Forum RPG | Tokyo | City & Gangs | NC-16
 

Quand on commande une pizza quatre saisons, on pense à Vivaldi, alors que mozzarella | ft. Rinne

avatar

FT : Oikawa Tooru ; Haikyuu + Kim Taehyung
Crédit : ma propre race & la non race de Ab(do)s

Âge : 20
Présentation : DASH
Fiche de liens : http://fiche_de_liens

Messages : 143
D/5

Un pour toi ;
Tout pour moi
Le téléphone sonne & le patron décroche. Dans ton coin, tu passes le temps à jouer à Animal Crossing Pocket Camp sur ton smartphone. Si t’es payé à rien foutre ? Carrément, mais les jours où il fait beau, y a pas grand monde qui à envie de sa pizza super grasse qui te fait prendre 58kg en une part. Ma foi, tu passais donc agréablement ton temps à satisfaire les habitants de ton superbe village virtuel, parce que dans la vraie vie c’était pas trop ça.

C’est alors que ledit et grand patron aka le super pizza-man de l’enfer vient te voir, une livraison et pas n’importe quelle pizza : une hawaïenne. Sacredieu ! Par la barbe de merlin l’enchanteur ! Crescendo et toi n’étiez pas les seuls individus que dis-tu, les seuls SEIGNEURS à apprécier ce met aussi fin que raffiné. La douceur de l’ananas sur son lit tant savoureux et moelleux de la pâte brisé délicieusement cuite au four pendant près précisément 14 minutes et 21 secondes. Aujourd’hui était un grand jour.

Tu prends le carton renfermant le saint-graal de la cuisine des dieux de la pizza et file l’installer en sécurité sur ton scooter tandis que la bonne odeur se diffuse et propage dans tes narines parfaitement formée (oui).

Tu arrives dans un petit quartier d’Ikebukuro , un mignon petit bâtiment jaune te rappelant l’ananas trônant sur la pizza se présente à toi à cette pensée toute à faire naturelle et constructive ton ventre commence à hurler sa faim. Ah. En effet, c’était l’heure du goûter et devinez qui tient son repas (comment ça c’est celui d’une cliente ?) entre ses mains : toi et rien que toi. Décidément, le hasard fait si bien les choses !

Tu montes les marches pour arriver en haut du petit immeuble, décidément ça faisait longtemps que tu n’avais pas fait autant de sport. C’est vachement physique toutes ces conneries & après l’effort : le réconfort. Tu choppes une part dans la boîte : la plus grosse, évidemment et entame la part en toquant à la porte.

« LIVRAISON PIZZA. Ça fera 19€90, merci. »

Tout ça, la bouche pleine.

HRP_ Je sais pas ce que j'ai écrit, j'ai juste éteint mon cerveau BYE ; code by nutty

_________________



   
« We saw the mirage in the desert but we couldn’t grasp it »
In the end, we reached the mirage and it became our reality; The scary desert became the ocean with our blood, sweat and tears.
   


   

FC:
 
avatar

FT : Hanmi / Unstoppable Siblings
Crédit : Kayou & Sunsun & Absinthe (l) & Arashid e_e & Pureté infinie (l)

Âge : 24 ans
Habitation : 3 Chome-19-7 Nishiikebukuro Toshima-ku, Tōkyō-to 171-0021 Japon
Messages : 352
En ligne
D/1

Rendez-vous

    Samedi 14 Octobre 2017 - 16h30


M a n g e r


Y’a des jours où c’est comme ça : y’a rien à faire, ça veut pas.
C’était une aprem de ce type-là. Rinne était affalée chez elle, la clime en marche, l’ordinateur ronflant, les store à moitié baissé. La luminosité circulait quand même dans sa piaule, si rarement squattée, parce que le soleil était à son zenith et que bah, elle logeait quand même au 6ème étage, tout près des astres (ou pas).
Il était rare que Rinne soit chez elle. Généralement, elle dormait dans son laboratoire d’ordinateur, enfouie sur le canapé moisie, terrée dans l’obscurité secrète d’un local secret des tréfonds d’Ikebukuro. Mais là, elle avait besoin de repos, de confort, de recouvrir un peu la surface, voyez ?

Y’avais quelque jour des trucs pas très sympas s’était passés.
Enfin, pas très sympas. Ça dépendait du bout par lequel on décidait de juger. Toujours est-il qu’on était samedi et qu’elle avait décidé qu’une journée et demi de glande était toute imposée. A boire de la bière, et à manger.

Elle s’était vite aperçue que son frigo était vide pour se rassasier, et que ne rien foutre lui fichait la nausée. Ou pire, l’obsédait des pensées qu’il s’agissait d’éviter. Du coup elle avait rallumé son PC, foutu la télé en marche, et décidé de se cramer les yeux, pour pas changer.

Petit débardeur noir et shorty de sport gris en place, son popotin avait trouvé les coussins sans demander son reste. Puis au bout d’une heure et demi à vider de la bière sans rien avoir mangé, Rinne avait dut se rendre à l’évidence : les grognements tordus venaient de son estomac.

Son regard glissa sur la table basse en verre, juste au pied de son lit improvisé. Et là, l’illumination. la joie suprême. Une si belle photo, dorée, et une ribambelle de petites beautées. Du gras. Du jaune. De l’ananas, le soleil, des frasques. La plage, partir, loin, ailleurs.
Ouais bon, c’était la narration du flyer quoi, prenez une pizza, voyagez au mexique, tu connais la chanson. Le regard torve de Rinne s’était illuminé comme un gosse devant un tour de magie juste mené.

Elle avait saisit le numéro sur son phone, commandé d’une voix monocorde (parce que ça restait la même vieille meuf diminuée), et raccroché en se mordant la lèvre inférieure. BAVE. 

Alors quand ça avait finalement toqué, annoncé l’arrivée iminente de l’enfant sacré, Rinne était sortie de sa torpeur toute excitée. Genre, elle s’était redressé sec. Elle avait bondit hors du canapé, elle avait glissé dans ses chaussons ourson sans un bruit, rapidité, fluidité, vite, envie. Elle avait ouvert la porte d’un coup sec, limite ouvert les bras jusqu’au ciel.

Et là tu vois ton bébé, dans les bras d’un gars entrains de se baffrer. Genre il a bouche pleine de bouffe, et il t’annonce un tarif que tu crois rêver. Son regard s’éteint, son âme s’envole. Rinne le fixe sans équivoque, profondément blasée. D’un coup la batterie est partie en fumée ; les piles ont cramé. Claque la porte d’un coup sec.

Silence.
Attente.

La rouvre.

    « Vous déconnez. »

Rinne d’habitude si calme ; apaisée ; polie.
Là, t’as juste tout baisé.


avatar

FT : Oikawa Tooru ; Haikyuu + Kim Taehyung
Crédit : ma propre race & la non race de Ab(do)s

Âge : 20
Présentation : DASH
Fiche de liens : http://fiche_de_liens

Messages : 143
D/5
[
Un pour toi ;
Tout pour moi
Décidément, il n’y avait pas mieux que les Hawaïennes dans la vie et pour le coup, tu parlais pas de femmes. Non, pardi qui oserait parler de ces choses avec deux melons sur le torse alors que tu peux avoir la meilleure de nourriture. On ne mélange pas les torchons et les serviettes, désolé mademoiselles & gentes dames.

La supposé cliente très certainement mécontente te regarde d’un air dépité comme si toute sa joie venait subitement de s’envolé. On se demande bien pourquoi.

Vous déconnez.
Elle demande, affirme presque. Sauf que non, il n’y a personne qui déconne ici, c’est un serious business dont tu fais affaire.

« Ah parce que j’ai l’air de rigoler ? » Tu refermes la boîte de la pizza avant de te lécher le bout des doigts, parce que ouais, elle est tellement bonne qu’on s’en mordrait les doigts. C’est un super bon slogan d’ailleurs tu notes dans un coin de ta tête histoire de la proposer au patron sur un futur plan market.

Tu soupires.

« Bon ok j’avoue, le patron il abuse de ouf le prix.
» C’est toi qui l’a fait monter volontairement, mais ça personne le sait, c’est pour ça que ça marche à tous les coups. « Bon, tu sais quoi, tu reprends. Tu t’avance t’invitant dans l’appartement de la brune en quête du salon ou d’une salle à manger avant de poser la commande sur la table et tu t’affales sur le canapé. On fait moitié-moitié. »

Tu mattes la déco, ça passe, y a mieux mais c’est plutôt posé.

« Ah, t’as de la bière qui va avec ? Il est où le frigo ? »
Comme à la maison.


HRP_ C'est où pour s'acheter une race svpcode by nutty

_________________



   
« We saw the mirage in the desert but we couldn’t grasp it »
In the end, we reached the mirage and it became our reality; The scary desert became the ocean with our blood, sweat and tears.
   


   

FC:
 
avatar

FT : Hanmi / Unstoppable Siblings
Crédit : Kayou & Sunsun & Absinthe (l) & Arashid e_e & Pureté infinie (l)

Âge : 24 ans
Habitation : 3 Chome-19-7 Nishiikebukuro Toshima-ku, Tōkyō-to 171-0021 Japon
Messages : 352
En ligne
D/1

Rendez-vous

    Samedi 14 Octobre 2017 - 16h40


Halluciner.


Le mec le moins stressé du monde. Genre tout est parfait, la terre est ronde. Y’a un plaisir authentique sur le bout des lèvres que la graisse fait luire. L’estomac de Rinne qui se contracte un peu. Et il lui réponds comme si tout était normal. Pire, y’a un soupire qui laisserait penser que c’est elle qui en fait tout un fromage (de ses ananas).

« Ah parce que j’ai l’air d rigoler ? » Non mec. T’as surtout l’air de plâner, à 1000 lieux à la ronde, et de pas réaliser. Rinne a envie de s’enfoncer la tête dans le mur. Est-ce que le destin a décidé de mettre sur son chemin tous les abrutis ? Limite d’y associer son destin ? Genre karma éternel, les hommes que tu croiserons seront tous…

Pendant qu’il a continué à parler ; proposant avec mansuétude de faire « moitié - moitié » (mec. tu as mangé ma PIZZA bordel), l’ingénu a déjà pénétré son appartement. Rinne fait volte face en étouffant une protestation. Ok. Il y a définitivement un déjà vu. C’est une autre nature d’enfoiré envahissant, mais y’a ce coté de rouler sur la vie privée sans s’en soucier le moins du monde. L’objectif, l’individu, avant les autres.

Le mec s’est posé dans son canapé mais genre comme si il y avait toujours été. Rinne est un peu gênée. Mais elle se remémore qu’en soit elle est dans son droit, et lui à jarter.

Rinne ouvre les stores, fait rentrer de la lumière, pour y voir quelque chose, en quatrième vitesse. Elle revient vers le souffle court, bien haletante, désarçonnée par cette conduite alarmante.

    « …. J’ai…. »

En fait, son estomac grogne a un gémir, elle a l’impression d’être une canette pressée. Du coup elle s’affale, d’un bruit sec, à ses cotés.

    « Regarde à coté du canapé. »

Elle tends elle même la main vers la table basse où une canette à peine entamée l’attends encore. Ouvre le carton à pizza, se saisit d’une part. L’écran de son ordinateur s’est éteint ; Rinne a appuyé sur l’extinction distancée de son smartphone. La télé continue de cracher des images, cette fois-ci d’Idols de pop. Rinne engouffre la pizza comme si sa vie en dépendait.

    « Soyons clair. Je vais pas payer pour une pizza qu’un mec, sensé la livrer, a cru bon de s’approprier. »

Elle jette un coup d’œil en biais à la bière sur le coté. Rinne habituellement si farouche a l’impression d’être une habituée ; tant les évènements d’hier lui donnent envie de rigoler face à l’improbable de la situation actuelle. Mais le gars a l’air tellement assuré d’être dans son droit. Elle a presque envie de rigoler - d’hystérie, de désespoir.

Qu’est ce qu’un inconnu fait dans son salon bordel.
D’ailleurs, il est plutôt mignon.

Estime toi heureux que je te paye une bière. Y’en a qui t’aurai poussé vers plus d’emmerdes. »

Et elle savait ce qu’elle disait.
Elle avait raison.



Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum