Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

FICHE CENDRE // MODIF EN COURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
MessageSujet: FICHE CENDRE // MODIF EN COURS Mer 5 Juil - 12:54

avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 22/01/2016

Groupe S1
cendre d'une étoile morte qui coule du ciel
TON NOM, TON PRÉNOM ; QU'EN À TU FAIS MORPHINE ? QUI ES-TU ? D'OÙ VIENS-TU ? EST-CE VRAIMENT SI IMPORTANT DANS LE FOND ? SANS DOUTE QUE OUI. TU N'ES PAS DÉPOURVUE D'IDENTITÉ COMME TU SEMBLES VOULOIR LE FAIRE CROIRE AUX GENS QUI FONT MAINTENANT PARTIE DE TON ENTOURAGE. TU ÉTAIS QUELQU'UN AVANT, TU ES TOUJOURS QUELQU'UN MAINTENANT. SVEA, C'ÉTAIT LÀ TON PRÉNOM AUTREFOIS ; C'ÉTAIT AINSI QU'ON T'APPELAIT DANS LE NOIR. AMALIEV ÉTAIT LE NOM DE FAMILLE DE TA MÈRE ET SLABKIN CELUI DE TON PÈRE. SVEA AMALIEV SLABKIN, VOILÀ LE NOM QUE TU AS DÉCIDÉE DE REJETER.

TON CHOIX, TA RESPONSABILITÉ. DU HAUT DE TES VINGT-SEPT PRINTEMPS, TU NE VOIS PLUS LE TEMPS PASSÉ ; TOUT DEVIENT COPIE, D'UNE COPIE IMPRIMÉE ET BIEN RANGÉE DANS TON ESPRIT EMBRUMÉ. TU ES NÉE LÀ-BAS, MAIS TU ES MAINTENANT ICI, TOI DONT LES ORIGINES RUSSES ET ISLANDAISES SONT IMPRIMÉS DANS LA CHAIR. LA FEMME QUE TU ES SEMBLE AVOIR DÉVELOPPÉ UN DON PARTICULIER ; UNE MOOSTRUCK VENUE DE LOIN, POUR ÉCHAPPER À LA FATALITÉ ? NON, CERTAINEMENT PAS. TU AS REJOINT LE GANG DU NORD AFIN DE MIEUX TE DISSIMULER, AFIN DE TE FAUFILER DANS UNE NOUVELLE VIE FACTICE ET TU ES MAINTENANT UN DE LEUR RECRUTEUR. EN TANT QUE CÉLIBATAIRE ENDURCIS ; OU PAS, TU NE FAIS PAS DE DIFFÉRENCE ENTRE HOMMES ET FEMMES ; ON NE T'A JAMAIS APPRIS À FAIRE LA FINE BOUCHE ET TON CORPS À SOUVENT SERVIT À ASSOUVIR LES DÉSIRS DE CHACUN, TE RAPPELANT AINSI POURQUOI TU TE DÉGOÛTES AUTANT.

MANNEQUIN ET BARMAID À TES HEURES PERDUES, TU VAGABONDES DANS LES RUES SANS VRAIMENT AVOIR ÉLU DOMICILE QUELQUE PART, FLÂNANT D'UN APPARTEMENT À UN AUTRE EN ÉCHANGE DE SERVICES AVISÉS. TU ES CAPABLE DE TOUT, PLEINE DE RESSOURCES. TES MAUVAISES HABITUDES ONT REPRIS LEUR DROIT SUR TA PERSONNE ET LES CHOSES ILLÉGALES QUI TE PERMETTAIT DE SURVIVRE AUTREFOIS SONT DE NOUVEAU VENU EMPIÉTER SUR TA NOUVELLE VIE. TU ÉTAIS TRAFIQUANTES EN TOUS GENRE, TU ÉTAIS FILLE D'UN MAFIEUX ET C'EST POUR ÉVITER DE TE RETROUVER LES MAINS ENCORE PLUS SALIS QUE TU AS FINIS ICI.

SMOKER : TU ES FUMÉE. TU INSPIRES FUMÉE. TU EXPIRES FUMÉE. TON CORPS ENTIER EST FUMÉE. LA FUMÉE EST TON ALLIÉE, LA FUMÉE EST TON AMIE ; C'EST CE QUE TU CROIS EN TOUT CAS, MAIS TU TE BERCES D'ILLUSION. TON CORPS, TES POUMONS, TES ORGANES NE SUPPORTENT PAS CE TROP-PLEIN DE FUMÉE, IL N'A PAS ÉTÉ CONÇU POUR ÇA APRÈS TOUT. TON ESPÉRANCE DE VIE DIMINUE AU FUR ET À MESURE OÙ TU T'ÉVAPORES EN RÉPONSE À CETTE DÉPENDANCE QU'EST LA NICOTINE SUR TON ORGANISME TOTALEMENT PERTURBÉ. UN CANCER RISQUE TRÈS VITE DE POINTER LE BOUT DE SON NEZ SI TU CONTINUES, EN PLUS, DE FUMER COMME UN POMPIER. TON POUVOIR EST FAIBLE FACE AU FEU, CAR ON SAIT TOUS QUE LA FUMÉE NE VIENT JAMAIS SEULE ; L'EAU EST AUSSI TA PIRE ENNEMIE, ELLE TE REND VULNÉRABLE, UN COMBAT SOUS LA PLUIE SERAIT DONC PEU RECOMMANDABLE POUR TA PERSONNE. FUME, FUMÉE, DOUCE ET OPAQUE, QUI TE COMPRIME LA SANTÉ COMME ELLE COMPRIME CES PROIES. TON CORPS ENTIER VIREVOLTE ENTRES LES DOIGTS, TU DISPARAIS DANS UN BROUILLARD OPPRESSANT ET TU REVIENS COMME PAR ENCHANTEMENT. TU T'INFILTRES DANS LES NARINES D'AUTRUI AVEC L'ODEUR ÂCRE DU TABAC ET T'INVITES EN EUX COMME SI C'ÉTAIT NORMAL. FUMÉE À UN NOM, FUMÉE EST MORPHINE.
i can stand my own ground

━━━━ bête enragé des enfers qui mord avec férocité ━━━━


Alekseï, qui est ce mec ? Comment le définir ? Comment véritablement le décrire ? Les mots sont simples d'utilisations pour autrui, mais pas pour lui ; car il n'est semblable à personne, il est la future œuvre parfaite, bien qu'inachevé. C'est un homme curieux, quelqu'un qui ne sait pas forcément ce qu'il veut. Il subit en silence, il fait face avec aisance, il en prend plein la poire avec suffisance, et il ne baisse jamais les bras ; pour rien. Abandonner ne fait pas partie de son vocabulaire, lâcher l'affaire, c'est pour ceux de nature faible, qui ne savent pas ce que c'est que de ne plus rien avoir à perdre. Il frappe sur ce sac de sable comme il avance dans la vie, encore et encore, suant jusqu'à la mort, quitte à être totalement vidé de son énergie. Il cogne Alekseï, avec férocité, et il se lâche, il fait subir à ce sac ce qu'il a lui-même prit dans la face durant des années, sans sourciller, ni vaciller. C'est ce mec qui à subit, qui se trouve devant vous et qui vous toise de sa hauteur, les iris azurés à la lueur carminent d'une bête enragée. Il n'hésite jamais Alekseï, il fonce, advienne que pourra ; mais il réfléchit malgré tout. Et pourtant, c'est pourquoi il s'en prend souvent plein la gueule, c'est pourquoi il tombe et c'est pourquoi il se relève. Il n'est pas comme vous, il ne veut pas devenir comme vous. Il est intelligent et il est capable de tout. C'est un mec qui sait quoi faire quand il faut le faire ; et il a toujours raison, c'est comme ça et pas autrement, il n'aime pas qu'on le contredise et il aime encore moins avouer qu'il a tort.

Alekseï, c'est plus fort que lui, il ne peut pas s'empêcher de tout prendre au sérieux, laissant parfois une lueur de légèreté planer ; mais la cruauté de la réalité le ramène fatalement six pieds sous terre, le cœur à l'envers. Et pourtant, il n'aime pas se prendre la tête. Dans son esprit, c'est la guerre, dans son cœur, c'est l'enfer. Sans doute qu'il est effrayant dans un sens, car son regard change parfois, laissant place à de la démence, une folie qu'il ne peut percevoir, qu'il ne peut pas accepter malgré qu'elle soit là ; ou tout simplement, y croire. Il a peur dans le fond, il ne veut pas succomber à la folie, jamais. C'est sa plus grande terreur, être happé par les ténèbres de son esprit, succomber à sa violence, à son côté agressif, à sa bestialité primitive. Alekseï, c'est un chien enragé, qui mord avant d'aboyer, et qui grogne, constamment, juste pour maintenir éloigner les gens bien ou mal intentionnés. Mais il ne supporte pas ça l'irlandais, il n'apprécie pas cette rage qui le consume à petit feu comme cette cigarette qu'il allume en vous ignorant, il ne sait pas vraiment d'où elle vient cette haine, il sait juste une chose, qu'elle est là et qu'elle lui broie joliment et avec joie les entrailles.

Drogué à la nicotine, c'est la seule chose qui le fait tenir, c'est la seule chose qui l'empêche de vraiment péter une durite. Il ne sait pas pourquoi il conserve ses souvenirs, ni même pourquoi avoir une vie antérieure qui lui pète les couilles l'enchante ; un peu trop paumé dans la complexité de son nouvel environnement. Alekseï, il n'aime rien, ni personne ; non, c'est faux, il aime énormément de choses ; mais il en déteste tout autant, parce que c'est bien plus simple ainsi, parce que détester préserver de la souffrance. Il est bizarre dans un sens, quelque peu mystérieux, au passé sombre, ne parle pas souvent de lui ; il laisse planer le doute, accentuant l'incompréhension, usant de malice comme le fait Cheshire avec Alice ; et en même temps, qu'est-ce qu'il aurait à dire ? Ce n'est qu'un chien bien dressé par les codes de l'IRA qui à enfin oser sortir les crocs plutôt que de les laisser terrer.

Et malgré sa rage, malgré sa haine, il sait être diplomate, il sait calmer les tensions, même si cela lui apporte souvent des emmerdes ; le dialogue, il n'y a que ça de vrai ; c'est ce qu'il aurait tendance à dire, c'est ce qu'il aimerait faire, ce qu'il devrait user un peu plus souvent ; sa langue. Parler, ce n'est pas vraiment pour lui, ce n'est pas un domaine dans lequel il excelle vraiment ; mais il essaye cependant, en use quand il le faut. Alekseï, c'est ce mec détruit qui succombe peu à peu au désespoir. C'est clair que mec est étrange, mais ne le rejetez pas pour autant. Ne lui en voulez pas d'être comme il est. Si sa rage le consume peu à peu et qu'elle le change, il ne perd pas espoir de s'en sortir pour autant. Alekseï il veut juste se rappeler, avoir des souvenirs heureux, être comme les autres. Il veut pouvoir dormir tranquillement, il veut arrêter de faire des cauchemars qui n'ont aucun sens. Il veut juste redevenir celui qu'il était avant que cette putain d'histoire ne survienne. Alekseï, c'est un mec sympa dans le fond, c'est juste quelqu'un de torturer, qui a prit cher ; qui a été baisé par la vie.


i don't need your help now

━━━━ this is our story ━━━━


Version Alekseï ;

Irlande, douce Irlande, pays de son enfance, pays de ses souffrances,
Irlande, douce Irlande, s'abreuvant de désespoir, détruisant l'espoir,
Irlande, horrible Irlande, dont le sang s'écoule sur le sol,
Irlande, horrible Irlande, dont les rues sentent les effluves d'alcool,

Alekseï et son père
Un fils et son enfer
Prenant l'identité de sa mère
Lien aussi instable que du verre

La haine prend place dans ce cocon familial
Qui devient aussi fragile que du cristal
Répéter les mêmes erreurs devient leur quotidien
Et ils ne se rendent pas compte qu'ils prennent le mauvais chemin

Les cadavres s'empilent devant leur porte
Marchant de mort prêt à tout pour remplir les coffres
L'amour n'a plus sa place, n'a plus d'escortes
Et c'est là tout ce que le monde lui offre

Plus il grandit et plus c'est difficile
Les coups de son père
Le voilà qui vacille
Et arrive la mort de sa mère
Que tout annihile

Et l'odeur de la fumée se loge dans ses narines
Se rappelant le désastre de son enfance
Les vagues et la légère brise marine
Détruise les sentiments, c'est la dégénérescence

Version Chester ;

Recroquevillé, en boule dans le coin d'une pièce sombre et humide, les ongles s’enfoncent de plus en plus dans la chair, un crâne ruiné par une force incontrôlable qu'est la peur. C'est le début de ton histoire ; ou plutôt, le début d'une série d'événements dévastateur sur celui que tu es à présent. Chester Daniels Jefferson, fils d'un mafioso qu'à raté sa chance de briller parmi les grands de ce monde, s'acharnant sur un être qu'il est censé chérir de ses caresses plutôt que du coup de ses poings. Quand est-ce que le carnage à commencer ? Tu ne t'en rappelles pas. D'aussi loin que tu t'en souviennes, tu n'as jamais vraiment reçu d'amour ; en tout cas, pas de sa part.

Maman. Où est maman ? Je veux revoir ma maman.

Figure maternelle qui a disparu de la surface de la terre, tu ne l'as pas oublié Chester, mais tu ne veux point te résoudre à cette vérité ; triste réalité qui fait qu'elle n'est plus là. Elle était la seule capable de te tirer vers le haut, la seule capable de te faire tenir contre cette infamie, la seule qui te comprenait, la seule qui réchauffait ton cœur d'un sourire. Mais elle n'est plus là, elle t'a dit au revoir, elle s'en est allée pour un monde meilleur ; dans les bras de Morphée ; et toi, tu demeures toujours là, entre quatre murs. Tu as vu des gens défiler dans cette chambre, tentant de t'apprendre les règles de la bienséance, tentant de te faire comprendre la logique de ce monde... Pourtant, avec tous les livres que tu as lu et mémorisé, tu ne peux t'empêcher de penser que ton père n'est qu'un arriéré qui vit des années dans le passé.

Je ne suis pas né pour vivre comme ça.

L'amour va de paire avec la haine. Tu n'as aimé qu'une personne dans ta vie, une personne qui n'est plus là aujourd'hui. Cette femme si bienveillante qui ne voulait que ton bien, une femme forte et belle qui n'hésitait jamais à dire haut et fort ce que les gens pensaient tout bas... C'est peut-être pour ça qu'elle est partie d'ailleurs, mais dans le fond, tu n'en sais rien Chester. Déjà petit, tu n'es pas comme les autres, tu penses à des choses sordides avec un visage impassible ; t'as plus goût à rien, plus goût à la vie. La nourriture que tu avales ne semble avoir ni saveur ni odeur, tes yeux ne te semblent plus capables de voir la beauté du monde qui t'entoure et du haut de ta fenêtre, quand tu regardes les passants, tu ne peux t'empêcher de les envier. Cette insouciance t'est étrangère.

Je ne suis pas né pour vivre dans une cage.

Te rebeller ? Tu y as pensé un nombre incalculable de fois, mais plus les années passent, plus tu te confortes dans l'idée que rien ne changera jamais. T'es lâche et tu ne fais rien pour que les choses changent, tu te contentes d'être le spectateur de ta propre vie ; et ton cœur souffre plus fort, et ton visage saigne encore. Un coup de trop, un crâne qui heurte un peu trop violemment le coin d'une table ; tu ne sais même pas si tu vas te réveiller. Qu'est-ce qui ne tourne pas rond dans cette vie qu'on t'a accordé ? Sur les milliers de spermatozoïdes, c'est toi qui es apparu ; est-ce que c'était vraiment ce à quoi tu étais destiné ? Une vie de chien battu par la haine d'un père trop exigeant, colérique et alcoolique ? Éducation, persévérance, avidité, cruauté... C'est ce qu'il t'inculque, les bases du « métier » ; parce que t'es « destiné » à lui succéder. Pourquoi ? Alors pourquoi cet acharnement ? Pourquoi des coups si violents ?

Je me réveille et je constate que le monde est bien terne.

Lésions cérébrales, te voilà devenu achromate. T'as que quinze ans et t'es déjà condamné à vivre dans un monde gris, sans saveur ni odeur comme les aliments que t'ingurgite à contrecœur. Parfois, du fond de tes entrailles, tu ressens cette triste envie ; celle de vouloir en finir, celle de vouloir crève pour de bon ; mais ce serait la solution de facilité et pour toi qui n'a jamais eu la vie « facile » jusqu'à maintenant, ce serait le comble de l'ironie d'mourir aussi aisément.

Mais les années passent et rien ne change vraiment.

Tu grandis, t'es adulte maintenant et t'as enfin la force de te rebeller. T'as enfin les vingt centimètres de plus que ton père qui te permette de lui tenir tête. Les coups que t'as reçus par dizaines d'puis des années ne te font plus ciller et c'est peut-être parce que t'es adulte que tu comprends maintenant les gestes de ton père... Tu les comprends, mais tu ne les approuveras jamais. Te faire grandir plus vite, te voir devenir un homme indomptable, prêt à tout pour parvenir à tes fins ; accomplir ce que lui ne peut obtenir, parce qu'il n'a plus de temps... Il paye ses erreurs, il paye ses horreurs.

Un jour, je finirais comme lui. Un jour, mon cœur s'arrêtera sans préavis.

Et c'est ce qui t'es arrivé ; ton cœur s'est arrêté, mais pas de la façon dont tu l'avais imaginé. Maladie héréditaire de merde que tu te dis sur ton lit de mort ; la boule au ventre, le cœur battant de moins en moins vite. Il y a la chaleur de la main de cette femme qui se resserre sur la tienne, et des larmes qui coule de son visage pour tomber sur le tiens alors qu'elle t'embrasse tendrement ; c'est cet amour qui t'as sauvé, mais ce sont les aléas de la vie qui t'ont tué... Dans une autre vie, t'aimerais que ce soit différent Chester... Tu pries pour ça ; et pour que ce petit être qui bat en elle connaisse une vie meilleur et différente de la tienne.
RANDOMFACTChester est le grand-père paternel d'AlekseïIl fume trois paquets par jourParfois Alekseï devient achromate, sans doute dû aux souvenirs de ChesterIl boit un irish coffee et deux bières de bons matinsCela lui rappelle le pays, même s'il ne garde pas que des bons souvenirsChester est très important pour lui, car il lui rappelle un peu sa mère finalementCe qui est très bizarre quand il y pensePrend de la morphine pour éviter de souffrirCela atténue ses souffrances les plus secrètes, les plus profondesChester et lui sont comme le yin et le yang, le jour et la nuitIl ne dort que trois heures par nuitIl porte une alliance pour éloigner les gensMais finalement ça ne marche pas vraimentC'est un pilier de bar, mais il tient beaucoup trop bien l'alcoolDe quoi le déprimer, il aimerait bien être bourré parfois
KOUGAMI SHINYA ━ PSYCHO-PASS & (vie antérieur) PROMPTO ARGENTUM ━FFXV

salut salut le peuple, alors moi c'est Cheshire, on me connaît aussi sous le blase de Leyna. j'ai 23 balais et toutes mes dents ; pour l'instant. Je suis le TC viril de Sick & de Blake et ouais je suis comme ça moi, PAS LE TEMPS DE NIAISER (allez y achevez moi)
broken windows and ashes are guiding the way

// CODE BY MEI (OU SOMBRE IDIOTE) // FOR CHESHIRE/LULLABY // modif by Ches'




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FICHE CENDRE // MODIF EN COURS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» séchage saucisson
» Voilà un gars dont ses descendants vont rigoler pour faire sa fiche généalogique
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Un pti cours de Photo !
» Régularisation des diplômés en cours de carrière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R I F T :: #btsforever-
Sauter vers: