Forum RPG | Tokyo | City & Gangs | NC-16
 

bracœurs sans cœur - ft. dems

avatar

FT : OC - Cobalt Ziebell, Vonnabeee
Âge : 24 ans
Présentation : //pres
Fiche de liens : http://fiche_de_liens

Messages : 23
D/5


ce soir-là n'était pas vain et tu jubilais dans les rues de la capitale japonaise, ton regard se posa sur un superbe joyaux, un cadeau que tu t'étais fait en cette nuit fraîche d'hiver afin de réchauffer tes mots. c'était un diamant, un petit certes mais juste assez élégant pour vêtir tes doigts minces et abîmés.

tu étais gentiment rentrée dans la boutique, lunette de soleil et cheveux soigneusement volés et tu sortis un colt, tu avais susurrer au vendeur leur plus belle bague et lorsqu'il te l'offrit tu ne pût que dire oui.
tu ne partis pas qu'avec une seule bague mais aussi avec tout l'argent de la caisse et aussitôt sortie, tu jeta le sac dans une voiture noire qui l’emmènera loin. dans ta bêtise, tu ne garda que la bague que tu voulais contempler un peu plus.

cette voiture t'éloigna de la boutique le plus vite possible et te permis de te changer rapidement, ensuite tu irais dans une autre ruelle calme te changer à nouveau, tu devrais aussi quitter le secteur en passant par un centre commercial, pour ainsi ne pas être suivie de près. et seulement après, tu pourrais rentrer chez toi après t'être fait quelques emplettes aux frais d'exodus - et ainsi te donner un alibi.

c'est ce qui avait été prévu.
c'était ce que tu avais décidé de ne pas suivre. pauvre folle que tu as été de vouloir faire un autre parcours par les bars pour un peu boire au lieu de t'acheter de simple vêtement et pauvre folle tu as été lorsque au détour d'une ruelle, tu croisa ce

salopard de flic.
- et bien bonsoir, on vient se faire plaisir dans nos charmant bar ?

par nos, tu sous-entendais exodus bien sur. mais comment pouvait-il le savoir, tu es une femme du quartier.

- et que fait un grand homme de votre trempe, ici ? disais-tu, taquine, ironique presque défiant les lois. tu le savais, mieux que quiconque peut-être, qu'il n'était qu'un vil et miséreux scélérat.

rat.

BY MITZI
avatar

FT : Aomine Daiki
Âge : 31 piges.
Présentation : Ma grosse teub...
Messages : 33
D/5




J'aime la violence et voir le sang qui coule.

- « Vos charmants bars… ? Docn t'habites vraiment dans l'coin c'est ça ? »

J’eus un sourire presque carnassier en matant la meuf devant moi. P’tain qu’elle était bonne cette salope. J’me la ferais bien là, tout d’suite, contre une poubelle dans cette avenue presque peu recommandable ! Mais j’pouvais pas. J’pouvais pas parce que c’était pas une putain. Mais il ressemblait presque. Presque. Mince, voire maigre, p’être, mais les formes, elles, étaient toujours existantes. Elles s’voyaient bien justement. Une poitrine acceptable. Un uc capable d’me faire bander. Une gueule pas du tout dégueulasse. Non franchement, cette chienne avait tout pour elle… Fallait croire que Tokyo, c’était quand même une pépite en bonasses quand on creusait bien. Mais regardez jusqu’où on d’vait les déterrer. Presque dans des quartiers chauds. P’tain quoi. Celle-là, elle était vraiment pas une catin ?

- « Sinon que j’suis là pour toi, Kaede. C’est justement toi que j’cherchais… »

Oui oui, j’connaissais son vrai blaze. J’étais après tout à mille lieux d’savoir qu’elle était du fameux groupe exodus et qu’elle avait une force d’tarée. J’me rappelais même plus des conditions dans lesquelles on s’était rencontrés la première fois. ‘Fin, j’en avais plus rien à cirer surtout. Tout ce qui m’intéressait chez elle, c’était foutre ma grosse teub dans son trou d’balle et l’enculer comme la dernière des tepu. J’étais sûre qu’elle était bonne au lit. Bonne suceuse, tout ça. Matez moi sa gueule. Ses lèvres. C’était une bouche charnue, prononcée par un rouge à lèvres. Une bouche qui trompait pas. Une bonne d’pipeuse quoi. « Viens là bébé… » Quoi ? J’me gênais pas. Jamais. Un grand pas en avant et j’étais déjà à moins de dix centimètres d’elle. C’était ça que d’être grand de taille. Y’avait pas que du mauvais…

- « J’te jure que tu m’as manqué de ouf. T’veux toujours pas m’passer ton numéro ? »

Là-dessus, j’l’avais chopé dans mes bras pour lui faire un câlin. Ou un semblant d’câlin. Car tout d’suite après, j’avais foutu mes pognes sur ses miches. Et j’pouvais dire qu’elle avait du potentiel la meuf. Bien entendu, j’me suis mis à la peloter sans m’gêner. Parce que d’un y’avait du monde -même s’il s’agissait plus de putes, junkies, alcolos et autres pervers- et de deux parce que j’étais un flic. La moindre incartade d’sa part et elle prenait une ou deux journées en taule, c’qui n’allait pas forcément la ravir. Mais alors que j’m’amusais à bien lui presser l’cul, mon talkie-walkie grésilla et une voix s’fit entendre.  « vol […] bague […] diamant […] argent… » J’avais pas tout écouté non. Par contre, mes yeux s’étaient posés comme par hasard sur sa main ornée d’une bague toute neuve sertie d’un beau diamant. Coïncidence ?

- « Dis donc… Elle est belle ta bague… Tu m’la montres pour voir ? » Qu’avais-je dis en lâchant son cul pour diriger ma paluche vers sa main.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum