envolé et elle n'y croit plus.




HRP
avatar
FT : Takao Kazunari - KnB / Chen - EXO
Crédit : Raven ♥ (bb d'amour lol keur) & Snow & Cres & Gypsy & Ara & Chaton & Ledger
Âge : 22
Autres comptes : Hope
Messages : 182
D/0
And go to heaven
Snow

Fermer les yeux encore un peu.
Profiter de cet instant parfait. Parce que jamais rien dans ma vie n'avait été aussi agréable que ces quelques secondes dans ses bras. Un geste si simple, pourtant, ça m'avait toujours manqué, parce que je n'avais jamais assez de considération pour les filles que je fréquentais. Jamais ce genre d'attention, pas même ce genre d'envie. J'étais bien dans ses bras, contre sa peau à sentir le parfum de ses cheveux et la douceur de son être. J'aurais pu mourir. Là tout de suite... Tant que c'était dans ses bras, ça n'avait pas d'importance.
Je sais pas ce qui se passe.
Une part de moi refusait de se poser trop de questions. Laissant mes sens et mon cœur s'emballer en sentant sa main remonter dans mes cheveux pour les caresser avec tendresse. Je crois que c'était la meilleur sensation au monde. Plus exaltent que tout ce que je connaissais. Pourquoi personne m'avait dit que ça existait ? Les yeux toujours clos, j'osais pas tellement les ouvrir, de peur de me réveiller. Retrouver la réalité froide de ce qui faisait mes quotidiens. Me réveiller sur le canapé de je sais plus qui et réalise que tout ça c’était qu'un rêve.. Que c'était pas vrais. Alors je gardais les yeux fermé encore un peu, gravant chaque secondes de cet instant au fond de ma tête, presque prêt à ne plus jamais boire de peur d'effacer ce moment de ma mémoire..
je comprenais pas ce qui se passait mais dans le fond ça n'avait pas d'importance. Je crois que rien en avait. Je voulais juste être là avec elle. Laisser les questions à demain, laisser tout le reste de cotés, je voulais juste une fois dans ma vie prendre une bonne décision même si ça me conduisait droit dans le mur.
Je la sentais bouger contre moi, me sortant lentement de l'extase dans lequel je me noyais. C'était déjà finit ? Qu'est ce qui allait ce passer maintenant ? En général ce genre de chose finissait de manière plus charnels, avant de se solder par un simple adieu. Jamais sérieux, l'histoire d'un soir, le souvenir d'un corps.. Rarement celui des noms, encore moins des visages. Je crois que j'avais pas envie de ça. Pas avec elle. Parce que son visage était déjà gravé dans ma mémoire.. Alors je souriais simplement en entendant sa petite voix s'élever encore une fois pour capeler mon nom.
Pour poser une questions.
Comme ça soudainement..
Je crois que ça m'avait un peu pis au dépourvu. Parce que c'était étrange et parce que je savais pas vraiment ce qu'elle voulait vraiment demander. Est ce que je l'apprécie ? Quelque part je crois que la réponse était évidente.. Parce que je l'avais embrassé, parce que je lui avait confié des choses.. le genre de choses que personne ne prenait vraiment le temps de connaître.. Alors bien sur que je l'appréciais.. mais je comprenais son doute. Parce que je suis moi. Parce que la rue c'est la seule chose que je connais et parce que j'ai jamais été très glorieux avec les femmes... Ni avec personne d'ailleurs. Ma vie n'était qu'un champs de ruine.. au moins elle avait l'air de comprendre ça.
Pourtant je voulais lui dire que je l'appréciais oui. Plus que ça même. Mais c'était peut être un peu égoïste. Parce que je comprenais rien à ce qui se passait et parce que c'était peut être que la pulsion d'un soir.. cet envie de se sentir aimé... désirer..
Parce que ça voulait peut être dire quelque chose pour elle ?
Mais quoi ? Qu'est ce qu'elle attendait au juste ?
Je me perdais tout seul dans mes doutes, restant bien blotti contre elle sans oser la regarder dans les yeux de crainte de tout gâcher par un simple regard maladroit. Mon cœur battait si fort dans ma poitrine qu'il en était douloureux. De sentiments, mais aussi de peur. C'était bien la première fois que ça arrivait.. Je comprenais même pas de quoi j'avais soudainement peur.. C'était simplement là au fond de ma poitrine..
Dire quelque chose.
Faire quelque chose.
Je crois que je perdais tout contrôle.. et c'était pas vraiment prêt de s'améliorer.
Je l'entendis chuchoter quelques mots de plus.. comme une confession. Un fantasme. Ce serait bien que je puisse l'aimer.
Aimer.
Ce mot m'avait fait plus de bien que de mal finalement. Éveillant une fois de plus cette chaleur au fond de mon cœur. C'est comme s'il s'était mis à vriller tout d'un coup, battant à n'en plus s’arrêter, à force elle allait peut être finir par l'entendre.. parce que je restais une seconde sans voix. Cherchant quoi dire alors que mes mains se faisaient plus humides et mes joues plus rouges. J'avais chaud, je sentais mon cœur faire des montagnes russes dans ma poitrine et j'avais la trouille de faire un pas de travers. Je crois qu'elle flippait au moins autant que moi, écarquillant les yeux en plaquant les mains contre sa bouche comme si elle venait de sortir la plus grosse connerie du monde. Je crois que c'était la chose la plus mignonne que j'avais vu.
Je crois que j'aimais un peu trop ça...
Qu'est ce que c'est que ça putain ?
C'était pourtant pas compliqué.. c'était qu'une question.. qu'un soupir. Mais pour moi elle venait d'ouvrir les portes sur un nouveau monde pour m'y entraîner avec elle. J'aurais pu ne rien dire.. ne rien faire. J'aurais pu être pire que ça.. mentir. Encore.. la tromper. Encore. Profiter d'elle. Gâcher cette chose qui naissait entre nous. Je n'avais pas envie de tout gâcher pour une fois. Pas maintenant.. pas avec elle.
Alors, je pris une seconde pour me redresser lentement, pour lui faire face, attraper son menton et croiser ses yeux qu'elle continuait à braquer partout sauf sur moi. Je me noyais dans son regard, profitant de la gêne sur ses joues, de la délicatesse de ses traits et de la beauté de ses mots.

«Tu crois que je serais là si je t’appréciais pas ?... Je sais que .. enfin.. je dois pas donner l'air d'un mec sensible ou.. ce genre de trucs.. peut être même que j'ai l'air du genre de mec pas faire dans les sentiments.. et c'est le cas... mais je sais pas.. là tout de suite.. avec toi.. c'est tellement différent.. et je sais pas pourquoi... »

Un aveu qui me libérait étrangement.
Lui avouer que je savais pas ce que je faisais. Que je savais pas ce qui se passait mais qu'au moins je prenais le temps de le vivre. Je souriais encore, riant un peu de nervosité, chassant la gêne et ce sentiment d'être un parfait idiot.
Sérieux. Je sais pas ce qu'elle m'avait fait, mais je crois que j'y prenais un peu trop goût.
Mon visage approcha une fois de plus du sien, arborant un sourire tendre sans vraiment m'en rendre compte.

« Mais j'aime bien ça... ce que tu me fais.. comment je sens quand je suis avec toi.. c'était jamais arrivé... »

Cette fois c'est mon regard qui fuyait le sien, peut être un peu honteux d'avouer ça. De le réaliser. Parce que je venais de prendre conscience de mes mots et de leurs conséquences. Qu'est ce qu'elle allait penser de moi ? Et qu'est ce que j'étais en train de faire au juste..
Au pire on s'en fiche.. tant que je me sentais bien.. je crois que le reste n'avait plus d'importance.
©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________

With your middle fingers up, like the cops drove by. No motherfucker here is drunker than I and if we get crunked enough, we can set it on fire like fuck it, I don't wanna come down I wanna get fucked up right about now gonna tear shit up, I don't wanna fight it, who the fuck here wants to start a riot?
Fuck that shit, let's start a riot!
 


avatar
FT : Konpaku Youmu & Cho Ah
Crédit : Snow, Pure, Rinne, Kaya, Arashi, Gypso
Âge : 19 ans
Habitation : Son foyer familial à Asakusa, son appartement à Shibuya
Présentation : www
Fiche de liens : www
Autres comptes : Poussin
Messages : 191
D/5















And go to heaven
Sunny ▼ Snow


Son corps tremble, son coeur bat beaucoup trop vite pour elle. Elle a du mal à paraître neutre, son visage est tellement rouge qu'elle semble fiévreuse. Ce n'était pas prévu, c'était arrivé sans qu'elle ne puisse y songer. Déclaration maladroite dont les conséquences lui étaient inconnues. Un refus évident à ses yeux, un rire qui la ramènerait sur Terre pour prouver que tout n'était qu'une illusion dans laquelle elle s'était bercée. Doux rêve qui prendrait fin en l'entendant. C'est peut-être pour cela qu'elle avait voulu fuir, se reculer et ne plus l'effleurer car tout serait brisé. Comme sa confiance qui s'était évaporée.

Du moins, elle en était si sûre d'elle-même qu'elle ne comprit pas tout de suite que le contraire venait d'avoir lieu. Que ce n'était pas la descente qui l'attendait mais l'envolée vers les cieux. Son regard fuyant fut attiré par le sien, ne pouvant s'en échapper une fois qu'il fut croisé. Elle resta muette et attentive, ne l'interrompant qu'une fois qu'il eut fini par un fin soupir. Soulagement mais très vite remplacé par une anxiété nouvelle. Ses mains quittent ses lèvres, se perdant sur sa jupe qu'elle enserre en silence. Elle ne comprend pas tout, seulement qu'ils sont tous les deux tombés dans ce piège qu'est l'amour.

Amour. Vraiment ? Elle a placé le mot sur ce dénouement. Son coeur se comprime, elle hausse un peu ses sourcils en l'acceptant finalement. Parce que si ce n'était pas réciproque, il lui aurait dit. Alors, rien qu'un peu, elle veut espérer et y croire même si rien n'est sûr. Elle baisse un peu son visage, se pince encore les lèvres, prend une inspiration pour le contredire. Parce qu'il n'avait rien fait de mal, c'est elle qui n'avait pas de confiance en son charme inexistant. A ses yeux, il ne pouvait qu'être inatteignable, hors d'atteinte car s'il se trouvait au sommet d'une pyramide, elle était à son pied.

Fubuki ∞ « N... Non...! Ce n'est pas ce que je voulais dire....! Juste... Apprécier quelqu'un comme moi... C... C'est bizarre... P.. Parce que... Je n'arrive pas à y croire.... Je.... n'ai rien... »


Même s'il l'avait complimenté bien plus tôt, elle ne le concevait toujours pas. Que quelque chose chez elle pouvait plaire et faire naître un certain désir. Pourtant, c'était le cas. Elle frotta doucement ses yeux qui sous cette émotion semblaient s'enlarmer. Son sourire, ses sentiments, elle les recevait avec bien trop de joie. Parce qu'il l'aimait vraiment. Du moins, elle le percevait ainsi. Et son coeur ne la trompait pas quand ses battements s’amplifiaient tel un orchestre maladroit. Ses mains ne parvenaient pas à retenir toutes ses larmes alors qu'il n'y avait aucune raison. Simplement le soulagement et le bonheur qui l'envahissaient. Tout comme cette rougeur omni-présente sur ses joues.

Fubuki ∞ « C... C'est la première fois... que... quelqu'un m'aime alors.... je me sens vraiment...heureuse que... ce soit toi... »


Parce qu'il a toujours été gentil. Parce qu'il a accepté ce qu'elle est ; une fille banale sans grands atouts ni charmes. Parce qu'il lui a montré un autre monde. Parce qu'il s'est confié, qu'il a vraiment voulu l'embrasser. Parce qu'il est séduisant, beaucoup trop pour elle. Parce qu'il a un beau sourire. Parce qu'il l'aime. Parce qu'elle aussi. Elle essuie de nouveau ses yeux, sachant parfaitement qu'elle est beaucoup trop sensible et que c'est presque ridicule. Sa main se pose sur sa poitrine, elle a l'impression que son coeur s’essouffle, qu'il veut vraiment s'échapper. Alors, avant qu'elle n'ait plus de souffle, elle doit lui dire ce qu'elle se sent capable d'assumer pleinement.

Fubuki ∞ « M... Moi.... Je t'aim- »


Sa voix est montée dans les aiguës, elle l'a perdu. Déception, elle baisse la tête. Aucun courage, elle a tellement de mal à exposer ce qu'elle ressent. Elle aimerait trouver la force de parler clairement sans se sentir si gênée. D'agir librement. Mais quelque chose la retient. Son dos s'affaisse, elle relève ses yeux pour cesser de fuir et éclaircir sa voix. Un court instant, pour lui transmettre ce qu'elle ressent sans s'arrêter cette fois.

Fubuki ∞ « J... Je... t'aime, j'aimerais... que nous soyons... liés...? »


Elle a du mal à trouver les termes justes, elle ne les connaît pas. Sa main vient étirer une de ses mèches de cheveux, elle ne sait que faire d'autre pour se calmer. Elle n'ose déjà plus le regarder, préférant fixer le parquet dans l'attente d'une réponse. Ils sont aussi gênés l'un que l'autre. Quoique Fubuki semble à un autre stade. Que ce soit par le tremblement de son corps sous les coups de son coeur ou son visage fidèle aux tomates les plus mûres.




HRP ♥
Contenu sponsorisé
Aller à la page : Précédent  1, 2
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum